Science et Technologie Mondiales

World Technology and Science

©Bernard Legros 1985

TITRES DE PROPRIETE INTELLECTUELLE COPYRIGHT

DROIT D’AUTEUR DE L’OEUVRE SCIENTIFIQUE LEGROS INTERVECTEUR
¤ Paternité de l’invention électronique systémique spatiale - publicité internationale,
des brevets nationaux de la famille FR 2 586 845 au 27-08-1985
3 - LA PUBLICATION INTERNATIONALE OMPI (publicité internationale)
La date de priorité le 27 août 1985, le dépôt international le 18 juillet 1986, la date de la publication internationale le 12 mars 1987  le numéro de la demande internationale PCT/FR86/00255, le numéro de la publication internationale WO 87/01491 de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle OMPI Genève Suisse.

DEUX RAPPORTS DE RECHERCHE INTERNATIONALE PUBLIES DE

LA DEMANDE EN FRANCE ET INTERNATIONALE PCT (14-11-1986)


Les quatre antériorités citées au Rapport de recherche internationale :


1) Brevet N° 576356 - Etienne-Marcel PROT

déposé en France le 26 janvier 1924 (avertisseur radio pour les mobiles)


2) Brevet N° 2542803 - WESTINGHOUSE ELECTRIC CORPORATION

déposé aux Etats Unis le 13 novembre 1945 (système de contrôle ferroviaire)


3) Brevet N° 2131433 - MESSERSCHMITT BOLKOW-BLOHM GMBH

déposé en République Fédérale d’Allemagne le 14 mars 1972 (engins voie ou piste)


4) Brevet N° 2652489 - GRUNTHAL

déposé en République Fédérale d’Allemagne le 18 novembre 1976 (sécurité avions)


L’état de la technique antérieure et ces quatre antériorités citées sont sans aucune solution pour résoudre le problème posé dans le plan ou l’espace aux mobiles en mouvement évoluant les uns par rapport aux autres résolu au brevet Legros FR 2 586 845 en la date de dépôt de priorité le 27 août 1985.


Affirmer le contraire par la négation ou altérer le contenu ou la portée de ces brevets dans des écrits d’expertise ou produire de fausses informations aux autorités civiles, militaires ayant pour objet ou effet d’établir la preuve d’un droit ou d’un fait ayant des conséquences juridiques constitue une falsification, une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, une trahison, un faux en écriture publique.


L’avis documentaire du brevet français a été délivré le 23 octobre 1987.

Aucune antériorité n’est citée à l’encontre de ces revendications de 1 à 10.


De l’extension de la demande du brevet français des brevets nationaux ont été demandés, délivrés à M. Legros. Une invention existe toujours sans le brevet (20 ans).


LE BREVET FRANCAIS FR 2 586 845

La vie du brevet français est consultable au registre national des brevets de l’INPI. Le droit d’auteur international scientifique Métamathématique physique et technique de l’Intervecteur s’exploite indépendamment des brevets nationaux.


DE LA PUBLICITE NATIONALE INTERNATIONALE LEGROS : Le “central”, les “capteurs”, le “sas” sont dans le dictionnaire de la langue française, en l’état de la technique, fréquemment utilisés dans l’industrie, et caractérisés de la publicité de l’invention. Les écritures Legros d’instructions, de logiciel sont originales, directement reconnaissables, exécutables avec l’électronique du schéma de principe des brevets FR 2 586 845 . Les instructions sont depuis NORMALISEES ISO (années 2000).



L’INVENTION ELECTRONIQUE LEGROS - 1ERE PUBLICATION ORIGINALE DU SYSTEME INTERVECTEUR ET DU LOGICIEL - Les circuits électroniques, le bus du système de 1 à 8 (les huit cartes ou circuits électroniques, le rack et les connecteurs).

1 - LE BREVET FRANCAIS (publicité)
La demande de brevet français déposée le 27 août 1985, a été l’objet de la publication le 06 mars 1987, date de la mise à disposition du public de la demande (BOPI), le brevet a été délivré le 23 octobre 1987 par l’Institut National de le Propriété Industrielle INPI - Paris France.
Brevet n°85 12 780, n°FR 2 586 845
Application n°PCT/FR86/00255, n°EP 0235171
4 - LE DEPOT EUROPEEN
La demande de brevet européen a été publiée avec la date de priorité le 27 août 1985, auprès de l’Office Européen des Brevets OEB - Munich Allemagne.
2 - LE BREVET ESPAGNOL
Le brevet espagnol, date de priorité le 27 août 1985, a été délivré, le 01 juillet 1988, par le Registre de la Propriété Industrielle - Madrid Espagne.
Brevet n° 8601364/5, n° 2001887
5 - LE BREVET CANADIEN
Le brevet canadien, date de priorité le 27 août 1985, a été délivré le 19 juin 1990, par le Bureau des Brevets canadiens - Québec Canada.
Brevet n° 515, 503, n° 1270549
6 - LE DEPOT USPTO
Le dépôt auprès de l’USPTO - United States Patent and Trade Mark Office, priorité le 27 août 1985 - Serial number 07/076, 169, - Filing date 15 juin 1987 - dépôt de la demande du brevet français - Washington USA.

L’UNIQUE SYSTEME MONDIAL INTEGRAL OU PARTIEL DE NAVIGATION

ET D’INFORMATION - manuel ou semi-automatique ou automatique


La résolution d’activation, de régulation, de sécurité anticollision spatiale est produite sur la zone géographique, sur la planche de bord ou sur l’écran multipointeurs.


Les 4 documents cités ou individuels ou par association ou par combinaison ne permettent pas d’exécuter l’invention Legros décrite aux brevets nationaux FR 2 586 845 au 27-08-1985.


L’état de la technique de l’électronique et du système constitué de l’enseignement des divulgations antérieures ne permet pas d’exécuter l’invention et le logiciel Legros.


Ces quatre brevets cités n’ont pas la matière pour exécuter l’invention Legros :

- les instructions intervectorielles, le logiciel, les données de l’œuvre originale,

- la résolution scientifique mathématique, physique du Système Intervecteur,

- le système d’exploitation et son télé multipointeurs d’écrans,

- les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma, mdma, le bus CAN, la Wi-Fi,

- le signal Sigma Legros (sL) synchronisé, codé, programmé, sécurisé,

- l’asservissement de régulation des mobiles évoluant dans le plan ou l’espace,

- la navigation, le contrôle de l’approche (abordage), l’anticollision intervectoriels,

- le contrôle, l’autocontrôle, le générateur de programme, le simulateur,

- l’enregistreur pour l’expertise, la télé expertise, la bôite noire géolocalisée en continu,

- le système d’information et de navigation spatio-temporelle électronique automatique,

 de séquences audiovisuelles cinématographiques, ou de film, vers les satellites, etc.


Conclusion :

Il y a une impossibilité matérielle et intellectuelle d’exécuter l’invention et le logiciel Legros sur tout support de fixation matérielle localisé ou embarqué sur le mobile avec l’état de la technique au jour du dépôt.


L’invention est nouvelle, implique une activité inventive, est appliquée dans l’industrie y compris dans l’agriculture. L’œuvre scientifique mathématique physique Intervecteur intégrée conformément à la loi sur le brevet d’invention est originale, nouvelle.


La date est attestée du dépôt officiel fait à l’INPI de Paris par M. Legros. L’extension a également été produite auprès de l’OMPI de Genève par l’auteur inventeur.

Le dépôt officiel est le dépôt légal de l’œuvre d’art. Copyright © Bernard Legros1985


LES BREVETS NATIONAUX LEGROS FR 2 586 845 : L’originalité des Instructions, du logiciel, de l’information, de données est incluse et définie par des exemples numériques pour l’exploitation intégrale ou partielle de l’oeuvre Legros - Publication internationale WO 87/01491, PCT/FR86/00255, Code de la Propriété Intellectuelle - Livre I, sur Le droit d’auteur, Livre VI, sur La protection des inventions et des connaissances techniques, Titre 1er Brevets d’invention.



LE CALCULATEUR INTERVECTEUR CI - le circuit 6 avec ses propres instructions, données, résolutions, avec son propre modulateur - démodulateur ou MODEM ORIGINAL NOUVEAU intégré - Copyright Bernard Legros 1985

BRANCHE MATHEMATIQUE CALCUL INTERVECTORIEL

OEUVRE SCIENTIFIQUE MATHEMATIQUE PHYSIQUE INTERVECTORISATION
¤ Nombreuses créations en mathématique, physique, électronique, informatique,
télécommunication, information, signal sL (instructions originales, nouvelles et logiciel).

©Copyright Titres de propriété

BERNARD LEGROS

INGENIEUR CONSULTANT EXPERT
SCIENCE DU SYSTEME INTERVECTEUR ©
INGENIERIE  INDUSTRIELLE TELECOMMUNICATION
HAUTE TECHNOLOGIE NUMERIQUE SPATIALE
Activité numérique 1971-2019

©Copyright Photo 1985


Monsieur Bernard Legros a déposé en main propre à l’INPI sa demande pour un brevet d’invention incluant son œuvre d’art de l’Intervecteur pour le système de diffusion de l’information numérique, de navigation satellitaire, d’anticollision système et systémique.


Auteur et inventeur indépendant, il est l’unique titulaire, propriétaire des droits de la propriété intellectuelle, le droit d’auteur et le copyright international. Les brevets d’invention nationaux ci-dessous lui ont été délivrés.

LA PRODUCTION, LA DIFFUSION ET L’EXPLOITATION DE DONNEES UNIQUES

Le Système original Legros Intervecteur produit, diffuse et exploite les instructions, les données spatio-temporelles, le logiciel, le bus, les réseaux des xn-systèmes électroniques : les vecteurs dans le plan ou l’espace, les temps Tl ou T0, Ta, Td, T1, T2, , Tn, le signal codé (sL), la fonction (gL), la vitesse V des mobiles, l’identification de tous (Ɐxn) les xn-systèmes ou xn-mobiles, etc.


THE PRODUCTION, THE DIFFUSION AND THE OPERATING OF UNIQUE DATA

The Legros’ Intervector original System produces, diffuses and operates the spatio-temporal data and instructions, the software, the bus, the networks of the electronics xn-systems : the vectors in plane or space, the times Tl or T0, Ta, Td, T1, T2, , Tn, the coded signal (sL), the function (gL), the speed V of the mobiles, the identification for all (Ɐxn) xn-systems or xn-mobiles, etc.


Brevets nationaux FR 2 586 845 © Bernard Legros 1985

Indication des mesures : Le schéma de la publicité du brevet Legros FR 2 586 845 au 27-08-1985 ci-dessus intégrant le hardware et la vision a une proportion quasi identique des écrans et des ordinateurs portables de 15 à 17 pouces. Le rapport entre la largeur et la hauteur de l’écran est compris entre 1,6 et 1,8. La résolution des écrans à tube et des téléviseurs était de dimension presque carrée aux années de 1960 à 2000.


L’ABREGE DE L’OFFICE EUROPEEN DES BREVETS OEB - MUNICH

Brevet français FR 2 586 845 / Abrégé de la demande (1)
du brevet européen EP 0235171
Le radar ou système de sécurité anti-collision pour les mobiles en mouvement et/ou à l’arrêt est constitué par une alimentation générale (1), un circuit d’émission (2), un circuit de réception (3), un circuit de modulation (4), un circuit de démodulation (5), un circuit de décodage ou un circuit de coïncidence ou un comparateur (6), un circuit amplificateur de puissance (7), un circuit d’asservissement ou une logique de fonctionnement du mobile (8). Le système permet d’accroître la sécurité des mobiles dans un environnement donné, codé, programmé, terrestre, maritime, aérien et/ou spatial. La modélisation unitaire ou multiple de l’environnement donné est réalisée par l’intermédiaire d’éléments codés, programmés, représentant la référence du système et l’origine de l’information émise, reçue par les mobiles.


Classement de l’invention dans la publication du Rapport de recherche internationale le 14-11-1986 (indication du domaine technique concerné) :
Système de classification CIB ; G08 G 9/02 ; B 61 L ; G 08 G ou système anticollision, système de contrôle du trafic, automatique, navigation, signalisation, affichage, etc., transport, route, ferroviaire, maritime, aéronautique et espace.


LE SYSTEME INTERVECTEUR DE LEGROS
Système d’exploitation, de télécommunication, de résolution, d’asservissement des mobiles dans le plan ou l’espace. Le circuit logique de fonctionnement du système embarqué à bord ou localiser pour son intégration quel que soit son mode d’exploitation.

SEIZE PRINCIPALES CARACTERISTIQUES ORIGINALES (*)
1°)  Modélisation unitaire ou multiple intervectorielle, plan, espace (*)
2°)  Exploitation du BUS SYSTEME DE 1 A 8 intégré (*)
3°)  Télécommunication TDMA, CDMA, FDMA, Mixte MDMA (*)
4°)  Production de l’information système et des vecteurs position 3D/T (*)
5°)  Emission-Réception des vecteurs et des données sur zone (*)
6°)  Résolution mathématique physique du système Intervecteur (*)
7°)  Détection scientifique de l’Intervecteur sur la zone et l’écran (*)
8°)  Diffusion sonore, visuelle et de séquences audiovisuelles (*)
9°)  Utilisation du multipointeurs sur l’écran informatique (*)
10°) Activation d’ordres ou de consignes de sécurité sur écran (*)
11°) Régulation en mode manuel, semi ou automatique (*)
12°) Supervision sur écran embarqué à bord ou localisée en central (*)
13°) Programmation et anticollision des mobiles en mouvement 3D/T (*)
14°) Générateur et production de programmes automatiques 3D/T (*)
15°) Contrôle continu de l’intégrité du système et des données (*)
16°) Expertise, télé-expertise et simulation intervectorielles (*)


LE SYSTEME INTERVECTEUR DE LEGROS AVEC SES TELECOMMUNICATIONS

La loi de Legros :
La construction scientifique Métamathématique, physique est originale, nouvelle.

Les types de capteurs et les caractéristiques :
La technologie, la fonction des capteurs fixes, mobiles, circulaires, orientables à coefficient gamma Legros rectiligne, circulaire (g,wL)n sont suffisamment décrites.

§ Les capteurs du brevet français Legros FR 2 586 845 au 27-08-1985.
Ils seront étroitement liés à l'environnement dans lequel évoluent les mobiles, ils pourront être de type :
. Electromagnétique (émission - réception)
. Résistif (liaison entre les mobiles)
. Ultrason
. De niveau (pression atmosphérique, poussée d'Archimède)
. Vision (reconnaissance de forme)
. Magnétique - Capacitif - Thermique - Optique.


§ Principe fondamental du brevet
Les capteurs sont connus par l’homme du métier. Les capteurs du Système Intervecteur sont définis, caractérisés, codés, programmés aux groupes d’instructions intervectorielles numériques de fonctionnement ou au logiciel en tout ou partie du système électronique (production des vecteurs, des données, télécommunication et mémoire du système).


Le Système Intervecteur utilise ces capteurs pour : 1) la production des données vectorielles, le vecteur distance, la distance différentielle infinitésimale, la gravitation, la pression, le niveau, le coefficient d’accélération (g,wL)n ; 2) la vision de l’information, des séquences audiovisuelles cinématographiques ou le film sur l’écran ; 3) la télécommunication, la transmission codée, programmée ; 4) le support électro-magnétique, résistif, optique du signal, de l’information et la mémoire des données ; 5) la valeur en continu ou le quantum produit ou l’élément vecteur ve  de l’ensemble E pour la résolution intervectorielle de l’équation de la Métamathématique du système.

Les capteurs intervectoriels du pointeur vision, du double pointeurs, du multipointeurs ou du télé multipointeurs Wi-Fi de mouvement, d’accélération sont utilisés pour la Métamathématique du système d’exploitation électronique, pour leur propre mouvement, pour détecter, activer les ordres du système, les fonctions informatiques, l’application intervectorielle de lecture, écriture ou le copier-coller sur l’écran du système. Pour donner un ordre quelle qu’en soit la raison, etc. Fig. 1 Planche I/III du brevet Legros français Legros FR 2 586 845 le 27-08-1985.

Premier exemple : les capteurs électromagnétiques produisent le vecteur distance électromagnétique dans le plan ou l’espace, avec son origine codée ou sa référence, le temps T0 pour tous les Ɐxn systèmes électroniques synchronisés  ;

Deuxième  exemple : le capteur résistif lié au rail ou au support (fonction de la résistivité r des matériaux ) produit le vecteur distance du mouvement avec une résistance variable, aussi avec le circuit voie.

Troisième exemple : le capteur de niveau (pression atmosphérique, poussée d’Archimède) produit le vecteur physique de la distance (quantité, sens, direction) ;

Quatrième exemple : le capteur vision (émission-réception) de reconnaissance de forme est utilisé sur une surface plane ou dans l’espace tridimensionnel 3D. L’unité de l’élément vecteur ve  est le point ou le pixel, la composition interne de cet élément sur l’écran.

La description du brevet présente le vecteur distance d’une résistance variable x ou une balise dans le plan ou l’espace, les réseaux de télécommunication originaux, nouveaux pour lier, résoudre, diffuser, visualiser l’intersection vectorielle des ensembles E à l’écran.

Le système d’exploitation Intervecteur avec ses réseaux utilise le télépointeur Wi-Fi en mouvement (télépointeur souris) ou le télémultipointeurs Wi-Fi (télémultipointeurs souris) avec ses molettes ajustables, son bouton-poussoir ou le click de bascule pour l’activation d’un ordre électronique (comparateur électronique) de la résolution intervectorielle.

Par analogie en électrotechnique des caractéristiques du pont de Wheatstone, les capteurs compacts intègrent le pointeur sur écran avec ses molettes, son bouton-poussoir ou ses switches, etc.

Au brevet, Mr Legros utilise les technologies de l’électrotechnique, de l’électronique, de la mesure physique, de l’automatique, de l’informatique, des télécommunications et de la programmation numérique avec ses applications nouvelles décrites.

La résistance variable permet de mesurer le mouvement d’un navire amarré au quai. Un pont de jauges est utilisé en électrotechnique, en instrumentation pour mesurer la pression, la tension ou la force appliquée sur l’arbre des treuils d’amarrage, des guindeaux des navires et des plates-formes de pétrole offshore. Le capteur de pression est utilisé pour mesurer la charge d’une grue, d’un pont roulant dans l’industrie.  

Les types de capteurs utilisés sont expliqués ci-dessus en fonction d’une précision de la mesure et de la résolution. Le choix des capteurs est fonction des mobiles, de l’environnement codé, programmé (souterrain, sous-marin, terrestre, maritime, aérien, spatial), Fig. 3 Planche II/III.

Les capteurs émission-réception produisent les vecteurs, transmettent les informations ou les ordres électroniques sur zone à tous les Ɐxn systèmes  Le système est embarqué sur le mobile, ou localisé en un endroit déterminé, ou au central x, x1, ou aux xn-centraux. Les fréquences seront sélectionnées en accord avec des normes fixées.

N.B. : L’invention de la souris de 1961 avec ses caractéristiques sur l’écran n’était pas utilisée en informatique par le système d’exploitation de l’ordinateur en 1985.

Le modem, la télécommunication et le central originaux, nouveaux :
Les circuits émission, réception, modulateur, démodulateur ou modem et bus sont définis ainsi que les réseaux de télécommunication pour les xn-systèmes synchronisés sur le temps T0. Le signal, le bus et les réseaux de ce système sont intégrés.

L’émission-réception est programmée pour les xn-systèmes avec aucune interférence ou est libre de la diffusion électronique des signaux, et fonction de la valeur de la vitesse V ou du coefficient (g,wL)n  des xn-systèmes. Le signal (sL : 0, 1, n, …) des systèmes électroniques est codé. Le système peut aussi utiliser plusieurs fréquences (nf), les réseaux sont mixés, tout en conservant le schéma de principe, fig. 5 planche III/III.

Le modem et les réseaux Legros sont originaux, nouveaux, désignés ainsi tdma (T0), cdma (sL), fdma (nf) et mixte mdma, ou fonction de la vitesse ou du coefficient (g,wL)n.

Le GSM Global System Mobile ayant été largement normalisé, déployé et exploité auparavant dans le monde aux normes de l’Union Internationale des Télécommunications UIT de Genève (1980-2000).

Le système, le navigateur et le logiciel original, nouveau :
Les groupes d’instructions intervectorielles numériques de fonctionnement ou le logiciel en tout ou partie du système électronique résout le pilote manuel, semi-automatique ou automatique, le mouvement et l’anticollision des mobiles évoluant les uns par rapport aux autres dans le plan ou l’espace. La résolution des mobiles est sur la zone ou à l’écran

Les instructions et les données intervectorielles originales sont résolues par le système avec le circuit de décodage ou le circuit de coïncidence ou le comparateur, le calculateur Intervecteur. Le circuit amplificateur de puissance ou bus assure la liaison électronique entre les circuits pour la résolution intervectorielle du système et du logiciel.

Tous les circuits électroniques, le circuit d’asservissement ou la logique de fonctionnement, pilotent le système embarqué ou localisé dans l’environnement, les équipements et les séquences audiovisuelles. L’architecture de l’Intervecteur résout le système, les xn-systèmes ou la systémique sur l’écran informatique, sur la zone ou dans l’espace.

L’Intervecteur avec son télé multipointeurs est un navigateur (browser) qui est activé sur la zone de navigation ou sur l’écran, dans le système, dans le réseau, dans le programme, dans la base de données ou dans le serveur de l’Internet.

Les commandes du système (en l’état de la technique) :
Les écritures Legros définissent les mobiles des constructeurs équipés du système Intervecteur avec leurs consignes et leurs commandes existantes ou double commande intégrées au circuit électronique bus 7 du schéma de principe de la figure 5 planche III/III, les boutons-poussoirs, les interrupteurs, les manettes, le volant, le manche à balai ou le joystick, les voyants, les leds, les indicateurs, les alarmes, les visualisations, le klaxon, les écrans, etc.

Les huit circuits (8) et la liaison bus de l’électronique Legros sont toujours utilisés quel que soit le mode d’exploitation du système Intervecteur. L’exploitation des instructions, des données ou du logiciel intervectoriel, intégral ou partiel, détermine le pilotage manuel, semi ou automatique du x-mobile ou des xn-mobiles.

Les applications originales, nouvelles :
Les planches I/III à III/III sont visuelles, présentent le fonctionnement du système, l’autorisation, l’interdiction, le basculement, les temps T0, T1,…, Tn de séquences audiovisuelles sur l’écran intervectoriel de vision. La technologie Legros de l’Intervecteur est précisée sur les graphiques représentant les xn-mobiles en mouvement, l’interdépendance des xn-systèmes, leurs propres réseaux et résolutions sur la zone et sur l’écran.

L’information à bord, en station, originale, nouvelle
Les séquences audiovisuelles cinématographiques de la ligne, la destination du train, les temps d’approche, d’arrivée, d’attente sont diffusées au « Point d’information » en un lieu déterminé, en station, en gare, à bord du train, en central, sur le serveur Internet, sur le téléphone mobile du voyageur, et en émission-réception vers les satellites.

De courts messages de navigation ou de service sont diffusés sur l’écran du système, à bord, en station, sur le téléphone mobile, dans le central (SMS - Short Messages Service) le 27-08-1985.

Le système Legros Intervecteur et ses propres réseaux tdma, cdma, fdma, mixte mdma sont appliqués pour la navigation terrestre (route, métro, tramway, chemin de fer), la navigation maritime, fluviale, la navigation aérienne et spatiale, ainsi que ses informations électroniques automatiques intervectorielles et sa diffusion de séquences audiovisuelles.

La loi de Legros résout le management du trafic, le contrôle, la régulation et l’anticollision automatiques, la surveillance sur la zone, la supervision sur l’écran, dans le plan ou l’espace.


L’ARCHITECTURE SYSTEMIQUE DU SYSTEME INTERVECTEUR

Chaque système possède son architecture propre. Cette architecture mono-cellulaire peut fonctionner dans son environnement, reproduite n fois et implantée sur les mobiles ou dans leur environnement génère une nouvelle architecture et de nouvelles résolutions.

L’intelligence système est le résultat de son entière conception, de son architecture nouvelle système, systémique, de ses équations et résolutions intervectorielles spatiales en boucle ou le continuum du système qui lui confèrent un réel pouvoir de décision.

Le système Intervecteur résout dans son intégralité, l’automatisation, la régulation et la sécurité dans les transports et en tout dernier ressort le risque de catastrophe au moment où ce risque apparaît.

Le système Intervecteur est en veille permanente, il est contrôlé, autocontrôlé, autocommandé avec son système intégré, ses propres réseaux essentiels de télécommunication et de bus. Son signal spécifique Sigma Legros (sL) est synchronisé, codé, programmé. Unitaire, multiple, variable, il est extrêmement sécurisé, indéchiffrable, inviolable.

L’aspect systémique de cette production, sa mathématisation fondamentaliste, universaliste représentent l’intelligence de ce système.


LA TERMINOLOGIE DES SCHEMAS DE PRINCIPE DU BREVET FR 2 586 845

Le nom des huit circuits électroniques des schémas sont ceux utilisés par l’homme de l’art avec leur abréviation portant sur la première lettre ou avec le symbole du circuit si la lettre est déjà utilisée. Le nom des circuits électroniques correspond à un verbe d’action ou à une fonction précisée de la langue : alimentation pour alimenter ; émission pour émettre ; réception pour recevoir ; modulation pour moduler ; démodulation pour démoduler ; décodage pour décoder ; coïncidence pour coïncider ; comparateur pour comparer ; calculateur pour calculer ; amplificateur pour amplifier ; asservissement pour asservir ; fonctionnement pour marcher ou fonctionner.

Les huit circuits électroniques Legros à adressage, ainsi que son propre bus, ses propres réseaux de télécommunication du Système Intervecteur ou les mesures techniques sous son contrôle sont en : 1) l’alimentation A/1 ; 2) l’émetteur et  l’antenne E/2 ; 3) le récepteur et l’antenne R/3 ; 4) le modulateur M/4 ; 5) le démodulateur D/5 ; 6) le circuit de décodage ou le circuit de coïncidence ou le comparateur ou le calculateur CI/6 ; 7) le bus et le circuit amplificateur de liaison des circuits électroniques /7 ; 8) le circuit de puissance ou le circuit d’asservissement ou la logique de fonctionnement du système P/8 - schémas de principe figures 2 et 5 Planches I/III et III/III.


LA PUBLICITE DE L’ŒUVRE D’ART DU SYSTEME INTERVECTEUR

L’œuvre d’art scientifique, intégrale ou partielle, d’instructions intervectorielles numériques, de données originales, nouvelles, ou du logiciel, de plans, de schémas, de géographie, de topographie, d’architecture du système et de la systémique est nécessaire au fonctionnement manuel, semi-automatique ou automatique de l’invention, et pour la diffusion automatique de son information ou de ses séquences audiovisuelles cinématographiques, ou de son film, sur l’Internet, et en émission-réceiption vers les satellites.

Le Système Intervecteur produit le positionnement spatial, la navigation sans visibilité, l’automatisation, la diffusion de l’information, le contrôle et l’anticollision de mobiles en mouvement évoluant  les uns en fonction des autres dans le plan ou l’espace.

L’œuvre d’art scientifique, Métamathématique, physique, électronique et de télécommunication résout le problème posé de la navigation, de la collision dans un envronnement codé, programmé, vectoriel et numérique. L’environnement donné pour l’application du Système Intervecteur est la route, le rail, la mer, l’air et l’espace.

Aux écritures de l’auteur et inventeur, la théorie de la branche du calcul intervectoriel avec ses groupes de résolution est incluse au brevet français FR 2 586 845.

Le développement de M. Legros de la branche du calcul intervectoriel consiste en un nombre de 500 règles, principes, applications, axiomes, démonstrations et théorèmes des sciences, mathématique, physique, électronique et polytechnique (27-08-1985).


L’ŒUVRE D’ART DE LEGROS ET LA CONVENTION SUR LE DROIT D’AUTEUR

L’œuvre d’art de Legros du Système Intervecteur est une œuvre de l’esprit protégée, non autorisée sous le droit d’auteur. © Copyright Bernard Legros 1985  

Toute exploitation ou représentation ou reproduction ou diffusion ou télédiffusion ou édition, intégrale ou partielle, de l’œuvre d’art de Legros, sur l’Internet, et vers le satellite est interdite sans les droits de la licence.

Le Système Intervecteur se compose des mêmes circuits électroniques et d’antennes en son principe de fonctionnement. L’un ou les huit circuits électroniques en synergie sont les mesures techniques efficaces pour saisir ou interrompre ou empêcher toute exploitation illégale ou de diffusion ou de télédiffusion, et vers le satellite de l’œuvre d’art protégée, non autorisée.

ATTENTION
L’invention ou le Système Intervecteur exploite tous les 8 circuits électroniques, ainsi que ses écritures ; l’œuvre d’art, la science, les applications, les instructions, les données, le logiciel est intégrale ou partielle sur le support électronique ou matériel : la loi de Legros.

Brevet français FR 2 586 845 (Publicité du brevet INPI France) et brevets nationaux. L’œuvre d’instructions ou de logiciel Legros est devenue une norme ISO. L’œuvre Legros, intégrale ou partielle, est originale, nouvelle. Son invention est nouvelle.

Résumé
Le central-x1 lie tous les Ɐxn-systèmes. Le central ou les systèmes sont embarqués ou localisés dans le plan ou l’espace. Les huit circuits électroniques(8), le bus, les réseaux, les capteurs émission-réception, codés, programmés sont originaux, précis de la science de l’auteur Legros, de sa technologie, avec son logiciel Intervecteur en langage de programmation informatique - NORME ISO (International Standard Organization). Schémas Fig. 1 à 5 Planches I/III à III/III, date de priorité 27-08-1985


LES REDEVANCES DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE DE M. LEGROS

Toute exploitation du brevet d’invention et de l’œuvre d’art de M. Legros en la date du dépôt officiel ou légal est à titre onéreux, les redevances sont dues.

La publicité nationale, internationale du brevet d’invention et de l’œuvre d’art de Legros peut être consultée, toute copie est illégale.


Copyright © Bernard Legros 1985
Tous droits de propriété réservés pour tous pays
Display of the measures : The scheme of the publicity of Legros patent FR 2 586 845 to 27-08-1985 above integrating the harware and the vision has a quasi identical proportion of the computer and of the screens from 15 to 17 inches. The ratio between the width and the height is between 1.6 and 1.8. The resolution of the Tube screens and of the TV set was almost square in size in the years 1960 to 2000.


THE ABSTRACT OF THE EUROPEAN PATENT OFFICE EPO - MUNCHEN

French patent FR 2 586 845 / Abstract request (1)
of the european patent EP 0235171
The radar or anti-collision security system for mobiles in motion and/or stopped is comprised of a general supply (1), a transmission circuit (2), a receiver circuit (3), a modulation circuit (4), a demodulation circuit (5), a decoding or matching circuit or a comparator (6), a power amplifier stage (7), a servo-control circuit or a mobile operation logic (8). The system may enhance the security of mobiles in a given, coded, programmed, land, maritime, air and/or space environment. The multiple or unitary patterning of the given environment is effected by means of coded, programmed elements representing the reference of the system and the origin of transmitted information received by the mobiles.



Classification of subject matter in the publication of the International search report on 14-11-1986 (indication of the technical field concerned) :
Classification system Int.Cl ; G08 G 9/02 ; B 61 L ; G 08 G or anti-collision system, traffic control system, automatic, navigation, signalling, display, etc., transporting, road, railway, maritime, aircraft and space.


THE LEGROS’ INTERVECTOR SYSTEM
Operating, telecommunication, resolution and servo- control system of the mobiles in the plane or space. The working logic circuit of the system embarked on board or located for its integration whatever its exploitation mode.

SIXTEEN ORIGINAL CHARACTERISTICS PRINCIPAL (*)
1°)  Multiple or unitary intervectorial patterning, plane, space (*)
2°)  Exploitation of the integrated SYSTEM BUS FROM 1 TO 8 (*)
3°)  Telecommunication TDMA, CDMA, FDMA, Mix MDMA (*)
4°)  Production of system information and of the 3D/T position vectors (*)
5°)  Emission-Reception of the vectors and of the data on zone (*)
6°)  Mathematics physics resolution of the Intervector system (*)
7°)  Intervector scientific detection on the zone and the screen (*)
8°)  Sound, visual diffusion and of the audiovisual sequences (*)
9°)  Use of the multipointers on the data processing screen (*)
10°) Activation of the orders or safety instructions on screen (*)
11°) Regulation in manual, semi or automatic mode (*)
12°) Supervision on screen embarked on board or located in central (*)
13°) Programming and anticollision of the mobiles moving in 3D/T (*)
14°) Generator and production of the 3D/T automatic progams (*)
15°) Continual control of the system integrity and of the data (*)
16°) Intervectorial expertise, tele-expertise and simulation (*)


THE LEGROS’ INTERVECTOR SYSTEM WITH HIS TELECOMMUNICATIONS

The law of Legros :
The scientific construction Metamathematics, physics is original, new.

The types of the sensors and the characteristics :
The technology, the function of the fixed, mobiles, circular, adjustable sensors with the Legros gamma coefficient rectilinear, circular (g,wL)n are sufficiently described.

§ The sensors of the French patent Legros FR 2 586 845 to 27-08-1985.
They will be closely related to the environment in which the mobiles are moving. They may be of the following types :
. Electromagnetic (emission - reception)
. Resistive (link between mobiles)
. Ultrasonic
. Of the level type (atmospheric pressure, Archimedean principle)
. Vision (pattern recognition)
. Magnetic - Capacitive - Thermal - Optical.


§ Basic principle of the patent
The sensors are known by the skilled man. The sensors of the Intervector System are defined, characterized, coded, programmed at the operating intervectorial numerical instructions groups or the software in whole or in part of the electronic system (vectors and data production, telecommunication and memory of the system).


The Intervector System uses these sensors for : 1) the intervectorial data production, the distance vector, the infinitesimal differential distance, the gravitation, the pressure, the level, the acceleration coefficient (g,wL)n ; 2) the vision of the information, of the cinema audiovisual sequences or the film on the screen ; 3) the coded, programmed telecommunication and transmission ; 4) the optical, electromagnetic and resistive support of the signal, of the information and the memory of the data ; 5) the continuous value or the produced quantum or the vector element ve of the set E for the intervectorial resolution equation of the Metamathematics of the system.

The intervectorial sensors of the vision pointer, of the double pointers, of the multipointers or of the wireless multipointers Wi-Fi of the motion, acceleration are used for the Metamathematics of the electronic operating system, for their proper movement, to detect, to activate the orders of the system, the data processing functions, the intervectorial application, reading, writting or the copy-paste on the screen system. To give an order whatever the reason, etc. Fig. 1 Planche I/III of the Legros French patent FR 2 586 845 on 27-08-1985.

First example : the electromagnetic sensors produce the electromagnetic distance vector in the plane or space, with its coded origin or reference, the time T0 for all synchronized electronics systems Ɐxn ;

Second example : the resistive sensor linked to the rail or to the support (function of the materials resistivity r) produces the distance vector of the motion with a variable resistance, also with the track circuit.

Third example : the sensor of the level (atmospheric pressure, Archimedean principle) produces the  physical vector of the distance (quantity, sense, direction) ;

Fourth example : the vision sensor (émission-réception) of shape-recognition is used on a flat surface or in three-dimensional space 3D. The unit of the vector element ve is the point or the pixel, the internal composition of this element on screen.

The patent description presents the vector distance of a variable resistance x or a beacon in the plane or space, the original, new telecommunication network to link, to solve, to broadcast, to visualize the vectorial intersection of the sets E (ensembles) on the screen.

The Intervector operating system with its networks uses the wireless pointer Wi-Fi in motion (wireless mouse pointer) or the wireless multipointeurs Wi-Fi (wireless mice pointers) with its adjustable wheels, its push-button or the click of the switch for the activation of an electronic order (electronics comparator) of the intervectorial resolution.

By analogy in electrical engineering of the characteristics of the Wheatstone bridge, the compact sensors integrate the pointer on screen with its wheels, its push-button or its switches, etc.

At the patent, Mr. Legros uses the technologies of electrical engineering, electronics, physical measure, automatic, computer, telecommunication and numerical programming with his new described applications.

The variable resistance allows to measure the motion of the vessel moored at the wharf. A bridge of gauges is used in electrical engineering, in instrumentation to measure the pressure, the tension or the force applied to the shaft of the mooring winches, of the windlasses of the ships and of the offshore oil platforms. The pressure sensor is used to measure the load of a crane, of a moving bridge in the industry.

The types of the used sensors are explained above according to the accuracy of the measurement and of the resolution. The choice of the sensors is according to the mobiles, to the coded, programmed environment (underground, submarine, land, maritime, aerial, space), Fig. 3 Plate II/III.

The sensors emission-reception produce the vectors, transmit the information or the electronics orders on zone to the Ɐxn systems. The system is embarked on the mobiles, located in a determined place, or at the central x, x1, or at the xn-centrals. The frequencies will be selected according to standards set.

N.B. : The invention of the mouse of 1961 with its characteristics on screen was not used in data processing by the operating system of the computer in 1985.

The modem, the telecommunications and the central original, new :
The emission, reception, modulator, demodulator or modem and the bus circuits are defined as well as the telecommunication networks for the synchronised xn-systems on the time T0. The signal, bus and networks of this system are integrated.

The emission-reception is programmed for the xn-systems with no interference or is free of electronics diffusion of the signals and function of the speed value V or of the coefficient (g,wL)n  of the xn-systems. The signal (sL : 0, 1, n, …) of the electronics systems is coded. The system can also use several frequencies (nf), the networks are mixed, without departing from the typical schematic, fig. 5 plate III/III.

Legros’ modem and networks are original, new, designated as tdma (T0), cdma (sL), fdma (nf) and mix mdma, or function of the speed V or of the coefficient (g,wL)n.

The GSM Global System Mobile having been largely standardized, deployed and operated before in the world to the norms of International Telecommunication Union ITU in Geneva (1980-2000).

The system, the navigator and the software original, new :
The operating numerical intervectorial instructions groups or the software in whole or in part of the electronic system resolves the manual, semi-automatic or automatic pilot, the movement, the anticollision of mobiles evolving in relation to each other in the plane or in the space. The resolution of the mobiles is on the area or on the screen.

The original instructions and data intervectorial are resolved by the system with the decoding or the matching circuit or the comparator, the Intervector computer. The power amplifier stage or the bus circuit insures the electronics link between the circuits for the intervectorial resolution of the system and of the software.

All the electronics circuits, the servo-control or the working logic circuit, pilot the embarked or located system in the environment, the devices and the audiovisual sequences. The architecture of the Intervector resolves the system, the xn-systems or the systemic on the data processing screen, on the area or in space.


The Intervecteur with its wireless multipointers is a navigator  (browser) that is activated on the navigation zone or on the screen, in the system, in the network, in the program, in the database or in the Internet server.

The system controls (in the state of the art) :
The Legros writings define mobiles manufacturers equipped with the system Intervector with their orders and existing controls or dual control integrated at the bus electronic circuit 7 of the schematic diagram figure 5 plate III/III, the push-buttons, switches, levers, steering wheel, the control stick or joystick control, lights, leds, indicators, alarms, visualizations, horn, screens, etc.


The eight circuits (8) and the bus link of Legros electronics are always used whatever the operation mode of the Intervector system. The operation of the instructions, the data or the intervectorial software, full or partial, determines the piloting manual, semi or automatic for the x-mobile or for the xn-mobiles.

The applications original, new :
The plates I/III to III/III are visual, display the working system, the authorization, the interdiction, the switching, the times T0, T1, …,Tn of the audiovisual sequences on the intervectorial screen for vision. The Legros’ technology of the Intervector is specified on the graphics displaying the xn-mobiles in motion, the interdependence of the xn-systems, their own networks and resolutions on the zone and on the screen.


The information on board, in station, original, new
The cinematographic audiovisual sequences of the line, the destination of the train, the time of approach, arrival, waiting are broadcast on the « Information point » at a fixed location, in station, railway station, aboard the train, in the central, on the Internet server, on the traveller mobile phone, and in emission-receiption towards satellites.

The short navigation or service messages are broadcast on the system screen, on board, in the station, on the mobile phone, in the central office (SMS-Short messages service) on the 27-08-1985.

The Legros Intervector system and its own networks tdma, cdma, fdma, mix mdma are applied for the land navigation (road, metro, tramway, railway), the maritime and river navigation, the air and space navigation, as well as its intervectorial automatic electronic information and its broadcasting audiovisual sequences.

The law of Legros resolves the traffic management, the automatic control, regulation and anticollision, the surveillance on the zone, the monitoring on the screen, in plane or in space.


THE SYSTEMIC ARCHITECTURE OF THE INTERVECTOR SYSTEM

Each system has its own architecture. This mono-cellular architecture can work in its environment, repeated n times and implanted on mobiles or in their environment generates a new architecture and new resolutions.

The intelligence system is the result of its entire design, of its new architecture system, systemic, of its equations and loop intervectorial space resolutions or the continuum of the system that confer it a real power of decision.

Intervector system resolves in its entirety, the automation, the control and security in transport and as the last resort the risk of disaster at the time where this risk appears.


The Intervector system is on standing watch, it is controlled, autocontrolled, auto commanded with its integrated system, its own essential telecommunications and bus netwoks. Its specific signal Sigma Legros (sL) is synchronized, coded, programmed. Unit, multiple, variable, it is extremely secure, indecipherable, inviolable.


The systemic aspect of this production, its fundamentalist, universalist mathematization represent the intelligence of this system.


THE TERMINOLOGY OF THE PRINCIPLE DIAGRAMS OF THE PATENT FR 2 586 845

The name eight electronic circuits of the diagrams are those used by the man of art with their abbreviation that on the first letter, or with the symbol of the circuit if the letter is already used. The name of the electronic circuits corresponds to an action verb or a function specified in the language : power supply to supply ; transmission to transmit ; reception to receive ; modulation to modulate ; demodulation to demodulate ; decoding to decode ; coincidence to coincide ; comparator to compare ; computer to compute ; amplifier to amplify ; servo-control to control ; working to operate or to function.


The eight electronic circuits Legros with addressing, as well as his own bus, its own networks of telecommunication Intervector system or the technical measures under his control are in : 1) the power supply A/1 ; 2) the transmitter and antenna E/2 ; 3) the receiver and antenna R/3 ; 4) the modulator M/4 ; 5) the demodulator D/5 ; 6) the decoding circuit or coincidence circuit or the comparator or the computer CI/6 ; 7) the bus and the amplifier for the electronic circuits link /7 ; 8) the power circuit or servo-control or working logic circuit of the system P/8 - diagrams figures 2 and 5 Plates I/III and III/III.



THE PUBLICITY OF THE WORK OF ART OF THE INTERVECTOR SYSTEM

The work of art of the science, total or in part, of the numerical intervectorial instructions, of the original and new data, or of the software, of the plans and diagrams, of the geography and topography, of the system and systemic architecture is necessary to the working manual, semi-automatic or automatic of the invention, and to the automatic broadcast of its information or its cinematographic audiovisual sequences, or its film, on the Internet, and in emission-receiption towards satellites.


The Intervector System produces the space positionning, the navigation without visibility, the automation, the broadcast of information, the control and the collision avoidance of the mobiles moving each in function of the others in plane or space.

The scientific work of art, Metamathematics, physics, electronics and of the telecommunications solves the posed problem of the navigation, of the collision in a coded, programmed, vectorial and numerical environment. The given environment for the application of the Intervector System is the road, the rail, the sea, the air and the space.

To the writings of the author and inventor, the branch of the intervectorial calculation theory with its resolution groups is included in the French patent FR 2 586 845.

The development of M. Legros of the branch of the intervectorial calculation consists of a number of 500 rules, principles, applications, axioms, demonstrations and theorems of the sciences, mathematics, physics, electronics and polytechnic (1985-08-27).


THE WORK ART OF LEGROS AND THE  CONVENTION ON THE COPYRIGHT

The work of art Legros of the Intervector System is a work of mind protected, no authorized under the copyright law. © Copyright Bernard Legros 1985

Any exploitation or representation or reproduction or dissemination or broadcasting or edition, full or partial, of the art of work, on the Internet, and towards the satellite is prohibited without the rights of the license.

The Intervector System consists of the same electronic circuits and antennas in its principle of working. One or eight electronic circuits in synergy are the efficient technological measures to seize or interrupt or prevent all illegal exploitation or broadcast or TV broadcasting, and towards the satellite of the protected, no authorized art work.


ATTENTION
The invention or the Intervector System exploits all 8 electronics circuits, as well as his writings ; the work of art, the science, the applications, the instructions, the data, the software is full or partial on the electronics support or material : the law of Legros.

French patent FR 2 586 845 (Publicity of the patent INPI France) and national patents. The work of instructions or of the software became an ISO norm. The Legros’ work integral or partial is original, new. His invention is new.

Summary
The central-x1 links all the Ɐxn-systems. The central or the systems are embarked or located in the plane or space. The eight electronics circuits(8), the bus, the networks, the coded, programmed emission-reception sensors are original, accurate from the science of the author Legros, from his technology, with his Intervector software in data processing programming language - ISO NORME (International Standard Organization). Diagrams Fig. 1 to 5 Plates I/III to III/III, priority date 27-08-1985


THE ROYALTIES FROM THE INTELLECTUAL PROPERTY OF MR LEGROS

Any exploitation of the patent of invention and of the work of art of Mr Legros is for remuneration, the royalties are due.

The national, international publicity of the patent of invention and of the work of art of Legros can be consulted, any copy is illegal.


Copyright © Bernard Legros 1985
All property rights reserved for all countries

Section licence copyright ©
Licence
Publication internationale
OMPI / WIPO  WO 87/01491

COPIE INTERDITE / FORBIDDEN COPY
Propriété Intellectuelle I
Intervecteur / Intervector Science © Bernard Legros Paris 1985
Tous droits de propriété réservés pour tous pays / All property rights reserved for all countries
Titres de propriété
Schéma de principe planche/principle diagram plate III/III

©BernardLegros1985