METAMATHEMATIQUE AERONAUTIQUE ESPACE

PRODUITS BREVETES INSTRUCTIONS ET LOGICIEL


La loi de Legros est constituée de la science Métamathématique de la branche du calcul intervectoriel. L’œuvre d’art originale nouvelle scientifique spatiale est signée, marquée de la personnalité de l’auteur, avec ses écritures, son électronique, ses instructions, son logiciel, ses plans et dessins, ses graphiques, son architecture - copyright 27-08-1985


¤ C’est à 15 ans que le jeune élève Bernard Legros écrivait, dans une narration,  en classe de troisième, qui reste une prospective remplie d’évolution. - “Jupiter au commande d’une libellule, après un cours d’anglais de sommeil, sur une bande de magnétophone, de phrases inlassablement répétitives, après avoir avalé un petit déjeuner rapide fait de pilules, atterrissait avec les élèves, dans un nuage de libellules, dans la cour du collège de Pontchâteau ”- (1968-1969). L’un des élèves de sa classe, lisant son développement, lui dit avec toute la candeur et toute la franchise de l’adolescence -“tu as bien là de l’imagination, moi je ne le saurai écrire une telle histoire”.


¤ Durant les vacances scolaires, débuta la conquête de la Lune. L’astronaute US de la NASA Neil Armstrong, à bord du module lunaire Apollo 11, alunit et marchât le 21 juillet 1969 sur l’astre. Ce fut toute une série de vols habités, qui se succédèrent, jusqu’à Appollo 17, en 1972.


¤ Ces mêmes années de 1971 à 1973, Mr Legros intervenait aux ateliers de l’Aérospatiale (ex Sud Aviation) de Saint-Nazaire aujourd’hui EADS, notamment pour la position tridimensionnelle électromécanique sur machine GSP (anagramme du GPS actuel), sur des machines à commandes numériques Maxetrace Ferranti, Forest Bendix pour la production aéronautique des Concorde et des futurs Airbus.  


¤ Il avait aussi le savoir de la géolocalisation terrestre spatiale. Sa pratique, sa maîtrise, ses connaissances aboutiront en 1985 sur les écrits scientifiques d’équations de la résolution spatiale du Système Intervecteur et la systémique des systèmes, breveté, appliqué, et sur la loi de Legros.


¤ Les équations de Legros ensemblistes intervectorielles universelles d’interdépendance (*) ou de réciprocité R et R-1 constituent le principe fondamental de la science Métamathématique physique de la branche du calcul intervectoriel et de ses applications.  


(*) Ensemble E composé de l’élément vecteur ve ou la particule discrète variable de la composition interne quantum du Système Intervecteur - publicité du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985.



SYSTEME AERONAUTIQUE ET SPATIAL


LE BREVET ET L’OEUVRE D’ART DU SYSTEME INTERVECTEUR

Les brevets français nationaux de la famille FR 2 586 845 en la date de priorité le 27 août 1985 concernent les revendications du système électronique aéronautique spatial, embarqué ou localisé, l’instrumentation, et les télécommunications - articles L615-1 et L615-12 du Code de la propriété intellectuelle.


L’œuvre d’art concerne notamment les écrits scientifiques, la Métamathématique physique, les groupes d’instructions intervectorielles en tout ou partie du code logiciel, les informations originales nouvelles, les plans et les dessins, les séquences audiovisuelles, l’architecture du système, de la systémique des systèmes - articles L112-2 et L335-2 du Code de la propriété intellectuelle.


Le brevet de M. Legros, les huit (8) circuits électroniques, l’œuvre d’art de la résolution intervectorielle, de l’application, de la détection, les consignes électroniques du signal Sigma (sL) sur le support électro-bus sont indispensables, nécessaires au nouveau système de commande, d’asservissement, de pilote manuel, semi automatique ou automatique des avions.


Le Système Intervecteur est revendiqué pour l’exploitation des avions dans les aéroports, les couloirs aériens, pour la sécurité des vols, la navigation, l’information aérienne spatiale mondiale, les télécommunications et la liaison montante decendante vers les satellites.  



LE SYSTEME INTERVECTEUR EMBARQUE A BORD DE L’AVION

Les huit (8) circuits électroniques, le bus, la Wi-Fi du brevet FR 2 586 845

Le réseau de bord, la télécommunication entre les avions et le contrôle aérien

Le signal Sigma (sL) synchronisé (T0), codé (0,+1,-1,n,u,t,…), le coefficient (g,wL)n

Le Temps Universel TU du méridien de Greenwich pour les aéronefs et les aéroports

L’Electro-bus des équipements, les réseaux tdma,cdma, fdma, mixte mdma

Le système d’exploitation de l’avion, son instrumentation de bord, de navigation

L’intégrité lierne de l’avion, de ses éléments, de son bus en vol et en aéroport

Le signal Sigma (sL), le contrôle et l’autocontrôle de l’émission, réception

Le télémultipointeurs (wireless) de vision sur l’écran de bord dans le cockpit

Les groupes d’équations de la résolution intervectorielle différentielle spatiale

Les instructions intervectorielles numériques en boucle, le code logiciel software

La résolution intervectorielle, l’application, la détection, les ordres et consignes de vol

Le programme numérique de la route, le contrôle de position, vitesse, cap, trajectoire

Le pilote manuel, semi automatique, automatique de l’avion, la vision du plan de vol

L’ingénierie, la mécanique de vol de l’aéronef, le décollage, la route, l’atterrissage

L’attitude de l’avion, l’autorisation, l’interdiction de la position 3D, l’antidécrochage

Les commandes de volet, spoiler, aérofrein, gouverne de direction, de profondeur,

L’asservissement moteur, inverseur de poussée, actionneur, freinage, antiblocage

Les cartes aériennes intervectorielles ECDIS de navigation, de position des aéronefs

La sécurité anticollision sur la piste, en vol intégrée aux cartes ECDIS à bord

Le contrôle du gamma oméga (g,wL)n, le vol en apesanteur automatique de l’avion

L’avion autonome, les circuits électroniques, les capteurs électrique, capacitif, solaire

L’émission, la réception de l’identification, de la route de l’avion, des avions sur zone

Le système d’information électronique automatique numérique de l’avion, les alarmes

L’information de position, les messages de navigation, de voyage, de détresse

Les séquences audiovisuelles ou cinématographiques, le départ, la route, la destination

Le temps T Alpha (Ta)  embarqué ou localisé d’arrivée, d’attente ou d’approche de l’avion

L’enregistrement des données de vol, la boîte noire de l’avion, sa géolocalisation

La géolocalisation en permanence de l’avion pour les secours immédiats sur la zone

L’analyse d’intégrité lierne et de fonctionnement, la téléexpertise de l’avion en vol

Le simulateur de vol de l’avion, le générateur de programmes du Système Intervecteur


L’ETAT DE LE TECHNIQUE AERONAUTIQUE EN 1985

L’aéronautique exploitait en 1985 : l’instrumentation de bord, le pilote automatique, les consignes de cap, altitude, vitesse, les cadrans indicateurs, les alarmes, la radio VHF Very high frequency, le gyroscope, l’altimètre, l’accéléromètre, le Radar Radio detection and ranging, les sondes Pitot, l’anémomètre, le réseau mondial d’antennes Oméga (antenne Ile de la Réunion), les antennes VOR VHF Omnidirectional range, l’ILS Instrument landing system, etc.


Le Brevet N° 26 52 489 - GRÜNTHAL RDA, date de priorité le 18 novembre 1976 cité aux antériorités du Rapport de recherche internationale : L’invention comprend le radar et l’écran gradué de l’avion A1 sur lequel est visualisé le spot de l’avion A2 rencontré et la différence de niveau de vol des deux avions. L’altitude produite du potentiomètre altimètre est émise sur la zone de 6 MN. Les commandes de pilotage des avions et la VHF sont manuelles.


L’inventeur titulaire d’un brevet ne peut revendiquer que les moyens qui figurent dans la description de l’invention avec au moins un exposé détaillé de réalisation, de fonction, de l’effet produit de l’application. L’étendue de la protection conférée par le brevet est déterminée par la teneur des revendications. Toutefois, la description et les dessins servent à interpréter les revendications - article L613-2 du Code de la propriété intellectuelle.


L’ACAS Airborne collision avoidance system de niveau I, II et III utilise l’information de niveau de vol émise sur la zone. L’exploitation de l’ACAS ne doit pas porter atteinte à Monsieur Bernard Legros le propriétaire des brevets français nationaux de la famille FR 2 586 845, efficaces en la date de dépôt, ne doit pas porter atteinte en tout ou partie à son droit d’auteur, constituant une contrefaçon.


Le Système Intervecteur d’exploitation, d’information, de navigation et d’anticollision a été breveté le 27-08-1985. Les systèmes ARGOS, NAVSTAR sont datés de 1978, le GPS de 1995.  


LE BREVET LEGROS FR 2 586 845 LE 27-08-1985

L’architecture du Système Intervecteur pour la navigation aérienne se compose de son électronique, de ses capteurs, de son instrumentation, de son propre système de bus, Electro-bus et Wi-Fi, de ses propres réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma, mixte mdma, de ses instructions intervectorielles numériques embarquées, localisées. De sa science Métamathématique physique publiée, le Système Intervecteur a un code logiciel numérique software complet au jour du dépôt.


Le Système Intervecteur de sa conception, de sa résolution, de son architecture produit le vecteur de position spatiale différentielle d’une centrale inertielle couplée aux antennes terrestres ou de la constellation GPS. L’avion émet en boucle notamment son identification, ses coordonnées de position spatiale 3D en fonction de sa vitesse. Le pilote numérique est manuel, semi automatique ou automatique, ainsi que l’anticollision spatiale et l’antidécrochage de l’avion.


Le Système Intervecteur est un système d’information aérienne mondiale. Il est breveté notamment pour le management ou la gestion du trafic aérien et la sécurité anticollision. Le nouveau tableau d’information ci-contre exploite l’information électronique automatique numérique originale nouvelle des avions en temps réel dans les aéroports.


Avec le Système Intervecteur, il n’y a pas d’opération de recherche  d’épave sur terre ou en mer pour le sauvetage géolocalisé où les secours sont immédiats sur la zone d’accident, de crash ou de disparition. Les télécommunications, les liaisons montantes descendantes vers les satellites couvrent toutes les zones géographiques de navigation du globe.



LE SYSTEME INTERVECTEUR LOCALISE EN AEROPORT ET TOUR DE CONTRÔLE

Les huit (8) circuits électroniques, le bus, la Wi-Fi du brevet FR 2 586 845

La télécommunication entre la tour de controle et les avions

L’Electro-bus des équipements, les réseaux tdma,cdma, fdma, mixte mdma

Le signal synchronisé sur le temps (T0), le signal codé (sL), le coefficient (g,wL)n

Le Temps Universel TU du méridien de Greenwich pour les aéronefs et les aéroports

Le groupe d’équations de Legros de la résolution spatiale intervectorielle

L’identification de l’avion, la position en 3D sur la zone, sur l’écran ou le synoptique

Le suivi de l’aéronef dans le couloir aérien, la géolocalisation des xn-avions

Les radars longue, moyenne portées, d’approche, les équipements ILS, VOR, ACAS

Les fréquences radio de communication sur la zone aéroportuaire et la VHF
La détection intervectorielle de conflit de navigation, de collision, l’anticollision  

Les instructions numériques, le logiciel du Système Intervecteur (normes ISO)

Le système d’information électronique automatique en tour de contrôle, en aéroport

Les informations de vol, la destination, la provenance, le hall, la porte d’embarquement

L’horaire, le temps T Alpha (Ta) d’arrivée, d’attente ou d’approche, les messages SMS  

L’émission-réception des séquences audiovisuelles de vol de l’avion et des xn-avions

L’Internet et les liaisons de télécommunication montantes descendantes vers les satellites.

 


LES ENGINS VOLANTS DRONES OU UAV UNMANNED AERIAL VEHICLES

Le Système Intervecteur pour les drones, les asservissements de trajectoire, de motorisation

Le drone intervectoriel autonome, capacitif, solaire, les huit (8) circuits électroniques

L’instrumentation, les capteurs émission-réception de détection codés, programmés, intégrés

Le modem Legros, le signal synchronisé (T0), codé (sL), tdma, cdma, fdma, mixte mdma

Les instructions intervectorielles, le logiciel et les résolutions  des xn-drones

Le coefficient gamma oméga (g,wL)n , les ordres de mouvement, de changement de trajectoire

La modélisation unitaire,multiple, le programme embarqué, télétransmission, télésurveillance

La navigation en opération militaire, transport, armement, vision, réseaux sécurisés, etc.



LES LANCEURS, LES SATELLITES ET LA STATION SPATIALE

Le bus et les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma et mdma de l’espace
La résolution de l’anticollision intervectorielle entre les satellites et la station spatiale

Le contrôle de trajectoire du lanceur, la mise à poste, l’accostage automatique satellite, station

Les ordres de mouvement du lanceur, changement de trajectoire, marche AV, marche AR

La constellation intervectorielle de Legros de satellites, l’identification, la correction (T D, d D)

L’identification des satellites, les éphémérides, la référence de la balise de position satellitaire

Les données et les réseaux de télécommunication sécurisés pour l’exploitation

La machine électronique de Legros à coder le signal Sigma L (sL)

La position satellitaire, unitaire, multiple à signal Sigma L (sL) codé, variable ou dynamique

La géolocalisation électromagnétique spatiale différentielle en continu et inertielle  

Le relevé géodésique, l’instrumentation de mesure, de forme terrestre, de mouvement

La navigation routière, ferroviaire, maritime, aérienne et spatiale, la gestion du trafic



Le Système Intervecteur avec sa systémique original nouveau et le système d’information d’avions également original nouveau - Brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

Produits FR 2 586 845

©Copyright Produits FR 2 586 845


Science et Technologie Mondiales

World Technology and Science

©Bernard Legros 1985

©Calculateur Intervecteur circuit bus asservissement de trajectoire

   de l’avion brevet FR 2 586 845 27-08-1985 Bernard Legros

©Gestion trafic aérien réseau de télécommunication tdma, cdma

   fdma et mdma brevet FR 2 586 845 27-08-1985 Bernard Legros

Section Commerce

Commerce

© Copyright Bernard Legros 1985

Dépôt légal en France et à l’étranger

Tous droits de propriété réservés pour tous pays



Toute exploitation, représentation, reproduction, diffusion ou télédiffusion de l’oeuvre d’art de Legros du Système Intervecteur notamment l’information originale, nouvelle, les séquences animées d’images ou cinématographiques ou audiovisuelles, et sur l’Internet est protégée par la loi sur le droit d’auteur - Dépôt légal le 27 août 1985 à Institut National de la Propriété Industrielle INPI de Paris France, dépôt en la date de priorité à OMPI Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle de Genève Suisse.


Tous droits de propriété réservés pour tous pays - articles L111-1, L112-2 et L122-4 de la loi du Code de la propriété intellectuelle et la Convention universelle sur le droit d’auteur révisée à Paris le 24 juillet 1971  


Le tableau d’information d’aéroport électronique automatique numérique en temps réel dans les halls d‘aéroport - Système exclusif mondial de diffusion de l’information - l’écran de visualisation, numéro de vol, départ, destination, arrivée, provenance, temps T Alpha (Ta) d’attente, d’arrivée ou d’approche, hall, porte, date, horaire, information intervectorielle spatio-temporelle de l’avion, messages, séquences audiovisuelles, cinématographiques ou le film sur l’Internet, et par satellite. Le télémultipointeurs sur l’écran ou sur le synoptique de navigation. Le système électronique, le bus, les réseaux de télécommunication de Legros tdma, cdma, fdma, mixte mdma (1964-1985) - Application terrestre aérienne spatiale du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

© Copyright Legros 1985


A R R I V A L S


D E P A R T U R E S


 AIRPORT FLIGHTS DAY : 21-05-2014  HOUR  18 : 00 : 00      FLIGHT INFORMATION


 FLIGHT AXW04  TO LONDON


FLIGHT ALH15  TO GENEVE


 FLIGHT HLW58  TO DAKAR


 FLIGHT LHE32  TO NEW YORK


 AIRPORT FLIGHTS DAY : 21-05-2014  HOUR  18 : 00 : 00      FLIGHT INFORMATION


 FLIGHT ALF46 FROM MADRID


 FLIGHT BLD15  FROM CARACAS


 FLIGHT HWZ85  FROM SYDNEY


 FLIGHT SVY12  FROM TOKYO


 GATE : J   18 : 04


 GATE : A   18 : 12


 GATE : G   18 : 27


 GATE : H   18 : 31


 WAIT TIME : 04 mn


 WAIT TIME : 12 mn


 WAIT TIME : 27 mn


 WAIT TIME : 31 mn


 GATE : B    18 : 01


 GATE : I     18 : 19


 GATE : E    18 : 25


 GATE : C    18 : 30


 WAIT TIME : 01 mn


 WAIT TIME : 19 mn


 WAIT TIME : 25 mn


WAIT TIME : 30 mn


SYSTEME INFORMATION COPYRIGHT LEGROS 1985
Système Intervecteur d’exploitation pour l’aérien, en embarqué sur l’avion, localisé dans la tour de contrôle, la visionique sur écran ou sur synoptique de navigation, intégration de l'instrumentation de bord et du radar, identification en temps réel, l’identification, la position en 3D des avions, détection intervectorielle visuelle, automatique  de l’anticollision, comptes rendus de vol et de navigation, expertise, téléexpertise, simulation du mouvement des avions, système de management et de contrôle du trafic aérien européen et international. L’électronique, le système, le calculateur CI, le bus, les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma et mdma, les instructions numériques, le logiciel (norme ISO) - Schéma figure 1 Planche I/III de l’application aérienne spatiale du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

© Copyright Legros 1985
Aéroport
Etat du trafic aérien
Etat des pistes
Temps d’attente
Vol
Compagnie
Provenance
Destination
Avion
Altitude
Vitesse
Position
Dcollage
Atterissage
Compte redu de navigation
Visibilité
Température au sol
Avion
Altitude
Vitesse
Cap
Position
Avion
Altitude
Vitesse
Cap
Position
© Copyright Legros 1985
Aéroport
Etat du trafic aérien
Etat des pistes
Temps d’attente
Vol
Compagnie
Provenance
Destination
Avion
Altitude
Vitesse
Position
Décollage
Atterissage
Compte rendu de navigation
Température au sol
Visibilité
Avion
Altitude
Vitesse
Cap
Position
Avion
Altitude
Vitesse
Cap
Position
La diffusion de l’information originale d’identification et de suivi des aéronefs sur l’écran de l’ordinateur, sur le synoptique en aéroport, la géolocalisation en continu de la boîte noire des avions. Le système d’information électronique automatique numérique, l’information, les séquences audiovisuelles, cinématographiques ou le film des avions en vol, sur l’Internet, et par satellite - Application terrestre aérienne spatiale du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

© Copyright Legros 1985

WU 187

KZ 298

LP 46

MN 81

AERO 02

HD 54

MY 31


Vitesse 500 kt

Altitude18000 ft

Cap N W

Pente montée a 6°

Pilote automatique

Bip-bip 15 minutes

©Copyright Legros 1985

Constellation de Legros brevetée, lancement et positionnement des satellites sur l’orbite, groupes de la résolution intervectorielle dans le plan et l’espace e, huit (8) circuits électroniques, bus embarqué à bord du satellite, signal Sigma (sL) synchronisé (T0), codé (0,+1,-1,n,u,t,…), transmission électromagnétique hertziennne, contrôle des circuits électroniques, des éphémérides, correction de mesure de position différentielle infinitésimale (TD,dD), recalage sur l’orbite, coefficient gamma oméga L(g,wL)n, injection du signal (sL), télécommunication réseaux tdma, cdma, fdma, mixte mdma, identification des systèmes et des satellites, information sécurisée, navigation, approche, accostage, arrimage, sécurité anticollision de station, de satellite, de sonde, détection, vision, exploration spatiale - Schéma figure 5 Planche III/III de l’application terrestre spatiale du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

© Copyright Legros 1985
Cockpit schématisé d’un avion Airbus, Système Intervecteur embarqué, joystick, manettes de commande, instrumentation, cadrans, calculateur électronique, capteurs, centrale inertielle, radar, altimètre, position spatiale 3D, coordonnées différentielles GPS, vitesse, cap, électro-bus, motorisation, actionneur, identification, anticollision sur piste, en vol, antidécrochage, réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma mixte mdma, réseau Wi-Fi, VHF, information, messages SMS de navigation aérienne, départ, destination, géolocalisation en continu, carte électronique de bord, temps T Alpha (Ta) de vol, d’arrivée, pilote manuel, semi-automatique, automatique, avion autonome - Schéma figure 5 Planche III/III de l’application aérienne du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

© Copyright Legros 1985
Drive Miles Speed Altitude

L’œuvre d’art audiovisuelle de Legros de diffusion ou de télédiffusion sur Internet est sous la loi du droit d’auteur du Code de la propriété intellectuelle en la date du dépôt légal le 27-08-1985 à 15h - INPI Paris France


© Copyright Legros 1985

Aiguilleur du ciel, écran radar, radio VHF,  ILS, VOR, GPS, EATMS European air traffic management system, data base aéronautique, bus système, Wi-Fi, réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma, mixte mdma, système d’exploitation, écran, synoptique, télémultipointeurs, sécurité anticollision sur piste de décollage, d’atterrissage, dans les couloirs aériens, sur la zone de vol, système d’information électronique automatique numérique, information d’aéroport originale, nouvelle en temps réel, messages SMS de navigation aérienne, séquences audiovisuelles, temps T Alpha(Ta) d’attente, d’arivée ou d’approche, liaison montante descendante vers les satellites, expertise, téléexpertise intervectorielles des avions - Schéma figure 4 Planche II/III de l’application terrestre aérienne spatiale du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985
Avion, suivi en couloir aérien,  liaison satellite, localisation balises, radar, ILS, VOR, ACAS, électro-bus de l’avion, bus du système, réseaux de transmission tdma, cdma, fdma et mdma entre les avions, détection automatique, sécurité anticollision, contrôle d’attitude 3D, antidécrochage, information de vol, de navigation, géolocalisation de la boite noire, expertise, téléexpertise de l’avion- Schéma figure 5 Planche III/III de l’application aérienne spatiale du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

© Copyright Legros 1985
Système Intervecteur, sécurité anticollision des avions, liaison satellite GPS, radar, transmission hertzienne, contrôle en 3D de l’avion, commande d’attitude autorisée, interdite, antidécrochage, navigation, système d’identification automatique, bus électronique, réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma, mixte mdma entre les avions, entre les avions et la tour de contrôle. Pilote manuel, semi automatique, automatique ou l’avion autonome - Schéma figure 4 Planche II/III de l’application aérienne spatiale du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

© Copyright Legros 1985
Le Radar Radio detection and ranging (1940) matériel de navigation pour détecter la présence d’un obstacle, d’un danger, d’un mobile. Tour de contrôle du trafic aérien équipée de radar écran longue moyenne portée et en approche de l’avion. Radar écran à bord de l’aéronef, instrumentation indicateur, radio VHF entre pilote et tour de contrôle.
Système Intervecteur, nouveaux capteurs codés programmés intégrés, application terrestre maritime aérienne spatiale et de télécommunication du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985

© Copyright Legros 1985
                     x                   x              
         x                x                    x
                                       x         
                 x         x              x                   
                                  x     

SYSTEME INTERVECTEUR ELECTRONIQUE

ET SECTEURS D’ACTIVITE



L’INFORMATIQUE

Le Système d’exploitation, d’information, de gestion


LES TELECOMMUNICATIONS

Le Système d’exploitation, de communication, d’application sur écran

Les réseaux de télécommunication tdma,cdma, fdma, mixte mdma

Le central, l’autocommutateur, les stations, les antennes, les mobiles

La téléphonie mobile, les réseaux publics et privés


L’INDUSTRIE

Le Système d’exploitation de machines, d’installations, de procédés industriels


LES SERVICES

Le Système d’exploitation de bureautique, de gestion, de logistique


LE TRANSPORT  

Le Système d’exploitation, d’information

Le pilote manuel, semi automatique ou automatique

Le transport terrestre, routier, ferroviaire, maritime, aérien et spatial.


LES BTP BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Le Système d’exploitation des engins, grues, ponts roulants et portiques


LES ENGINS D’ARMEMENT ET DE DEFENSE

Le Système d’exploitation des engins militaires de terre, de mer, d’air et d’espace