Métamathématique physique de Legros et sa Branche du calcul intervectoriel

Synchronisation universelle intervectorielle, injection du signal Sigma codé

Coefficient d’accélération gamma oméga de puissance exponentielle

Technologie électronique, architecture du système et systémique des systèmes

Information audiovisuelle active, détection, bascule click sur l’écran, sur la zone

Système d’exploitation, de télécomunication, de navigation spatiale intervectorielle

Information originale nouvelle codée, contrôlée, sécurisée automatique numérique

Science et Système Intervecteur © Bernard Legros 1985

Tous droits de propriété réservés pour tous pays

© Copyright récolte du sel marin


Bernard Legros Consultant Expert Haute Technologie  7-9 rue Oswaldo Cruz 75016 Paris France
Téléphone : 33(0)1 45 20 54 85 - Mobile : 33(0)6 82 09 78 95 - www.consultant-legros.net  -  bernardlegros@orange.fr
Numéro siret  352 826 804 00044   Code ape  71112

Bernard Legros est Expert en science, électronique, numérique, électrotechnique, mécanique automatique, informatique, système, code, logiciel, vision, robotique, ingénierie, télécommunication intelligence intervectorielle, en propriété intellectuelle du brevet et du droit d’auteur, nouvelle économie numérique et Commerce international France export (1970-2019). Il est le Père de l’invention brevetée Système Intervecteur, de la technologie électronique automatique numérique et de télécommunication.

LE PERE DU NUMERIQUE TECHNOLOGIE BREVETEE



De la Métamathématique de Legros, l’opérateur universel Intervecteur Ɐ(Liv) ou (   ) est l’opérateur le plus utilisé par le vivant, le mouvement, l’intelligence ou les systèmes que ceux de l’addition (+), la soustraction (-), la multiplication (x) et la division (:), etc. Toute opération créée du signe       Intervecteur est protégée en la date du dépôt légal.



L’INVENTION ET L’ŒUVRE D’ART OU LES NEOLOGISMES LITTERAIRES


Le sujet global de la recherche de Legros dès 1970 est unique. Ses titres de propriété intellectuelle sont consacrés à l’industrie haute nano pico technologie. Sa recherche, sa résolution, sa bascule, son click sur l’écran n’ont pas d’antécédent dans le monde.


Les seuls mots  connus dans l’encyclopédie ou au dictionnaire au jour du dépôt sont essentiellement l’intersection (ensembles), le vecteur (mathématique), de là le néologisme acronyme et le symbole de l’Intervecteur le 27-08-1985.  –->Click Licence

De Intervecteur (I majuscule), il vient une famille de mots, de qualificatifs, de verbes facilement prononçable et nécessaire pour exprimer l’originalité, la nouveauté de l’œuvre d’art et de l’invention : intervectoriel(les) ; intervectoriser ; intervectorisé(es) ; intervectorisation ; intervectorisable ; intervectorisationnel(les) ; intervectorisation-nellement. L’opération intervectorielle, l’action de vectoriser, de vectorisation n’est pas dans le dictionnaire de la langue française aux Editions Librairie Larousse 1980, 1986.


Système Intervecteur Navigateur Explorateur © Bernard Legros 1985

Tous droits de propriété réservés pour tous pays
















Eternel, Universel et Multi Univers

Le Système Intervecteur est une invention et une œuvre d’art protégée par le droit d’auteur. Le droit d’exploitation est exclusif et toutes ses applications fonctionnent.


Le Système d’exploitation de Legros à bascule ou click sur l’écran d’ordinateur, de téléphone, de planche de bord de mobile a une emprise réelle sur notre vie, sur notre esprit. L’œuvre d’art est réelle, n’a pas d’existence antérieure, se situe hors du temps où l’empreinte n’a pas effacé ou dépassé. De cette vérité, la science, l’humanité ont fait un pas immense ; la théorie, la Métamathématique physique électronique pour intervectoriser est inscrite pour l’Eternité, dans l’Univers, le Multi Univers (1953-1985).

L’INTERVECTORISATION OU INTERVECTORISER OU LE CLICK DE LEGROS
LA THEORIE INTELLECTUELLE ET LA TECHNIQUE (écran, bascule, application)

Le Système d’exploitation et de télécommunication relie d’un pont ou d’un télépont la main de l’homme au système, tous les hommes et systèmes ; il intervectorise, synchronise, code, dialogue, navigue, résout, active à l’écran ou sur la zone réelle.  

L’intervectorisation consiste en des opérations et informations électroniques de détection, d’activation, de navigation, d’ordres de mouvement, d’instructions ou de consignes, en un pointeur ou double pointeurs ou télémultipointeurs (pont alimenté, bus, réseaux, wi-fi) muni d’un interrupeur ou de boutons-poussoirs à bascule click.

De la publicité nationale internationale du brevet et de l’œuvre d’art scientifique de Legros, l’électronique de la résolution originale nouvelle pour intervectoriser précise :
¤ la production du vecteur de distance spatiale ve, des vecteurs de position sur la zone (nano, pico mètre), la résolution de position sur l’écran graphique (vision, pixel) ;
¤ les  instructions de la puissance du calcul intervectoriel, la résolution, les données ;
¤ la construction, le mouvement, la détection d’ensembles E (sets) ou éléments liés ;
¤ le comparateur électronique, le clique, la bascule, l’activation sur zone et sur écran ;
¤ les capteurs de mouvement, l’alimentation, les boutons-poussoirs (switches), la molette, le potentiomètre, l’accéléromètre ou le boîtier souris (mouse) ou le pad ;
¤ la télécommunication, son propre bus, ses propres réseaux ou télé réseaux Wi-Fi ;
¤ le support mémoire électronique des ensembles intervectoriels E, x1, …, xn du calculateur Intervecteur ou magnétique, capacitif, optique, l’USB Universal Serial Bus ;
¤ l’ordre de la fonction électronique sur le support d’écran, les quantités du système, temporelles des vecteurs T, Tn, de mouvement, la résolution, l’application, la lecture-écriture (copy-paste), l’enregistrement, le débit, l’erreur (e) en seconde (s) ;
¤ le rail d’écran, le défilement vertical, horizontal de pages (textes, graphiques) ;
¤ l’intervectorisation de plusieurs capteurs télémultipointeurs, l’écran tactile, le pad ;
¤ le mouvement, la détection du capteur télémultipointeurs sur la table, le pad, l’écran, la carte ou sur la zone de navigation - Navigateur de Legros —>Click Titres de Propriété

L’œuvre d’art du Système Intervecteur est un système d’exploitation complet avec son électronique à modem intégré ; son télémultipointeurs ; ses réseaux, téléréseaux bidirectionnels ; son gamma oméga L ; sa webcam ; son audiovisuel ; ses ports input-ouput d’alimentation, de périphériques, réseaux, mémoires USB ; son navigateur. Schéma de principe Fig. 5 Planche III/III brevet FR 2 586 845 le 27-08-1985

Les écritures des équations ou instructions intervectorielles constituent le Premier système d’exploitation Métamathématique physique électronique incluant les moyens techniques de résolution, de télécommunication, de recherche et de navigation. Le Système Intervecteur Navigateur Explorateur est doué de l’intelligence intervectorielle.


LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ET INDUSTRIELLE ->Click Glossaire
Le Système Intervecteur, c’est environ 100 milliards d’équipements ou de matériels ou d’applications en tout ou partie reproduits, remplacés, exploités dans le monde (1985).

Le Système Intervecteur est exploité dans l’informatique, les télécommunications, l’industrie, les services, le transport terrestre (route, fer), maritime (mer, fleuve), aérien et de l’espace. L’Intervecteur a un télémultipointeurs (wireless mouse or mice), un pad ou un écran tactile et inertiel pour naviguer ou le NAVIGATEUR de Legros.

En 1970, 1990, le choix du menu numéroté avec son arborescence programmée dans le système se faisait sur le clavier à flèches dans la fenêtre. Les termes de navigation ou de navigateur n’existaient pas en informatique, à l’écran ou sur la planche de bord.

M. Legros est Expert en informatique, l’instruction logique CAS, CAS-1, 2, …, N, IF, THEN, AND, OR, GOTO, etc… est originale, nouvelle, éditée sur le listing de son logiciel (1984). L’instruction électronique BASCULER du bouton-poussoir ou de l’interrupteur SWITCH est publiée à son brevet (1985). L’instruction exploitée par les langages et les systèmes d’exploitation (1995) est protégée par le droit d’auteur ou le copyright. Instruction CAS / CASE IF THEN AND OR GOTO SWITCH © Bernard Legros 1984-1985

Le Système Intervecteur est constitué de sa résolution, de son électronique, de ses bus, réseaux et de son logiciel pour fonctionner en mode manuel, semi automatique et automatique avec le télémultipointeurs d’écran en mouvement ou sur la zone de navigation. Le système et sa systémique des xn-systèmes dispose de l’originalité d’un autocontrôle des données, ainsi que des circuits électroniques de 1 à 8 par l’injection, le reset du signal synchronisé, codé (sL). Cette injection du signal sur le bus rend compte ou rétablit le fonctionnement opérationnel du système électronique.

Nota : Le Système Intervecteur audiovisuel d’exploitation est le seul système compact existant à haute intégration avec sa propre résolution Métamathématique physique intervectorielle, sa technologie électronique instantanée, ses huit (8) circuits, ses capteurs, son signal Sigma codé, son télémultipointeurs à bascule click ou pad ou tactile, sa vision webcam, son accéléromètre, son orientation, son bus, ses réseaux de télécommunication, sa wi-fi, son navigateur sur l’écran et sur la zone (1985).

M. Legros a résolu avec ses connaissances scientifiques, techniques, sa pratique et son intelligence (la matière grise). Cette solution n’a pas été proposée par une équipe de chercheurs ou un laboratoire. Le système électronique de navigation, d’activation sur l’écran ou sur la zone est le NAVIGATEUR de Legros d’intelligence intervectorielle.

La branche mathématique du calcul intervectoriel est une construction concrète. La théorie, les symboles, les applications se composent de plus de 500 règles, principes, axiomes, démonstrations et théorèmes originaux. C’est un champ entier qui a été ainsi édifié d’une Métamathématique spatiale, dynamique, active, descriptive, jusqu’à la description de séquences cosmogoniques de l’Univers ou du Multi Univers.

L’œuvre d’art du Système Intervecteur et du logiciel exploitée, représentée, reproduite en tout ou partie sans l’autorisation de l’auteur est illicite, ainsi que sa diffusion ou télédiffusion sur l’Internet avec des désignations, des logotypes ou des copyrights manifestement impropres, illégaux (1985-2019).

« Nul ne peut créer ce qui a déjà été créé ; il ne s’agit que de reproduction ou de copie de l’œuvre d’art ou de l’invention de Legros du Système Intervecteur le 27-08-1985 ».
L’œuvre d’art, l’invention ont été créées, écrites, produites en entier, suffisamment de la science, de la technique et du savoir d’un français. Le droit moral sur l’œuvre de l’esprit, les écrits scientifiques, les instructions, les informations, les plans, les dessins, le logiciel, la sculpture, l’architecture a toujours été respecté, doit être respecté. Ce droit millénaire est le fondement de la société. Dans le monde, la liberté est donnée à chacun de créer ou d’exploiter autrement.

L’œuvre d’art de Legros du Système Intervecteur comporte un droit exclusif de propriété intellectuelle opposable à tous. La paternité de l’invention électronique du système et d’applications brevetée est aussi perpétuelle, inaliénable, imprescriptible. Le Système Intervecteur est signé, directement reconnaissable, identifiable.

La Convention universelle sur le droit d’auteur révisée à Paris le 24 juillet 1971 exige d’apposer le symbole du copyright accompagné du nom de l’auteur et de l’année de première publication mentionnant ainsi à une place très nette que le droit est réservé.

Système Intervecteur © Bernard Legros 1985
Tous droits de propriété réservés pour tous pays

BERNARD LEGROS ET SON SYSTEME INTERVECTEUR






Publicité internationale du brevet et de l’œuvre d’art d’écrits scientifique, littéraire artistique, d’instructions intervectorielles, d’information originale, de logiciel, de plans de dessins, d’architecture, audiovisuelle, cinématographique, de navigation terrestre maritime, aérienne, spatiale, et vers les satellites. Copyright © Bernard Legros 1985

           


LA CREATION DE LEGROS DU SYSTEME INTERVECTEUR NOUVEAU


La publication des créations ou des découvertes significatives de 1958 à 1985 :

. la branche Métamathématique physique du calcul intervectoriel spatial en continu ;

. les groupes d’instructions, le comparateur électronique, la résolution, l’application ;

. l’architecture du Système Intervecteur, de la systémique des Systèmes Intervecteur ;

. l’information originale nouvelle électronique automatique numérique, et sur l’Internet ;

. les séquences audiovisuelles, cinématographiques ou le film, et vers les satellites ;

. la synchronisation universelle des systèmes, le signal Sigma (sL) synchronisé, codé ;

. le coefficient d’accélération linéaire angulaire gamma oméga de puissance n (g, wL)n ;

. le bus, la Wi-Fi, les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma mixte mdma ;

. les connecteurs port d’entrée-sortie, les capteurs de détection codés, programmés ;

. le télémultipointeurs ou pad ou tactile de mouvement, de détection, d’ordre sur écran ;

. la navigation d’écran dans le et les systèmes, l’application, la data-base, le réseau ;

. la navigation spatiale , le pilote manuel, semi automatique, automatique ou autonome ;

. le lieu de position 3D autorisé ou interdit, l’anticollision sur la zone et sur l’écran ;

. la géolocalisation de la boîte noire, l’expertise, la téléexpertise, le simulateur ;

. l’injection du signal Sigma (sL), l’autocontrôle du système, de l’information, etc.



La loi de Legros de l’Intervecteur (27-08-1985)

La Branche mathématique du calcul intervectoriel et l’œuvre d’art sous le copyright

Droit d’auteur et paternité de l’invention électronique système systémique spatiale


C’est avec le Système Intervecteur essentiel électronique nouveau et l’œuvre d’art scientifique originale nouvelle que l’on intervectorise, clique, bascule et active, que l’on code, synchronise, sécurise, que l’on communique, dialogue, téléphone, que l’on navigue, pilote, que l’on transmet et évite l’obstacle sur l’écran, sur la zone inter-vectorielle spatiale topologique ou géographique. La création de Legros intellectuelle matérielle transcendant l’existant ou le néant est protégée au jour du dépôt légal.

Liv

Licence

LA CONSTRUCTION SCIENTIFIQUE METAMATHEMATIQUE PHYSIQUE

ET TECHNIQUE DU SYSTEME INTERVECTEUR ETERNEL UNIVERSEL


L’Œuvre d’art de Legros du Système Intervecteur est une création intellectuelle, une construction scientifique originale, nouvelle ; les écritures, les instructions, les plans, dessins, graphiques et les applications électroniques sont directement fonctionnels.


Les instructions intervectorielles informatiques originales, nouvelles sont aussitôt reconnaissables, normalisées depuis par l’ISO International standard organization ; le logiciel est immédiatement applicable ainsi que le modem L intégré, les réseaux de télécommunication sont également normalisés par des recommandations de l’UIT Union internationale des télécommunications de Genève.  –->Click Information


La loi de Legros Métamathématique, physique du Système Intervecteur, les groupes d’équations ont été matérialisés par de la technique et de la haute technologie ; l’auteur inventeur a résolu seul le problème posé depuis toujours ; il a publié sa résolution scientifique, polytechnique de A à Z dans le plan ou l’espace.


L’auteur inventeur a exercé son activité pluridiscplinaire dans les technologies du numérique dès 1970. Son œuvre d’art du Système Intervecteur expose la science Métamathématique physique, la technique construite de nouveautés, le signal synchronisé, codé (particule pL+, départicule pL- ou néant n), le calculateur, la télécommunication, les instructions, le logiciel, le système complet et la systémique.


Le système d’exploitation à télémultipointeurs ou pad ou tactile, la Métamathématique physique des ensembles E, des éléments pixels ve, la polymorphie plane spatiale, les instructions intervectorielles, les symboles, les plans et les dessins, les séquences animées d’images audiovisuelles, la Wi-Fi, la télécommunication sont la source du langage numérique de modélisation, d’activation de type HTML Hyper Text Modelling Language de l’Internet. - Langage intervectoriel actif © Bernard Legros 1985



LA RESOLUTION METAMATHEMATIQUE DE L’UNIVERS ET DE MULTI UNIVERS

L’HISTOIRE DES SCIENCES ET L’INTELLIGENCE INTERVECTORIELLE


La création de Legros ne se retrouve pas dans la nature ou l’Univers. Ce n’est pas une explication, une reproduction ou une application d’une loi de la nature qui serait inspirée de la chute, du vol, de la flottaison, de l’immersion de corps, du dialogue entre des espèces vivantes, de la matière inerte au repos ou animée d’un mouvement rectiligne uniforme. Il s’agit de la pure création humaine de l’intelligence intervectorielle pour résoudre le problème scientifique, technique extrêmement complexe de la collision de corps en mouvement évoluant dans le plan, l’espace ou l’Univers.


La construction Métamathématique physique ne figure pas dans l’encyclopédie universelle. Le néologisme Intervecteur est né de la création scientifique de l’homme ; il compose bien l’entière terminologie pour l’utilisation ou en qualifier l’usage, pour intervectoriser, pour l’intervectorisation ou intervectorisationnellement.


Les écrits scientifiques, les plans et dessins interviennent plusieurs millénaires après les premières écrits de la mathématique, de la physique, de la technique. L’invention brevetée est nouvelle, la paternité est authentique. L’œuvre d’art publiée, originale nouvelle, intégrale ou partielle, est protégée par le droit d’auteur ou le copyright


La théorie Métamathématique physique présente un avantage considérable. Les équations du système sont la résolution du problème posé de proche en proche ou systémique ou universelle jusqu’alors ignorée. Les savants de ces disciplines jusque vers le XXIème siècle ne possédaient pas toute cette connaissance scientifique technique rendue publique, possible ce jour.


Le Système Intervecteur est construit de cette science, de cette technique, de son architecture pour protèger la planète. De la publicité, le système est autonome dans un environnement codé, programmé. Des économies de matière, d’énergie, de temps sont ainsi réalisées. Le Système Intervecteur produit la sécurité, le contrôle, l’autocontrôle et la fiabilité. Il protège chaque jour des vies humaines dans le monde.


M. Legros est un savant en l’étendue de ses domaines de compétence, théoricien, praticien, généraliste et spécialiste. Le seul mathématicien physicien ingénieur (2700 av. J.-C. à 1985) à avoir créé sa propre branche Métamathématique physique fondamentale, essentielle, complète avec sa technique connectée, fonctionnelle, certifiée. - La branche Métamathématique du calcul intervectoriel (1953-1985).


L’équation intervectorielle composée d’ensembles, d’éléments ou de pixels liés par l’auteur inventeur sur la zone ou sur l’écran en fait toujours le calcul le plus puissant, le plus rapide connu aujourd’hui, où la résolution scientifique matérielle des systèmes en n’importe quel point du plan ou de l’espace est efficace, électronique, automatique.


L’invention du Système Intervecteur vient de sa vérité Métamathématique physique utilisée, non ignorée du public. Cette science est largement exploitée depuis la publicité du brevet. La construction originale nouvelle n’a pas d’existence antérieure, n’est pas gravée, éditée, appliquée ou reproduite de la nature, de l’Univers, de Multi Univers ou le néant. Editions du dictionnaire, Librairie Larousse © 1980, 1986.


Le Système Intervecteur est toujours plus l’objet de son exploitation. Le droit exclusif d’auteur est incorporel, celui d’inventeur est matériel. De droit moral et de droit patrimonial, pour l’exportation de l’œuvre d’art scientifique, culturelle au départ de la France, le consentement personnel de M. Legros donné par écrit est obligatoire.


Toute représentation ou reproduction ou diffusion, télédiffusion entière ou partielle faite sans le consentement de l’auteur inventeur est illicite. L’exploitation de produits ou d’applications sans la licence est une contrefaçon, en violation des droits de l’auteur.


En 2019, il n’existe toujours que ce système d’exploitation, d’information électronique automatique numérique, de télécommunication, de résolution intervectorielle spatiale, de pilote manuel, semi automatique ou automatique, de navigation, d’information, de séquences audiovisuelles ou cinématographiques, sur l’Internet, et vers les satellites.


Le Système Intervecteur constitue un monopole scientifique, industriel, culturel et économique. Il est exploité dans l’industrie numérique, l’électronique, l’informatique, le transport terrestre (routier, ferroviaire), maritime (mer, fleuve), aérien, spatial, les télécommunications et la téléphonie mobile. Les marchés grand public, professionnel et militaire représentent aujourd’hui les 99,99% des systèmes installés, exploités.


De la philosophie de l’auteur inventeur, le créateur de l’œuvre d’art et de l’invention ne peut être que supérieur à sa création, il la transcende, il est le seul spectateur pour la conceptualiser, la structurer, la rendre intelligible, en définir l’harmonie ou pour en apprécier la finalité au moment de ses écrits, de l’architecture, des plans, des dessins d’une finitude extrêmement complexe. L’invention du Système Intervecteur est claire, complète, directement réalisable dans l’industrie, les télécommunications et l’espace.


Publicité nationale au BOPI Bulletin officiel de la propriété industrielle de l’Institut national de la propriété industrielle INPI de Paris, publicités nationales, internationale auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle OMPI de Genève Suisse, dépôt prioritaire légal le 27-08-1985 - BL


LE PREMIER SYSTEME MONDIAL DE LEGROS DES AIS D’IDENTIFICATION
DE NAVIGATION MARITIME SPATIALE ET D’ANTICOLLISION (droit exclusif)

LE PRODUIT ELECTRONIQUE NOUVEAU BREVETE CERTIFIE AIS LE 27-08-1985
Tous les huit (8) circuits électroniques du brevet français sont exploités. Le consentement personnel de l’auteur donné par écrit est obligatoire pour toute exploitation des AIS par l’OMI et à bord des navires, en station ou sur l’aéronef.

Le brevet FR 2 586 845 valide, incluant l’œuvre de l’esprit littéraire, scientifique, artistique, le descriptif du fonctionnement de l’invention, de son code logiciel numérique, les informations, les séquences audiovisuelles cinématographiques ou le film, les plans et les dessins, les télécommunications, l’architecture de l’AIS, de la systémique des AIS s’est imposé de la directive Rés.A.917(22) OMI le 1er juillet 2002 pour son exploitation en mer. Les huit (8) circuits de l’AIS sont indispensables pour la position, la route, le cap, le mouillage, l’ancrage, l’amarrage des navires cités dans la directive. Le contrôle de la position spatiale du navire ou la mesure est lié au circuit de puissance qui est la cause du mouvement. Sans le circuit 8 d’asservissement ou de logique de fonctionnement, les navires et sous-marins sont inexploitables. Le pilote est tout aussi manuel, semi-automatique ou automatique pour la navigation mondiale des navires à moteur, à voile, l’anticollision spatiale 3D, et pour le navire autonome.

L’AIS électronique, de télécommunication, d’exploitation de navire, station et aéronef
Les stations STM de service du trafic maritime, l’hélicoptère de sauvetage en mer
Le système d’exploitation à télémultipointeurs ou pad ou tactile de l’écran de contrôle
La synchronisation universelle (T0), le signal Sigma infinitésimal codé (sL)
Le bus du système, l’électrobus de commandes et des accessoires, la  Wi-Fi
Le modem L et les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma, mixte mdma
Le coefficient d’accélération rectiligne circulaire gamma oméga de puissance n (g,wL)n
L’asservissement de puissance des moteurs d’hélices, des gouvernails ou des pods
Le pilote manuel, semi-automatique, automatique ou le navire autonome
L’anticollision, l’antiéchouage en mer, dans les ports, les estuaires, sur les fleuves
L’autocontrôle du système, de l’information intervectorielle émise, reçue des navires
Les messages SMS Short Messages Service, les conditions de navigation, de trafic
Le GMDSS Global Maritime Distress Safety System, navire, station, aéronef, satellite
L’AIS à bord de l’aéronef pour les secours, le sauvetage immédiat géolocalisé en mer
L’ECDIS Electronic Chart Display and Information System, vision de zones, de navires
Le système d’information maritime de navigation électronique automatique numérique
L’équipement d’infrastructure maritime, fluviale, les bouées, les phares et balises
La géolocalisation du navire, le temps T Alpha (Ta) d’approche, d’arrivée ou d’attente
Les séquences animées d’images audiovisuelles, cinématographiques ou le film
La diffusion de l’information de la route, du cap, l’identification, le départ, la destination
La téléexpertise, le VDR Voyage Data Recorder (la boîte noire géolocalisée en mer)
Le simulateur, la télémaintenance par l’injection du signal Sigma L dans le système
La gestion du trafic maritime, portuaire, position, route, mouillage, ancrage, amarrage
La diffusion sur l’écran de l’Internet, la liaison montante descendante vers les satellites

Publicité internationale des AIS, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985

Système Intervecteur maritime navigation spatiale AIS © Bernard Legros 1985

LA CONSTELLATION DE SATELLITES DE LEGROS BREVETEE (1971-1985)

TYPOLOGIE DU SYSTEME DE NAVIGATION ET D’ANTICOLLISION SPATIALE


LE BREVET FR 2 586 845 REVENDICATION SPATIALE AU 27-08-1985


La résolution intervectorielle Métamathématique physique dans le plan ou l’espace e

Le lanceur de satellites, le contrôle du lancement, la mise à poste des satellites

Le contrôle de la position, la détection, l’accostage d’un satellite, d’une station

Le signal Sigma Legros (sL), synchronisé (T0), codé (0,1,n) de télécommunication

Le coefficient Legros d’accélération rectiligne, circulaire de puissance n (g,w L)n

La résistivité, la perméabilité (r, m) du signal (sL) du vecteur x1 électromagnétique

L’erreur de mesure Sigma (SeL) du vecteur, le temps (TD), la distance (dD)

Les huit (8) circuits électroniques, l’électrobus Legros embarqué à bord du satellite

L’injection Legros du signal (sL), le contrôle des circuits électroniques de 1 à 8

L’autocontrôle du fonctionnement automatique système et des données numériques

La transmission électromagnétique tdma, cdma, fdma, mixte mdma et la WiFi

La géodésie WGS84/ETRS89/RGF93, la référence x1 à codage 3D sécurisé (sL)

Le système, les éphémérides, la correction automatique de mesure ou de position   
L’identification, l’intervectorisation, l’anticollision des
xn systèmes ou satellites (Ɐxn)

La zone dite de travail et la position spatiale différentielle continue infinitésimale

La transmission, la communication, la vision, la reconnaissance de forme

Le système d’information de navigation électronique automatique numérique

Les séquences audiovisuelles, cinématographiques ou le film, et sur l’Internet

La station terrestre localisée x1 de contrôle, mesure, recalage, maintenance, etc.


Publicité internationale de la constellation de satellites, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985


Système Intervecteur espace constellation de satellites © Bernard Legros 1985

AIR ESPACE, PILOTE MANUEL
SEMI-AUTOMATIQUE, AUTOMATIQUE
SYSTEME D’INFORMATION DE BORD
ANTIDECROCAGE, ANTICOLLISION
IDENTIFICATION, GEOLOCALISATION NAVIGATION, AVIATION CIVILE ET MILITAIRE

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

© Bernard Legros 1985

Produits FR 2 586 845
LE SYSTEME DE LEGROS AERONAUTIQUE SPATIAL ET LE PILOTE D’AVION
LA GESTION DU TRAFIC AERIEN FRANCE EUROPE ET INTERNATIONAL

LA GEOLOCALISATION ET L’ANTICOLLISION 3D EN CONTINU DES AVIONS

Les groupes d’instructions intervectorielles, les informations, les résolutions spatiales
Les huit (8) circuits électroniques, l’électrobus, les commandes de bord, le joystick,
Le signal Sigma (sL) codé, synchronisé sur le Temps (T0) ou Universel TU
Le pilote manuel, semi-automatique ou automatique, le drone, l’avion autonome
Le système d’exploitation à télémultipointeurs ou pad ou tactile sur l’écran de contrôle
Le calculateur, les ordres et consignes électroniques de la mécanique de vol de l’avion
Le programme numérique de vol, le contrôle de la trajectoire et de la puissance
Le coefficient électronique gamma oméga L (g,wL)n des asservissements de vol
Le domaine intervectoriel de vol, la zone de protection spatiale variable des avions
L’attitude ou la position 3D autorisée ou interdite, l’antidécrochage de l’avion  
L’intégrité lierne de l’avion, de ses éléments, de son électobus en vol, en aéroport
Le bus du système, l’électrobus de commande du mouvement 3D et des accessoires
L’asservissement des moteurs et actionneurs de vol, décollage, atterrissage, freinage
Les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma mixte mdma, la Wi-Fi
L’instrumentation, l’anticollision 3D des avions, la géolocalisation de la boîte noire
Le système d’information, de navigation électronique automatique numérique
Le signal Sigma (sL), l’information, le codage, l’autocontrôle, les messages SMS
Les séquences audiovisuelles, cinématographiques, sur l’Internet, vers les satellites
La télécommunication à bord connectée aux opérateurs de la téléphonie mobile
La diffusion de l’information de vol de l’avion, l’identification, le départ, la destination
La géolocalisation, la distance différentielle (dD) en continu, à bord, en aéroport
Le temps T Alpha (Ta) d’approche, d’arrivée ou d’attente, en temps réel ou différé
Le simulateur, la check-list, l’expertise, la téléexpertise des données de vol de l’avion
La gestion, la vision sur l’écran à bord, en zone aéroportuaire du trafic aérien

Publicité internationale du système aérien, spatial, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985

Système Intervecteur aéronautique navigation spatiale © Bernard Legros 1985
LIntervecteur et les applications brevetés
L’œuvre d’art scientifique et d’architecture protégée par le droit d’auteur ou le copyright
Des applications revendiquées, industrie, télécommunication, transport, services, etc.
LANCEUR, CONSTELLATION DE SATELLITES CONTRÔLE, MISE A POSTE, IDENTIFICATION CORRECTION(D), SYSTEME D’EXPLOITATION ACCOSTAGE, ARRIMAGE, ANTICOLLISION SIGNAL SIGMA(sL) CODE SYNCHRONISE GEOLOCALISATION, TELECOMMUNICATION

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

© Bernard Legros 1985

Titres de propriété
LE METRO LEGROS AUTOMATIQUE NUMERIQUE MONDIAL (Ci-contre le plan
de la rame de métro publié avec les deux cabines conducteur indépendantes)

LE PREMIER METRO A PILOTE MANUEL SEMI OU AUTOMATIQUE 3D

La résolution intervectorielle souterraine, terrestre, aérienne du métro Legros
Le pilote manuel, semi-automatique ou automatique 3D, la rame autonome
L’électronique, les télécommunications des rames, des stations et du poste central
Le contrôle, l’autocontrôle des données émises, reçues des rames réversibles
Les deux cabines ou cellules de conduite indépendantes montées sur la rame
Le générateur Intervecteur, le code logiciel, le programme numérique de la ligne
L’asservissement de puissance des moteurs électriques et de freinage de la  rame
Le système d’anticollision embarqué des rames, localisé sur la voie et en station
Le système d’exploitation à télémultipointeurs ou pad ou tactile sur l’écran de contrôle
Le système d’information, de navigation électronique automatique numérique
Les séquences audiovisuelles, cinématographiques ou le film, et vers les satellites
La diffusion de l’information ferroviaire, l’identification, le départ, la destination
La géolocalisation des rames, le temps T Alpha (Ta) d’approche, d’arrivée ou d’attente
L’expertise, la télé expertise des données des rames à bord, en station, en central
La gestion du trafic ferroviaire, la visualisation à bord et sur le serveur de l’Internet

Publicité internationale du système de métro automatique numérique, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985

Système Intervecteur métro automatique numérique © Bernard Legros 1985
LE  SYSTEME D’INFORMATION ELECTRONIQUE AUTOMATIQUE NUMERIQUE
ET LES SEQUENCES AUDIOVISUELLES OU CINEMATOGRAPHIQUES

L’INFORMATION ELECTRONIQUE AUTOMATIQUE DU TRANSPORT PUBLIC

L’œuvre d’art de Legros concerne la diffusion électronique  automatique numérique publique de l’information en continu en un “Point d’information” localisé, embarqué, visuel, sonore, de séquences audiovisuelles, cinématographiques ou de film. Cette information du temps T Alpha (Ta) aux voyageurs en continu est diffusée sur l’Internet, et vers les satellites.

Le Système d’Information de Legros est complet dans le transport :
- Routier, les bus, les voitures, les camions, les engins de chantiers
- Ferroviaire, les trains, les métros souterrains, aériens, les tramways
- Maritime, les navires de commerce, pêche, yachting, plaisance
- Aérien, les avions, les hélicoptères, les engins volants, les drones
- Spatial, les fusées, les lanceurs, les satellites et les stations

L’état de la technique des systèmes pour l’information publique :
D’autres solutions coûteuses de systèmes antérieurs sont exploités en 1985. Ces dispositifs mécaniques, électriques, voyants, pancartes, rouleaux à manivelle, tableaux, imprimés, manuscrits affichaient une information fixe, approximative sur le délai, l’horaire, la ligne, la destination, le service aux voyageurs. Ils ont bien été longtemps exploités auparavant sans aucune autre solution, ainsi que l’emploi de véhicules de service pour la mise à jour de l’information aux voyageurs.

Le système de Legros d’information intervectorielle électronique automatique numérique, de séquences audiovisuelles, cinématographiques ou de film, en temps réel ou différé, sur l’Internet, vers les satellites présente un avantage technique économique incontestable aux voyageurs, aux sociétés de transport dans le monde entier. L’information de Legros est originale, nouvelle, précise et fiable.


LA DIFFUSION PUBLIQUE DE L’OEUVRE INTERVECTORIELLE NUMERIQUE

LE TEMPS ORIGINAL T ALPHA D’ATTENTE, D’ARRIVEE OU D’APPROCHE

Les messages de service, l’information du temps d’attente, d’arrivée ou d’approche, les séquences audiovisuelles intervectorielles spatiales du trajet, de la route ou du vol sont diffusés en embarqué à bord du mobile, en central, en station de métro, tramway, arrêt de bus, gare ferroviaire, gare maritime ou en aéroport.

L’instruction des données numériques de géolocalisation de la station x1, du mobile x2, de son coefficient gamma L (gL) de puissance n ou de sa vitesse d’approche produit en continu le temps réel de T Alpha (Ta) ; soit : T1 - T0 = Ta ; aux groupes d’équations en unité de temps infinitésimale - brevet français FR 2 586 845.

La diffusion de l’information originale, nouvelle, électronique automatique numérique, des séquences audiovisuelles, cinématographiques, ou du film est réalisée dans la station, sur le mobile, sur le téléphone portable, sur l’Internet, et vers les satellites.

La technologie de l’’information, le GSM Global System Mobile, la télécommunication analogique exploités, aux années de 1980-2000, ne diffusaient pas cette information aux voyageurs au point d’information. Les informations étaient figées sur le support.

Le système d’information de l’Intervecteur est complet, entièrement nouveau. La technologie du système précise le central, le serveur, le modem, le bus, les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma et mdma, les écrans de vision, les satellites de géolocalisation, de télécommunication et la modélisation unitaire ou multiple.

Publicité internationale du système d’information, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985

Système Intervecteur information numérique © Bernard Legros 1985
CENTRAL DE TELECOMMUNICATION
RESEAUX TDMA CDMA FDMA MIXTE MDMA TELEPHONIE FIXE, MOBILE, LIAISON WI-FI
TELEMAINTENANCE SYSTEME ET RESEAU
SIGNAL SIGMA L (sL) CODE SYNCHRONISE
CENTRE INFORMATIQUE DATA CENTER

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

© Bernard Legros 1985

© Bernard Legros 1985

DISPOSITIF DES AIS MARITIME FLUVIAL
PILOTE MANUEL, SEMI-AUTOMATIQUE AUTOMATIQUE, SYSTEME D’INFORMATION
DE BORD, ANTIECHOUAGE, ANTICOLLISION IDENTIFICATION, GEOLOCALISATION
NAVIGATION, MARINE CIVILE ET MILITAIRE

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985
Publication
LA NAVIGATION FERROVIAIRE INTERVECTEUR ET LE TRAIN AUTONOME

L’INFORMATION INTERVECTORIELLE DES TRAINS EN CABINE, EN LOCAL

Le Point d’information spatio-temporel est installé, avec son support d’information électronique automatique numérique, en cabine et sur l’infrastructure ferroviaire connecté aux réseaux de télécommunication Legros tdma, cdma, fdma, mixte mdma.

L’information d’horaire et du temps T Alpha d’attente, d’arrivée ou d’approche du train est visualisée pour l’exploitation, la signalisation ferroviaire, routière à bord du véhicule ou à bord du train x2, au passage à niveau x1, le schéma du brevet français.

Le système d’information embarqué à bord de la rame diffuse les messages visuels, sonores ou audiovisuels, les messages préenregistrés d’exploitation. Le système d’identification automatique, d’informations spacio-temporelles, de localisation et d’anticollision des trains a été présenté aux directions de la SNCF, en août-novembre 1985. Les équipements ferroviaires installés ont été dénombrés, le projet a été chiffré.

Le Système Intervecteur breveté produit le pilote mixte manuel, semi automatique, automatique du train TGV, TER, RER ou le train autonome. Le système électronique composé aussi de sa Métamathématique, de ses instructions en tout ou partie, de ses réseaux de télécommunication résout la navigation ferroviaire spatiale multi opérateurs, la surveillance, la gestion du trafic, l’anticollision en embarqué à bord de la rame ou en local dans le poste de contrôle ou dans l’environnement ferroviaire.

Le Système Intervecteur est embarqué sur tout type de motrice électrique, diesel, pour tout opérateur du
rail européen. L’installation d’exploitation des trains concerne le ballast, la signalisation, le poste d’aiguillage, le passage à niveau, la gare, le poste de contrôle, l’énergie, le central et les télécommunications. Le système est une norme, un standard. La technologie de Legros exploitée présente un avantage indéniable.

Publicité internationale du système ferroviaire, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985

Système Intervecteur navigation ferroviaire spatiale © Bernard Legros 1985
INTERDEPENDANCE ROUTE RAIL, PILOTE MANUEL, SEMI-AUTOMATIQUE, AUTOMATIQUE
SYSTEME INFORMATION BORD, NAVIGATION ANTIPATINAGE, BLOCAGE, ANTICOLLISION IDENTIFICATION, GEOLOCALISATION
LIAISON WI-FI ET INTERNET VOYAGEURS

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

© Bernard Legros 1985

LE SUCCES MONDIAL DE L’ŒUVRE D’ART ET DE L’INVENTION


UN MONOPOLE INDUSTRIEL ECONOMIQUE


La création de Legros de l’invention technique, électronique, système et d’ingénierie, de l’œuvre d’art scientifique, Métamathématique physique, d’instructions, de logiciel, de plans et de schémas d’architecture de l’Intervecteur n’existe nulle part ailleurs. Il s’agit d’un monopole industriel économique sous les droits payants de licence Legros.


L’œuvre d’art se compose également de données intervectorielles, originales, nouvelles, notamment la synchronisation universelle (T0),  le signal Sigma codé (0, 1, n, ...), le coefficient gamma rectiligne, circulaire (g, wL)n  de puissance n, le temps (Ta, TD), la distance (dt, dD), la géolocalisation spatiale, la reconnaissance de forme, la boucle électronique d’autocontrôle du système, l’expertise, la télé expertise, etc.



LE SYSTEME INTERVECTEUR ET SES PREMIERS DEBUTS (1958-1985)


L’invention du Système Intervecteur est entièrement nouvelle ; l’œuvre d’art scientifique d’architecture système et systémique des systèmes est entièrement originale, nouvelle, nécessaire et incluse au brevet.


De la publicité nationale internationale du brevet Legros du Système Intervecteur, sa technologie électronique numérique converge facilitant ainsi la connexion des systèmes et des applications revendiqués au brevet (par opposition aux protocoles, aux systèmes d’exploitation antérieurs, aux fenêtres de saisie numérotée au clavier, aux compilateurs, aux langages, aux impossibilités de portabilité et de connexion).


Le Système Intervecteur (35 ans) utilise ses propres circuits électroniques caractérisés et en nombre, l’alimentation, la capacité ou la batterie, l’émetteur, le récepteur, le modulateur, le démodulateur ou le modem, le calculateur, la Centrale Process Unit CPU ou le microprocesseur, la mémoire, l’antenne, le bus, l’interface avec les prises ou les connecteurs, les types de capteurs codés, programmés, l’USB, la Wi-Fi, les réseaux de télécommunication, le circuit de puissance, l’asservissement ou la logique de fonctionnement du système.


Aujourd’hui, les systèmes exploités utilisent ces mêmes circuits électroniques intégrés, compacts et ces mêmes réseaux de télécommunication locaux, distants pour les applications de navigation à l’écran, dans le système et sur la zone. Force est de constater que cette technologie numérique de Legros n’existait pas aux années de 1970 à 1985. Elle s’impose à tous, elle est exploitée dans l’industrie, y compris dans les télécommunications et l’espace.


Ces circuits électroniques sont intégrés, compacts tels que dessinés, déposés au Schéma de principe de la Figure 5 Planche III/III des brevets français, nationaux de la famille FR 2 586 845 au 27 août 1985.


Le Système Intervecteur Métamathématique physique électronique automatique numérique de Legros est un système d’exploitation pour la détection, la résolution, l’application, l’accélération, l’activation, le basculement, la navigation dans le système, les réseaux à l’écran, pour le pilotage, la navigation sur la zone dite de travail.


La Méthamatématique physique est rapide, efficace, la puissance de calcul est infinie. Le principe identique du système permet un haut niveau d’intégration, de standardisation et une réduction des coûts de production.


Le Système Intervecteur transcende les systèmes antérieurs que nous avions l’habitude d’exploiter auparavant en local sur l’écran. De la Métamathématique physique, le Système Intervecteur localisé sur le site ou embarqué à bord des mobiles résout sa propre équation intervectorielle spatiale à l’écran, sur la zone là où il est disposé dans la plan ou l’espace e.



LE SYSTEME INTERVECTEUR ET LES APPLICATIONS NUMERIQUES


La vision de notre monde d’aujourd’hui, de demain dans les transports, les télécommunications, l’informatique, l’industrie, les btp, l’agriculture, le médical, l’énergie, la défense, l’enseignement, les services, l’information, la communication a été pensée, publiée essentiellement par M. Legros, il y a plus de trente ans, de ses écritures, de ses plans, de ses schémas, de son architecture système et systémique.


M. Legros constate que sa création de l’Intervecteur connaît un succès mondial de son vivant, son invention, son œuvre d’art et ses applications. Elle est source de richesse. Le chiffre d’affaires généré par la fabrication, l’exploitation du système électronique automatique, par la diffusion de son information numérique, de ses séquences audiovisuelles, cinématographiques, de son film, sur l’Internet, et vers les satellites est en sommes d’argent considérable. Cette économie est bien nouvelle, participe de notre culture, de notre croissance.



LA PROPRIETE INTELLECTUELLE DE M. LEGROS ET LA PUBLICITE


M. Bernard Legros Expert des systèmes électroniques numériques complexes d’ingénierie et de télécommunication a déposé en main propre une demande de brevet d’invention en France sous le numéro d’enregistrement 85 12780, sous le numéro de publication FR 2 586 845, le 27 août 1985, à 15 heures, pour son Système de sécurité anticollision de mobiles en mouvement et/ou à l’arrêt dans le plan ou l’espace. La demande inclut conformément au Code de la Propriété Intellectuelle une œuvre de l’esprit désignée l’œuvre d’art du Système Intervecteur nécessaire au fonctionnement de l’invention et à son exploitation.



UNE INVENTION BREVETABLE ET DES TITRES DE BREVETS DELIVRES


L’invention du système électronique de sécurité anticollision pour les mobiles en mouvement évoluant dans le plan ou l’espace est brevetable. Elle est nouvelle, implique une activité inventive, est susceptible d’application industrielle, elle est exploitée dans l’industrie, y compris les télécommunications, et dans le monde entier - articles L611-10, L611-11, L611-14 et L611-15 sur les brevets d’invention du Code de la Propriété Intellectuelle.


Ne sont pas considérées comme des inventions, incluse au brevet l’œuvre de l’esprit notamment scientifique, Métamathématique, physique, d’instructions numériques, d’informations originales nouvelles, de logiciel, de plans, de dessins, de topographie, de cartes géographiques, de photographies, de séquences animées d’images, audiovisuelles, cinématographiques, de sculpture du signal, d’architecture du système et de la systémique des systèmes qui est elle protégée par le droit d’auteur - article L112-2 sur le droit d’auteur du Code de la Propriété Intellectuelle.


L’invention doit être exposée dans la demande de brevet de façon suffisamment claire et complète pour qu’un homme ou un collège d’hommes du métier puisse l’exécuter. Les revendications définissent l’objet de la protection demandée. Elles doivent être claires et concises et se fonder sur la description - articles L612-5 et L612-6 du Code de la Propriété Intellectuelle.


L’invention du SYSTEME DE SECURITE ANTICOLLISION pour les mobiles en mouvement dans le plan ou l’espace est complexe directement exécutable telle que décrite par M. Legros l’auteur inventeur le 27 août 1985 (35 ans). Des titres de propriété officiels de brevets d’invention nationaux qui confèrent à son titulaire M. Legros un droit exclusif d’exploitation ont été délivrés.


M. Legros est l’unique auteur inventeur propriétaire du SYSTEME DE NAVIGATION MONDIALE avec ses applications sur la ZONE, sur l’ECRAN DE LA PLANCHE DE BORD des mobiles du plan ou de l’espace. L’antériorité d’un système de navigation complet opposable au SYSTEME INTERVECTEUR n’existe pas ou le néant.


Système de navigation © Bernard Legros 1985

Tous droits de propriété réservés pour tous pays



LES ATTEINTES PORTEES AU PROPRIETAIRE DU BREVET FR 2 586 845


LA CONTREFACON DU BREVET ET L’ASSIGNATION EN REFERE


La RATP exploitant du métro METEOR accusée de contrefaçon du brevet français FR 2 586 845 et de l’œuvre de l’esprit en violation des droits d’auteur, assignée en référé a demandé à comparaître, le 05 mai 2000, MATRA TRANSPORT Intervenant forcé.


MATRA démissionnaire du prototype ARAMIS détruit en 1987 et du métro METEOR a cédé son activité ferroviaire à SIEMENS TRANSPORTATION SYSTEMS STS du groupe SIEMENS AG Intervenant volontaire ayant des intérêts à défendre au procès.


La RATP et SIEMENS n’ayant aucun brevet à opposer au tribunal couvrant la technologie du métro METEOR écrivent aux conclusions ne pas être capables d’exécuter l’invention avec la description et demandent  tout simplement aux juges civils d’annuler le brevet portant ainsi atteintes à l’entreprise d’un droit d’exploitation exclusif - articles L615-1, L615-12 et L615-14-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.


Les Juges civils prononcent de l’arrêt le 05 avril 2006  la nullité du brevet FR 2 586 845 d’une insuffisance de description de l’invention la rendant INFAISABLE par l’homme du métier - article L613-25-b du Code de la Propriété Intellectuelle.


De la publicité, la NULLITE TOTALE EXCEPTIONNELLE du brevet de M. Legros FR 2 586 845 pour le Système électronique d’exploitation, de télécommunication et d’anti-collision de mobiles a été l’objet d’une inscription au registre national des brevets.


Les Juges civils n’ont pratiqué à aucune expertise judiciaire du brevet contesté et de la revendication ferroviaire de METEOR (1998), notamment le système, les télécom-munications, l’architecture du système, de la systémique des systèmes et le logiciel qu’ils écrivent ne pas pouvoir l’identifier sans un autre document. De la loi, seule la description doit être suffisante - article L612-5 du Code de la Propriété Intellectuelle.


Les Juges civils n’ont pratiqué à aucune expertise judiciaire des autres revendications du brevet terrestre, routière, ferroviaire, maritime, aérienne, spatiale et de télécom-munication pour prononcer sa NULLITE TOTALE EXCEPTIONNELLE.


Les Juges civils ne démontrent pas que le métro METEOR le 15 octobre 1998 de la RATP, de MATRA, puis de SIEMENS STS ne reproduit pas les caractéristiques du brevet de M. LEGROS FR 2 586 845 le 27 août 1985 déposé à l’INPI de Paris.


Les Juges civils ne prouvent pas que l’invention est INFAISABLE, ni ce qui ne la rend pas FAISABLE, ni pourquoi elle ne serait pas FAISABLE.


L’homme du métier peut EXECUTER l’invention, elle est FAISABLE. Son emploi est EFFECTIF, ne pose aucune difficulté pour sa fabrication dans l’industrie, les télécommunications et de l’espace. Les brevets nationaux et l’œuvre de l’esprit incluse littéraire, scientifique, artistique et d’architecture sont exploités dans le monde entier.


- « En se refusant à examiner des problèmes scientifiques dont elle ne déniait pas l’importance et sur lesquels elle pouvait consulter des experts, la Cour d’appel ne donne pas de base légale à sa décision ». Civ, 1re oct. 1981 : Bull. Civ. I n°285.


La propriété intellectuelle de M. Legros au brevet FR 2 586 845 le 27-08-1985 se compose de 12 pages soit ; 6 pages de la description des huit (8) circuits électroniques et du code logiciel numérique ou de son intelligence intervectorielle spatiale Métamathématique physique nécessaire au système et de télécom-munication embarqué ou localisé dans le plan ou l’espace ; 2 pages de 10 revendications ; 3 planches de 5 dessins et plans d’exécution de l’invention ; 1 page de l’abrégé. L’œuvre de l’esprit littéraire, scientifique, artistique, logiciel, audiovisuelle, cinématographique, d’architecture est protégée par le droit d’auteur au dépôt légal.



LES TABLEAUX DES RESSEMBLANCES


M. Legros auteur inventeur est tout aussi le propre expert de son invention et de son enseignement pour en exécuter l’expertise judiciaire complète de la contrefaçon, déposée en audience le 03 juin 2002 aux CONCLUSIONS de l’avocat.


Les TABLEAUX DES RESSEMBLANCES entre le brevet français FR 2 586 845 le 27 août 1985 et l’œuvre d’art incluse pour le système complet de métro, le pilote mixte manuel, semi-automatique ou automatique en embarqué à bord des rames réversibles, la signalisation, le système localisé sur la voie, dans les stations, dans le poste central,  les réseaux de télécommunication, les postes en énergie et entre le métro METEOR de MATRA (fournisseur du pilote SAET), d’ALSTOM (fournisseur des rames MP89) et de sous-traitants, le 15 octobre 1998 le jour de l’inauguration par la RATP prouvent que l’invention est FAISABLE, prouvent la contrefaçon de son brevet et son exploitation commerciale de la ligne N°14, ainsi que la contrefaçon de son œuvre d’art, en violation de ses droits d’auteur.


Le copyright de l’auteur inventeur M. Legros le 27 août 1985 ne figure pas sur les publications illicites de la RATP et MATRA dans la presse spécialisée notamment la RGCF N°6 Juin 1996 et La Vie du Rail Hors Série Octobre 1998 du métro METEOR. La contrefaçon du brevet, les publications en violation du droit d’auteur sont en préméditation d’une appropriation frauduleuse ou d’un vol en bande organisée à terme du brevet (validité 20 ans), de l’invention, de l’œuvre d’art incluse à son propriétaire.


Les écrits scientifiques de la Métamathématique physique et du système électronique sont immédiatement reconnaissables sur la reproduction et la diffusion de contrefaçon. Ces entreprises ne présentent dans la presse ni un titre de propriété, un inventeur, un auteur, ni l’antériorité du prototype de métro ARAMIS abandonné, détruit (1969-1987).


« La contrefaçon de l’invention s’apprécie par les ressemblances et non par les différences. Elle consiste dans la reproduction des caractères essentiels de l’invention ». TGI Paris, 28 octobre 1992 : PIBD 1993, III, p.81.  Paris, 21 février 1986 : RDPI 1986, n°4 p. 27.


Les technologies antérieures au brevet FR 2 586 845 de M. Legros sont le prototype ARAMIS détruit ou un faux matériel intellectuel en justice (1969-1987), le VAL (1984), le SACEM (1988) exploitées par RATP et MATRA TRANSPORT qui a été rachetée en 2001 par SIEMENS. Ces métros et le métro METEOR n’exploitent pas le GPS Global Positioning System qui n’est pas la solution du métro 3D automatique souterrain.


Ces métros n’ont pas le Système d’information en temps réel de navigation de M. Legros, la diffusion de son information originale, nouvelle électronique automatique numérique du temps d’approche, d’arrivée ou d’attente T Alpha (Ta), le départ, la destination, les séquences animées d’images, audiovisuelles, cinématographiques, à bord des rames, dans les stations, le central, sur le portable du voyageur, sur l’Internet, et la liaison montante, descendante vers les satellites.


La RATP exploite le Système d’information du brevet de M. Legros, ses réseaux de télécommunication et son information depuis les années 2000 qui ne sont pas l’objet des décisions civiles. Les quarante photographies couleur à bord des bus, des rames, en station, dans la ville de Paris, en Région Ile-de-France, sur l’Internet prouvent la contrefaçon du Système d’information, la violation des droits d’auteur de M. Legros, l’absence de l’inscription de son copyright sur les publications de son œuvre d’art.   


La RATP utilisait dans le transport public, depuis les années de 1900 à 2000, les moyens ou supports d’information suivants : l’affiche d’horaire, l’imprimé, le message manuscrit, la pancarte de bus, le rouleau à manivelle de pare-brise, le tableau d’horaire fixe, le voyant électrique, le plan synoptique de la ligne, le combiné téléphonique, le réseau GSM Global Service Mobile (1980-1985), la saisie manuelle d’horaire, le véhicule navette de service pour la diffusion de l’information voyageurs.


Le Système d’information de M. Legros est original, nouveau, en temps réel ou différé, et de grande valeur. Les mesures techniques efficaces de son système sont protégées et permettent sur la demande de l’auteur d’interrompre toute diffusion ou télédiffusion illicite dans la ville de Paris, en Région Ile-de-France, sur l’Internet, et vers les satellites de l’information audiovisuelle intégrale ou partielle protégée par le droit d’auteur - articles L331-5 et L332-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.



LE PRODUIT DE METRO LEGROS AUTONOME


M. Bernard Legros apporte en justice l’ensemble des preuves matérielles et intellectuelles pour la fourniture d’un Produit de métro, l’ingénierie clé en main, le pilote manuel, semi-automatique ou automatique, l’énergie, les télécommunications, les rames, les stations, le central dont la valeur globale est de 3 milliards d’euros la ligne ou la pièce en 2019, avec la liaison sur le mobile portable du voyageur, sur l’Internet, la liaison montante descendante vers les satellites.


Le métro Legros dispose du Système d’information NOUVEAU, de navigation électronique automatique numérique, la géolocalisation, les liaisons des télécom- munications extérieures. L’information aux voyageurs ORIGINALE, NOUVELLE concerne notamment le départ, la destination, le temps T Alpha (Ta) d’attente, d’arrivée ou d’approche, la topographie, la géographie de la ligne, les séquences animées d’images audiovisuelles cinématographiques ou le film et sur l’Internet.  



LA RESTAURATION DU BREVET DE M. BERNARD LEGROS


De publicité internationale, le brevet FR 2 586 845 a été délivré à son titulaire M. Legros par l’Etat pour un droit exclusif d’exploitation. Le titre est l’objet en justice d’un recours en RESTAURATION pour sa réinscription au registre national des brevets.


La plainte avec constitution de partie civile déposée le 02 novembre 2012 a été l’objet d’un arrêt de la Cour de cassation chambre criminelle renvoyant le 26 novembre 2013, dans l’intérêt d’une bonne administration de la justice, l’affaire au juge d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Versailles.


Une plainte a été déposée le 02 août 2019 près le procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Versailles, pour la restauration du brevet français FR 2 586 845, l’œuvre de l’esprit incluse au dépôt légal le 27 août 1985 à 15 heures. Monsieur Bernard René Paul Legros auteur inventeur propriétaire des droits exclusifs d’exploitation se portera partie civile conformément au Code de procédure pénale.


L’invention de M. Legros le 27 août 1985 est NOUVELLE, FAISABLE, implique une ACTIVITE INVENTIVE, elle est exploitée dans l’industrie, son emploi est EFFECTIF notamment de l’exploitation du métro de la Ligne-14 METEOR le 15 octobre 1998, de la Ligne-1 le 15 novembre 2011, et de l’exploitation de son Système d’information, de diffusion NOUVEAU, de son information voyageurs ORIGINALE, NOUVELLE.


L’invention de M. Legros est NOUVELLE, FAISABLE, implique une ACTIVITE INVENTIVE, elle est exploitée dans l’industrie, son emploi est EFFECTIF notamment de l’exploitation mondiale du dispositif maritime spatial et de télécommunication des AIS pour la navigation, la sécurité anticollision des navires et le sauvetage en mer. Son information de navigation maritime spatiale sur l’écran et sur la zone est également ORIGINALE, NOUVELLE - directive Rés. A.917(22) OMI le 1er juillet 2002.


C’est de droit que les titres de brevets d’invention nationaux ont été délivrés à son titulaire M. Legros, déposant, inventeur et auteur de l’œuvre de l’esprit incluse littéraire, scientifique, artistique et d’architecture. Les brevets nationaux ont été délivrés en France, en Espagne, au Canada.


– Sur la brevetabilité, foi est due au titre de propriété délivré – Com. 18 mai 1999 : Ann. Propr. ind. 1999. 282.



Représentation, reproduction,  diffusion, télédiffusion ou communication de l’œuvre d’art du Système d’information au public et la fixation matérielle de son information audiovisuelle sur l’écran - brevet FR 2 586 845 le 27-08-1985

Titres de propriété

LA VOITURE AUTONOME ORIGINALE NOUVELLE ET SA STANDARDISATION


LE PRINCIPE LEGROS DU SYSTEME ELECTRONIQUE NUMERIQUE, DU SIGNAL

DE L’ELECTRO-BUS, DU RESEAU, DE LA WI-FI, DU RESET SUR L’AUTOMOBILE


M. Legros a étudié le bus appliqué au câblage de circuits électriques, le signal électronique (clk) du clock (T0), la conversion analogique digitale ou numérique CAD, les tensions (Volt), le signal sigma codé (sL), le reset ou la remise à zéro (raz) des voyants, alarmes ou du système. Le temps (ta) d’arrivée à destination est permanent. L’automobile et les xn-automobiles sont synchronisées et contrôlées (1958-1985).

–->Click Savoir-faire


La technologie de Legros du Système Intervecteur - les 8 circuits électroniques,  les capteurs, le signal, le bus, l’électrobus, la Wi-Fi, les réseaux de télécommunication, l’automatique, les asservissements, les accessoires, les instructions, le logiciel, le contrôle, l’autocontrôle, le coefficient gamma rectiligne ou circulaire exponentiel (g,wL) de puissance n, sa vitesse V, infinitésimale (0), la vitesse moyenne Vm, le régulateur de vitesse, le dépassement V, le contrôle de l’antiblocage, de l’antipatinage, de l’anticollision, de la trajectoire, de l’attitude 3D et de la position sur l’écran de navigation - est brevetée de brevets nationaux et protégée par le droit d’auteur.


De la publicité, toute exploitation ou représentation ou reproduction ou diffusion intégrale ou partielle de l’œuvre d’art de Legros faite sans le consentement de l'auteur est illicite. L’électronique avec les instructions intervectorielles en tout ou partie du pilote manuel, semi-automatique ou automatique est exploitée sur l’automobile et hybride, la voiture autonome, sur la route, au passage à niveau, dans le poste central.


Publicité internationale de l’automobile électronique automatique numérique ou de l’automobile autonome, les revendications des brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985


Système Intervecteur automobile navigation spatiale © Bernard Legros 1985



L’ART ANTERIEUR CONTRE LES COLLISIONS OU L’ANTICOLLISION


L’ANTICOLLISION 3D SOUS LE DROIT D’AUTEUR OU LE COPYRIGHT


La collision est un problème à résoudre qui a toujours existé entre deux corps en mouvement ou entre de multiples autres corps en mouvement dans le plan ou l’espace. La collision dans l’industrie et le transport était résolue par des règles de conduite imposées ou par l’emploi de dispositifs de sécurité.  


La technologie de l’anticollision antérieure aux années de 1984-1985


Les dispositifs d’anticollision ci-dessous se trouvent à bord des mobiles et également localisés dans des postes de l’environnement.


. Industrie : contact électromécanique, klaxon, détecteur magnétique, optique

. Route : signalisation, stop, feux, klaxon, sirène, appel téléphonique GSM

. Rail : signalisation, sémaphore, bloc automatique, alarme, appel téléphonique GSM

. Maritime : signalisation, alarme, signaux optiques, radar, corne, VHF

. Aérien, Espace : signalisation, alarme, signaux optiques, radar, VHF


La navigation de mobiles


En 1978, le système de satellites de balise Argos™ avec des stations terrestres relevait des données de position, le suivi d’animaux, de véhicules géolocalisés (vehicle, animal tracking). Aux années de 1984-1985, il n’y avait pas de constellation de satellites de géolocalisation en exploitation. La navigation aérienne se faisait avec un radar, un transpondeur, un écran, une liaison radio VHF entre le cockpit de l’avion et la tour de contrôle du trafic aérien. La navigation maritime était équivalente avec une liaison VHF entre les navires, les ports de commerce et les postes de contrôle du trafic maritime.


La navigation, le mouvement, la résolution dans le plan ou l’espace de mobiles sur l’écran de vision, dans un environnement vectoriel, géographique codé, programmé n’existait pas. La cartographie vectorisée de la topologie, de la géographie du mobile de la figure au brevet est relative à l’environnement métrique en référence modélisé, à sa résolution intervectorielle spatiale à l’écran et sur la zone.


L’erreur technique, l’erreur humaine


Ces erreurs n’étaient pas traitées au risque de collision de ces dispositifs. Au brevet Legros FR 2 586 845, ces erreurs sont traitées par le système de l’Intervecteur, son signal (sL), son application, ou la transcendance du système à l’existant.


Au Système de l’Intervecteur breveté, il y a une suite d’opérations de navigation, de pilotage appliquée aux télécommunications, au transport : la modélisation vectorielle de l’environnement, la vectorisation, en référence la cartographie ; les règles relatives à l’environnement terreste, maritime aérien, spatial ; le dialogue entre tous les systèmes, tous les mobiles ; l’autocontrôle du système ; la résolution intervectorielle spatiale ; les consignes de sécurité ; les ordres de mouvement ou d’arrêt, etc.



LA NOUVELLE ECONOMIE LEGROS CREEE DE L’INTERVECTEUR


LES APPLICATIONS SOUS LE DROIT D’AUTEUR OU LE COPYRIGHT


M. Bernard Legros a fait des études scientifiques, techniques de l’intégration verticale, horizontale sur les produits de l’industrie, les grands systèmes informatiques, les télécommunications, l’automatique et sur l’existant encyclopédique en 1981-1985.


D’autres ordinateurs, calculateurs, systèmes, grands systèmes, périphériques, langages, programmes, réseaux de télécommunication, écrans, tableaux, d’autres activations de ressources, d’information ou de dynamique étaient exploités, appliqués, publiés, normalisés sur l’écran passif autrement sans changement particulier ou innovation majeure. L’écran à télémultipointeurs ou digital est devenu actif en 1985.


Sous le droit d’auteur ou le copyright de Legros, la création, la construction du Système Intervecteur, sa résolution scientifique Métamathématique physique intégrale ou réduite, son électronique, son système compact, son écran actif, son signal spécifique, son modem, ses réseaux de télécommunication originaux nouveaux, son information automatique numérique, ses séquences audiovisuelles, sa dynamique systémique et son architecture, etc… a ouvert un champ d’application immense dans l’industrie, l’informatique, la télécommunication, le transport, l’information, a modifié le comportement humain de chacun de nous au quotidien.


En 1985, d’une technologie saturée sans rupture, sans innovation ou le monde piétinait avec les systèmes et les logiciels existants, le site www.consultant-legros.net présente cette transformation radicale, cette mutation mondiale, technologique, sociétale et économique.


- « Avant l’œuvre d’art et l’invention électronique du Système Intervecteur, du réseau, de l’écran actif ça ne marchait pas comme cela dans le monde ». BL


Ainsi, bien obligé de constater que le paysage scientifique, industriel, économique et de recherche principalement en informatique, télécommunication, transport a été plus que modifié dans le monde par des disparitions notables d’entreprises, des restructurations ou la naissance de grands comptes. Cette activité économique se compose de la nouvelle technologie numérique, d’information, de communication.


De l’adjonction de qualificatifs numérique, modem, mobile, portable, navigateur, réseau, etc… , un nouveau secteur d’activité de l’Internet, du Net ou du Web est né dans les années de 1990.


Les moteurs de recherche, le navigateur d’écran actif dans les bases de données, le portable informatique intégré compact, la téléphonie mobile, la tablette, les messages SMS, la géolocalisation spatiale différentielle en continu, l’anticollision, la navigation sur zone et sur l’écran, l’automatique, le système d’exploitation, d’information, le courrier électronique ou le mail, le commerce électronique, les transactions bancaires sécurisées, la logistique, le télé travail, la distribution à domicile se sont également développés, déployés précisément à cette même époque.


De cette nouvelle activité économique, d’une population en forte croissance, d’une demande grandissante, des coûts moindres sont absorbés, tout en garantissant la sécurité, la rentabilité, tout en préservant les ressources et l’environnement.


Ce sont ses résolutions originales, nouvelles de sa branche mathématique du calcul intervectoriel, cette activité, cette sécurité et rentabilité que M. Legros présentait de vive voix aux industriels et publiait avec succès dès les années de 1985



L’ECONOMIE ET LA CONVERGENCE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES


Cette convergence des nouvelles technologies de l’électronique numérique -  les nouvelles applications, les nouveaux produits, les nouveaux métiers -  a été intégrée, écrite entièrement, suffisamment par les compétences et l’expertise de M. Legros de sa publicité en un document aux brevets nationaux FR 2 586 845 au 27-08-1985.


Le chiffre d’affaires de l’Intervecteur dans le monde, dans les secteurs d’activités de l’électronique, des télécommunications, de l’informatique, des transports, de l’espace, de l’équipement, de la défense, de l’énergie, de la communication, il est de plusieurs milliers de milliards d’euros. En 2013, le PIB de la France publié était de 2 089 milliards d’euros, en Europe il était près de 13 500 milliards d’euros.


L’industrie des nouvelles technologies du numérique a une part importante dans l’économie. En comparaison, la production des gisements de pétrole, de gaz et des hydrocarbures qui constitue les principales ressources des pays producteurs a été en 2016 d’environ 2 500 milliards de dollars. Le chiffre n’est qu’une large estimation par extrapolation des ressources en fonction des données économiques publiées.


Cette nouvelle technologie numérique de Legros (1971-2019) du Système Intervecteur, de l’ingénierie, de l’électronique des paragraphes traités précédemment est exploitée aujourd’hui sur les 99,99% des systèmes électroniques, informatiques, de télécommunication des secteurs économiques, et en équipement grand public.


La technologie numérique intégrée au système se retrouve dans les trois secteurs économiques du primaire (ressources), du secondaire (industrie), du tertiaire (services) dont les proportions ont subi une profonde mutation ces trente dernières années. Ce secteur de la technologie numérique constituera plus des 25 % du PIB mondial estimé à environ 80 mille milliards de dollars en 2018.


La création de Legros composée de l’œuvre d’art de et de l’invention du Système Intervecteur produit bien chaque année sur les cinq continents des milliers de milliards de dollars ou d’euros. Le chiffre d’affaires de la production totale annuelle du Système Intervecteur sera dans les prochaines années de 20 mille milliards de dollars. Le chiffre devient considérable sur plusieurs décennies (30 ans). –->Click Marché Intervecteur


En 2019, des illustrations précédentes, les systèmes informatiques, de bureautique, de télécommunication, d’information, d’intelligence intervectorielle, de navigation, les systèmes industriels, d’armement, de travaux publics, d’agriculture, les systèmes de transport automobile, ferroviaire, maritime, aéronautique, spatial, exploitent ou utilisent la Métamathématique physique de Legros du calcul intervectoriel et sa technologie.


Le Système Intervecteur, inexistant dans l’économie, se trouve aujourd’hui sur la plupart des systèmes fournis, installés, exploités dans le monde. Ci-dessous, le diagramme présente la pénétration, la croissance du marché, l’importance du Système Intervecteur, le déclin de produits utilisés, rejetés ou devenus obsolètes.


L’invention électronique ou le brevet incluant l’œuvre d’art de Legros en tout ou partie du Système Intervecteur se retrouve bien depuis les années de 1985 à 2019, avec des périodes de renouvellement de 2, 5 à 10 ans, exploité sur le combiné de téléphone fixe, mobile, central (modem télécommunication), l’ordinateur PC, portable, tablette (informatique bureautique), sur le véhicule, voiture, camion, car, cycle (route), sur le train, métro, tramway (rail), sur le bateau, navire, engin (mer), sur l’avion, hélicoptère, drone, aéronef (air), sur le lanceur, satellite, sonde, station (espace).


Le Système Intervecteur pour l’utilisation privée, professionnelle, artisanale, agricole, industrielle, administrative, militaire d’une population mondiale de plus de 7 milliards d’individus, compte tenu d’un taux de remplacement par type d’équipement a été reproduit, installé, exploité sur 60 à 80 milliards d’équipements ou de matériels ou d’infrastructure qui n’existaient pas au jour du dépôt légal le 27 août 1985.  


Consulter les normes, les publications internationales sur l’état de la technique et des connaissances scientifiques ou les pages du site www.consultant-legros.net.



La propriété de Legros du Système Intervecteur breveté, ses intérêts dans les nouvelles technologies, soit presque la totalité du marché des systèmes  

Savoir-faire
ECONOMIE NUMERIQUE
CROISSANCE MONDIALE
SYSTEME ELECTRONIQUE
ET DE TELECOMMUNICATION

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

©Copyright

© Bernard Legros 1985

1985        1995        2005         2015        2025

0 néant                                         N unités

Systèmes existants


déclin

CA  

chiffre d’affaires

total   99,99%

Economie mondiale

Système Intervecteur


croissance

Savoir-faire
PILOTE MANUEL, SEMI-AUTOMATIQUE
AUTOMATIQUE 3D, ABS, GEOLOCALISATION
NAVIGATION, ELECTRO-BUS, RADAR, WI-FI INTERNET, CHARGEUR INDUCTIF, SOLAIRE PLACES DE PARKING LIBRES LOCALISEES VOITURE AUTONOME STANDARD

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

© Bernard Legros 1985

Savoir-faire Marché Intervecteur

LES DROITS DE LA PROPRIETE PRIVEE DE M. LEGROS (private property rights)


LA RESTAURATION DU TITRE DE PROPRIETE DE BREVET


La décision de justice en nullité du brevet français FR 2 586 845 de M. Legros entache son honneur, sa personnalité, son nom de famille, sa carrière, sa qualité d’auteur et d’inventeur de ce système scientifique de haute et nano technologie électronique et de télécommunication spatiale nécessitant une activité inventive, de la recherche, un savoir-faire, un passé professionnel de terrain, des compétences et un talent certain.


L’invention de Monsieur Bernard Legros telle qu’il l’a décrite en entier est FAISABLE. La juridiction pénale, la juridiction administrative saisies et les experts ne contestent pas aux décisions prononcées, publiées la FAISABILITE de l’invention terrestre, maritime, aérienne, spatiale et de télécommunication des AIS Automatique Identification Système sélectionnée entre autres solutions par l’Organisation Maritime Internationale OMI, une organisation des Nations unies de Washington USA.


Le brevet français FR 2 586 845 valide ou produisant ses effets s’est bien imposé en application de la directive Rés. A.917(22) OMI le 1er juillet 2002 pour la surveillance, la navigation, l’information, l’identification et l’anticollision maritime. Le PRODUIT MARIN des AIS est NOUVEAU. Les vecteurs électromagnétiques de géolocalisation spatiale universelle synchronisée sont produits par la constellation de satellites caractérisée au brevet, par ses réseaux de télécommunication, son système de positionnement. La position est différentielle, infinitésimale, inertielle, tracée en continu sur les cartes électroniques marines d’écran et pour la sécurité anticollision des navires sur la zone.


L’exploitation des AIS est reconnaissable dans la seconde sur les écrans de vision à bord des navires sur la zone, dans les stations côtières, dans les ports de commerce, sur l’aéronef de sauvetage en mer. Le dispositif électronique des AIS est complet, directement opérationnel dans le maritime, l’espace et les télécommunications.


La directive rés. A.917(22) OMI précise le capteur de position des AIS, un système de positionnement électronique, un récepteur du système global de navigation par satellite (GNSS). Les systèmes de satellites de géolocalisation mis en exploitation sont le GPS américain (1995), le GLONASS russe (2010), le GALILEO européen et le BEIDOU chinois sont en construction.



LA CONSTELLATION DE SATELLITES DE POSITIONNEMENT DE LEGROS


L’invention de M. Legros brevetée aux brevets nationaux de la famille FR 2 586 845 aux dix (10) revendications, l’œuvre de l’esprit incluse résout le système d’exploitation à télémultipointeurs ou pad ou tactile d’écran, le bus (D), la synchronisation universelle (T0), la systémique de tous les systèmes (Ɐ), le coefficient d’accélération d’exposant n (g,wL)n, le signal codé Sigma (sL), les réseaux de télécommunication xdma, wi-fi (locaux, distants), le lancement, la mise à poste des satellites, la géolocalisation intervectorielle différentielle infinitésimale ou inertielle continue en boucle, l’identification, la reconnaissance de forme plane ou spatiale, le mouvement, la position, la mesure, la correction d’erreur (e, D), l’autocontrôle, la navigation, le rapprochement, l’accostage, l’arrimage et l’anticollision de mobiles et de satellites (éphémérides) codés, programmés dans le plan ou l’espace e.


La résolution Métamathématique physique de la branche du calcul intervectoriel est exploitée pour l’application sur l’écran, dans le système, la systémique des systèmes et sur la zone terrestre (route, rail), maritime, aérienne et spatiale.


La Constellation de satellites de Legros de positionnement intervectoriel spatial de publicité internationale brevetée avec sa technologie, ses caractéristiques et ses applications est reconnaissable. L’œuvre d’art intégrale ou partielle est protégée par des droits d’auteur ou le copyright au jour du dépôt légal le 27-08-1985.


La constellation de satellites reproduisant la technologie et les caractéristiques du brevet FR 2 586 845 en la date de priorité est la Constellation de Legros.


Constellation de satellites © Bernard Legros 1985



LA PREUVE DE LA REPRODUCTION ILLICITE DU BREVET LEGROS DES AIS


Le brevet français FR 2 586 845 était valide ou produisait ses effets au moment des copies de contrefaçon de l’OMI Organisation Maritime Internationale le 1er juillet 2002. L’importation, la représentation, la reproduction, la diffusion ou télédiffusion de ce bien culturel, industriel, patrimonial de M. Legros des AIS vers le Royaume Uni, puis vers le monde entier sans le consentement personnel obligatoire donné par écrit de l’auteur constitue un délit - article L335-2 du Code de la propriété intellectuelle.


Les TABLEAUX DES RESSEMBLANCES entre le brevet de M. Legros FR 2 586 845 le 27 août 1985 et l’œuvre d’art incluse notamment de la description des AIS, les écrits scientifiques, les huit (8) circuits électroniques, les instructions intervectorielles, l’identification, la géolocalisation spatiale, le code logiciel numérique, l’information, le fonctionnement, les plans et les dessins, la télécommunication, l’architecture du système, de la systémique des systèmes embarqués à bord des navires ou localisés dans les stations STM de service du trafic maritime, sur l’aéronef de sauvetage en mer, ainsi que l’enregistrement, la diffusion de l’information électronique automatique numérique du temps d’approche, d’arrivée ou d’attente T Alpha (Ta), le départ, la destination, les cartes marines de navigation, la route, la position, la distance, la vitesse, l’accélération, le cap, le fond, l’antiéchouage, l’anticollision, les messages de navigation SMS, les séquences d’images audiovisuelles cinématographiques ou le film, la liaison montante descendante vers les satellites et entre la directive Rés. A.917(22) OMI au 1er juillet 2002 prouvent la FAISABILITE de l’invention du dispositif des AIS d’application mondiale (terrestre, maritime, fluviale, aérienne, spatiale, et de télécommunication), prouvent la contrefaçon du brevet français, la contrefaçon de l’œuvre d’art incluse en violation des droits d’auteur. –-> Click Propriété Intellectuelle - page 98


L’invention de M. Legros du système électronique et de télécommunication spatiale incluant son œuvre d’art sous le droit d’auteur procure un AVANTAGE MATERIEL FINANCIER IMPORTANT ET IMMEDIAT, sans l’échec de la recherche, sans l’investissement. Le choix pour l’invention du Système Intervecteur s’intègre à des projets d’équipements qui se chiffrent chacun en des milliards d’euros.


Le système électronique d’exploitation, le pilote, la télécommunication, la téléphonie mobile, la géolocalisation, la navigation, l’information, le rendez-vous, le message SMS Short Messages Service, le rapprochement, l’accostage, l’anticollision s’appliquent aux mobiles, individu, machine, engin, robot, véhicule, voiture, métro, train, navire, avion,  drone, sonde, lanceur, satellite, etc.


La résolution Métamathématique physique traite de la même manière ou à l’identique le système ou le moyen électronique embarqué, localisé, tous les mouvements des mobiles et la géocalisation. Le concept général inventif de l’invention pour tous les systèmes du plan ou de l’espace a posé des difficultés majeures de compréhension aux ingénieurs de l’industrie en 1985 et aux juges des décisions judiciaires rendues.


Le fait d’un même système électronique d’exploitation, de résolution, de télécom-munication, qui n’existait pas auparavant aux années de 1960, 1980, est  aujourd’hui bien admis dans le monde entier. Le Système Intervecteur est appliqué, exploité largement en grand nombre tel qu’il a été décrit par l’auteur inventeur (1985-2019).


Cette interconnexion intervectorielle est résolue, revendiquée intégrale ou partielle au brevet FR 2 586 845. La liaison de bus du système, électrobus des commandes et des accessoires, des réseaux de télécommunication originale, nouvelle est précisée être embarquée à bord ou localisée en un lieu déterminé pour tous les mobiles, les systèmes, les stations, les sondes et satellites. Cette interconnexion synchronisée universelle de Legros et le moyen n’existaient pas au jour du dépôt ou le néant.


De sa résolution scientifique intervectorielle originale, nouvelle de tous les systèmes électroniques complexes et de télécommunication intégrés, connectés, interconnectés, communicant, dialoguant en grand nombre ou une interconnexion universelle synchronisée, il existe une convergence de fabrication, d’installation, d’exploitation, une compatibilité, une économie, un standard ou une standardisation nouvelle de l’invention ou des systèmes le 27-08-1985.


Le brevet de M. Legros FR 2 586 845 ou l’invention incluant son œuvre d’art est l’objet pour son exploitation de textes de loi nouveaux, de date postérieure à 1985, soit en France des arrêtés et des décrets, et dans le monde entier des normes, des recommandations, des directives nationales, européennes, internationales.


Toute exploitation des brevets de la famille FR 2 586 845 ou de l’œuvre de l’esprit incluse est illicite sans le consentement du propriétaire Monsieur Bernard Legros des droits exclusifs d’exploitation qui sont protégés notamment en France par la loi sur les brevets d’invention et sur le droit d’auteur - articles L111-1, L112-2, L122-4, L611-1 et L615-1 du Code de la propriété intellectuelle.


De la loi, en rémunération du droit d’auteur les redevances sont bien évidemment dues de toute exploitation, représentation, reproduction, édition, traduction, diffusion ou télédiffusion intégrale ou partielle produite du brevet ou de l’œuvre d’art en des millions d’exemplaires, et à l’exportation dans le monde entier.


La rémunération de l’auteur Monsieur Bernard René Paul Legros est due pour chaque mode d'exploitation de l’œuvre d’art du Système Intervecteur. L’auteur garantit l'exercice paisible des droits cédés.


Le nom de l’auteur accompagné du symbole du copyright et de l’année de première publication de l’œuvre d’art doit être apposé de façon très nette indiquant que le droit d'auteur est réservé - La loi du Code de la propriété intellectuelle et la Convention universelle sur le droit d’auteur révisée à Paris le 24 juillet 1971.


Système Intervecteur © Bernard Legros 1985

Tous droits de propriété réservés pour tous pays



L’INVENTION NOUVELLE COMPLEXE ET L’OEUVRE D’ART INCLUSE

ORIGINALE NOUVELLE EXPLOITEE DANS L’INDUSTRIE


Lorsque M. Bernard Legros a produit une installation industrielle, il était âgé de 17 ans. Il a exercé dans les industries aéronautique, navale, de l’énergie, de l’armement et des calculateurs numériques dès 1971. Il a rédigé son ouvrage Les Grands Systèmes Informatiques de 230 pages en 1981. Ensuite, il a étudié, développé l’application informatique de systèmes experts, d’intelligence artificielle en 1984. Le Système Intervecteur électronique et d’exploitation original, nouveau qu’il a déposé en 1985 notamment sa science Métamathématique physique, sa technologie numérique intégrée compacte, son code d’instructions, son logiciel, ses télécommunications, son architecture, son intelligence intervectorielle, ses informations originales, nouvelles, ses applications pour les mobiles et particules n’existait pas en France et à l’étranger. Son Système Intervecteur breveté est entièrement NOUVEAU, HISTORIQUE, il est COMPLEXE et EXPLOITE dans l’industrie, les télécommunications et l’espace.


Il est aisément démontré par M. Legros auteur inventeur expert du système nouveau, qu’il a entièrement décrit, que l’homme du métier avec ses seules connaissances de l’état de la technique numérique au jour du dépôt, avec l’enseignement de ses brevets nationaux délivrés par l’autorité compétente peut directement exécuter l’invention électronique, de télécommunication et d’exploitation du Système Intervecteur.


Les ingénieurs, les techniciens de plusieurs spécialités peuvent réaliser l’invention avec la seule description du brevet comprenant le système, les huit (8) circuits électroniques, les instructions intervectorielles, les données, le langage numérique, le logiciel, les modes de fonctionnement, les ordres de mouvement, les plans, les dessins et les applications.


Les TABLEAUX DES RESSEMBLANCES de produits terrestre, routier ferroviaire, maritime, aérien, spatial sont la preuve matérielle irréfutable de la faisabilité de l’invention, ainsi que de son exploitation nouvelle dans l’industrie, y compris les télécommunications. Cette vérité de l’exploitation mondiale de l’invention est réelle, incontestable, s’impose à tous.


La décision de NULLITE TOTALE EXCEPTIONNELLE du brevet français FR 2 586 845 prononcée a été l’objet de la publicité au Registre national des brevets. Le titre de propriété de M. Bernard Legros déposant, inventeur, titulaire et propriétaire est l’objet de la restauration. Le brevet comprend également l’œuvre d’art originale, nouvelle, scientifique, logiciel, d’information et d’architecture du Système Intervecteur.   


Le brevet a été délivré à son titulaire M. Bernard René Paul Legros en la date de priorité de dépôt à l’INPI Paris le 27 août 1985 à 15 heures. La famille des brevets nationaux FR 2 586 845 et les demandes de brevets ont été l’objet de la publicité.


Les brevets d’invention sont l’objet de la publicité pour être essentiellement consultés par le public ou pour les observations de tiers sur la brevetabilité de l’invention, soit sur la nouveauté, l’activité inventive, la fabrication ou l’utilisation dans tout genre d’industrie. Certains brevets ne sont jamais exploités.



LE FINANCEMENT DU SYSTEME INTERVECTEUR ET LA PROPRIETE PRIVEE


M. Legros n’a reçu aucune aide publique de l’ANVAR Agence nationale de valorisation de la recherche, devenue en 2005 OSEO ou une avance remboursable pour l’extension de son brevet de haute et nano technologie électronique et de télécommunication, pour la fabrication, l’exploitation et le commerce de l’invention.


Les extensions de dépôts à l’étranger, les études de fabrication, d’implantation, d’exploitation, de coût de projets, les études financières, économiques, de marchés, la communication, la promotion commerciale ont été réalisées essentiellement par l’auteur inventeur avec ses compétences, son savoir-faire et sur ses fonds propres.


L’entreprise industrielle de M. Legros est un succès, l’invention est fabriquée, fonctionne, est largement imposée, certifiée, exploitée dans le monde, ainsi que l’œuvre d’art incluse.



UNE CREATION ET UNE SITUATION DE MONOPOLE MONDIAL


Dans le domaine des sciences, des techniques, de la médecine de nombreux cas existent où plusieurs auteurs, inventeurs revendiquent des théories, des découvertes ou des inventions identiques ou presque à une date de l’avancement de la recherche ou de la publication qui ne permet pas de déterminer son origine véritable.


De telles situations générent la polémique, le conflit, le procès ou la négociation. Cette conjoncture existe dans l’histoire des sciences et des techniques où différents auteurs, découvreurs, inventeurs ou collaborateurs sont cités. La contribution de ces personnages leur est reconnue par l’octroi de situation, de rente ou de distinction.


De l’invention de M. Legros revendiquée aux brevets de la famille FR 2 586 845 et de l’œuvre de l’esprit incluse, il n’existe pas le conflit ou la collision de brevet d’invention ou l’opposition de tiers à l’invention et au droit d’auteur. La création de M. Legros du Système Intervecteur est nette, unique, sans concurrent ou le néant.


La propriété intellectuelle industrielle est privée (the private property) au jour du dépôt légal de l’inventeur auteur le 27 août 1985. De la loi, le Système Intervecteur est protégé par un droit d’ordre moral, patrimonial. Le droit d’exploitation est exclusif, mondial. En France, la loi s’applique dans l’industrie, l’économie, la société.



L’INTELLIGENCE HUMAINE ET L’INTELLIGENCE INTERVECTORIELLE


Avant toute chose, précisons  que c’est bien l’intelligence humaine ou le cerveau qui résonne, résout le moyen, le chemin, la puissance de calcul d’un système, sa capacité à résoudre et son adaptation.


L’intelligence intervectorielle embarquée, localisée dans le plan, l’espace ou l’Univers traitée par le système ou la systémique des systèmes et de télécommunication avec sa relation de réciprocité et d’interdépendance R et R-1 résulte essentiellement de l’intelligence humaine de M. Legros, de ses propres travaux d’études et de recherche.


A cette intelligence du calcul intervectoriel spatial de puissance infinie pour résoudre la position précise, la forme temporelle simultanément de mobiles, de corps, de particules, d’éléments ou d’ensembles en mouvement les uns par rapport aux autres, M. Legros l’a baptisée intelligence intervectorielle intégrée à son Système Intervecteur.


En conclusion, le Système Intervecteur avec sa science Métamathématique physique et ses techniques transcende les systèmes installés, leur résolution, leur exploitation aux années de 1950 à 1985, n’a pas d’existence antérieure dans l’Univers ou le néant.


L’œuvre de l’esprit de M. Legros réelle, éternelle du Système Intervecteur survivra à l’existence du Système solaire de son intelligence, de sa théorie, de sa résolution, de sa conception, de sa télécommunication, de son architecture, de son exploitation dans l’Univers ou le Multi Univers. BL.


Au dictionnaire français, les qualificatifs du Système Intervecteur original, nouveau, inédit ont une même acception littéraire d’originalité. M. Bernard Legros a un droit exclusif sur l’invention brevetée et sur l’œuvre d’art de son Système Intervecteur.


L’auteur inventeur s’inscrit d’un droit d’ordre intellectuel et moral dans l’histoire des sciences et des techniques de l’humanité où sa création du Système Intervecteur résout de son large emploi un nombre de difficultés majeures et de télécommunication jusqu’alors sans solution, et pour l’évolution du monde.


M. Legros propriétaire de l’œuvre d’art du Système Intervecteur a aussi un droit d’ordre patrimonial protégé par le droit d’auteur. De la publicité internationale, rappelons qu’il n’y a pas de concurrence dans le monde entier, sur les cinq continents (1985-2019).



PUBLICITE NATIONALE INTERNATIONALE DU BREVET

De la publicité, la demande de brevet de M. Bernard Legros a été publiée en la date de priorité le 27 août 1985 par le dépôt auprès de Institut National de la Propriété Industrielle INPI de Paris France ; des pays désignés au Patent Cooperation Traity PCT ; Office Européen des Brevets OEB de Munich Allemagne ; Office Espagnol de Patents et de Marques OEPM de Madrid Espagne ; Office de la Propriété Intellectuelle du Canada OPIC de Gatineau Québec ; United States Patent and Trademark Office USPTO de Washington USA ; Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle OMPI de Genève Suisse


DEPÔT DE L’INVENTION TECHNIQUE ET DE L’ŒUVRE D’ART

Les écrits scientifiques FR 2 586 845 © Bernard Legros 1985

Tous droits de propriété réservés pour tous pays



NOTA : Les pages de consultant-legros.net peuvent se lire indépendamment les unes des autres,

le titre de la navigation résume l’exposé de la page.

Propriété Intellectuelle II
SYSTEME D’EXPLOITATION
METAMATHEMATIQUE ELECTRONIQUE
DETECTION BASCULE ACTIVATION
VISION SUR SUPPORT ECRAN
INFORMATION INTERVECTORIELLE
TEMPS DU SYSTEME

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985  

      REPRESENTATION REPRODUCTION DIFFUSION


Système Intervecteur lecture : 1,5Mbits/s 80%     100%



Système Intervecteur écriture : 1,5Mbits/s 79%    100%



Temps d’arrivée / approche / attente Ta : 10s  / d : 100m


0                                                                        120s   130s

Vecteur distance position route : VMax120km/h / Vm36km/h

                                                        120s 130s

0                                                                     4000m   4100m

© Bernard Legros 1985

Brevets FR 2 586 845

La Synchronisation Universelle de Legros originale nouvelle 1969-1971  

Le Monde automatique autonome interconnecté de la télécommunication de Legros

Le Système électronique d’exploitation, les réseaux de télécommunication, les applications

Les Systèmes Intervecteur Universels synchronisés codés interconnectés

Système Intervecteur Navigateur Explorateur © Bernard Legros 1985

Dépôt légal tous droits de propriété réservés   

L’AUTOMOBILE AUTONOME DE LEGROS A PLUS DE 30 ANS AU 27-08-1985
- publicité des groupes d’équations de la résolution intervectorielle indispensable

LA VOITURE COMMUNICANTE BREVETEE, SYSTEME STANDARD, NAVIGATION
INSTRUCTIONS, PLANS, SCHEMAS, BUS, RESEAUX DE TELECOMMUNICATION

Les instructions intervectorielles intégrales ou partielles de navigation (copyright)
Le pilote manuel, semi ou automatique, la voiture autonome (publicité du brevet)
Le volant, le joystick, les boutons de commande, le code logiciel numérique
Le régulateur de la vitesse V, de la vitesse moyenne Vm, de V0 tendant vers 0
L’antiblocage ABS, l’antipatinage, le contrôle de la trajectoire 3D et l’anticollision
L’électobus de Legros de la commande des accessoires d’automobile, la norme CAN
Le schéma de principe du brevet (antériorité les faisceaux de câbles électriques)
Le coefficient d’accélération rectiligne, circulaire exponentiel gamma oméga (g, w L)n   
L’asservissement électronique de puissance moteur, le signal Sigma (sL) synchronisé
Le contrôle de puissance des phares fixes, asservis, rotatifs, orientables, et radars
Le système d’exploitation à télémultipointeurs ou pad ou tactile sur la planche de bord
Les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma, mixte mdma, la Wi-Fi
Le système d’information, de navigation électronique automatique numérique
Les séquences audiovisuelles, cinématographiques ou le film, et vers les satellites
La diffusion de l’information de la route, l’identification, le départ, la destination
La géolocalisation, le temps T Alpha (Ta) d’approche, d’arrivée ou d’attente
La gestion du trafic, le choix d’itinéraires, les distances, les temps Tn  du parcours
Le programme de la route et de parking, la modélisation, la topographie 3D sur zone
Le poste central, de secours, la voiture communicante, l’horodateur de stationnement
Le numéro de plaque minéralogique, balise ou vision d’identification des véhicules
La télégestion du parking, télécommunication, impression facture, paiement crédité
La place spatio-temporelle autorisée ou interdite (antériorité parcmètre, disque bleu)  
L’information routière, la signalisation localisée, embarquée, les dangers sur zone
Le véhicule thermique, électrique, hybride, la position des stations service
La prise électrique, capteur de position à contact, inductif magnétique ou solaire  
L’autocontrôle, le diagnostic du véhicule par injection du signal Sigma L (sL)
L’expertise, la téléexpertise du véhicule, la gestion des sinistres et accidents
La connexion des voitures, des stations, du téléphone et de l’Internet  –->Click Domaine

Système Intervecteur automobile numérique autonome © Bernard Legros 1985


L’ART ANTERIEUR ET LA PUBLICITE DES BREVETS NATIONAUX FR 2 586 845

L’œuvre d’art de Legros constitue l’intelligence intervectorielle. Cette création accomplie de raisonnements successifs, de groupes d’équations à n-variables, n-résolutions automatiques pour aboutir du problème posé sans solution, au résultat scientifique, technique de l’auteur inventeur. Le Système Intervecteur est le fruit d’un nombre d’heures de travail considérable d’études, de recherche, de développement fait en un seul cerveau dans l’industrie de la haute technologie, de 30 à 40 mille heures comptabilisées en 1985.

M. Legros a toujours travaillé depuis 1971 dans les secteurs sensibles et à l’export. Ainsi, son œuvre d’art et ses brevets se situent dans les secteurs des sciences, de l’industrie, de l’informatique, du logiciel, des télécommunications, des transports, du médical, de l’énergie, de l’aéronautique, de l’espace, de la construction navale, de l’armement, de l’agriculture, de l’équipement, des bâtiments et des travaux publics.  

Ses réseaux de télécommunication qu’il emploie sont originaux, nouveaux, codés, sécurisés pour la transmission d’information de communication, de défense, de banque, d’assurances et de commerce électronique. Le signal Legros électronique Sigma L (sL) est original, nouveau, synchronisé, codé. Ce signal n’a pas d’existence antérieure ou le néant, son exploitation est sous licence du Système Intervecteur.

Du haut niveau scientifique technique traité, il n’y avait que la connaissance, la pratique, le chemin parcouru de M. Legros pour apprécier son œuvre d’art, son invention du système de l’Intervecteur en ses détails, son étendue, ses prolongements, sa valeur économique, l’avance technologique de plus d’un demi siècle, en sa génèse. De la publicité, aucune personne dans l’industrie n’avait assurément cette capacité à être directement convaincue de la valeur du document et de ses succès futurs au regard des techniques communément exploitées.

Il y a plus de 30 ans, la convergence des technologies a été étudiée, décrite, publiée par M. Legros en un seul et unique document scientifique, technique. De la résolution du calcul intervectoriel, c’est cette technique high-tech identique qui est pratiquée aujourd’hui et depuis 1985 sur les systèmes, dans tous les secteurs économiques.


NOUVEAUTE : Il est indiscutable que l’association ou la combinaison des sciences, des techniques, des inventions ou des brevets antérieurs ne permet pas d’exécuter l’invention de M. Legros de publicité nationale internationale.
- « Sans la publicité de Legros, les produits qui exploitent ou utilisent l’œuvre d’art ou l’invention n’existent pas. La création de l'œuvre d’art scientifique Métamathématique physique technique ou l’intelligence intervectorielle ne se substitue qu'à elle-même ou que rien ne remplace ce système ». BL

De la publicité historique de l’invention déposée, du brevet, de l’œuvre d’art de Legros du Système Intervecteur et du rapport de recherche internationale, il n’y a pas d’antériorité, de publication, de réalisation, de revendication en paternité ou en propriété intellectuelle, industrielle ou d’opposition de tiers, d’un individu, d’une entité ou d’un Etat depuis plus de 35 ans (1985-2019).  

Conformément sur la protection des inventions et des connaissances techniques, des brevets nationaux ont été délivrés aux conditions de nouveauté, d’activité inventive, de susceptible application de l’invention dans l’industrie, les télécommunications, etc.
LE COPYRIGHT DE LEGROS DU SIGNAL SIGMA ORIGINAL NOUVEAU
TELEPHONIE - INFORMATIQUE - TELECOMMUNICATION

LE TRAITEMENT DU SIGNAL LEGROS SIGMA DE L'INTERVECTEUR (1969-1985)
LES FONCTIONS DE CODAGE ET DE TRANSMISSION DU SIGNAL SIGMA L

L’électronique du système, le bus L (1969), l’horloge du système (h : clk), le modem L intégré, modulateur-démodulateur à modulation d’amplitude, de fréquence, de phase
la visionique, le télé multipointeurs d’écran, les réseaux intervectoriels, le traitement, le paramétrage du signal Legros Sigma L (sL)
Le Temps TU - Temps Universel de Greenwich du système, des xn-systèmes
Le signal (sL) du bus système et des réseaux de télécommunication des xn-systèmes
Les réseaux analogiques, numériques, la particule (p+), la départicule (p-), le néant (n)
Le signal Sigma L (sL), le temps (T0) de synchronisation des xn-systèmes (1969-71)
sur la fréquence 1f, émise-reçue (w,gL), accordée, programmée ; le réseau tdma (L)
Le signal Sigma L(sL), codé (0,+1,-1,n,u,t,…), de n-états ; le réseau cdma (L)
Le signal Sigma L(sL) avec la fonction (w,gL) des fréquences 1f,nf ; le réseau fdma (L)
Le signal Sigma L(sL), le bus (L), les réseaux tdma, cdma, fdma ; mixte mdma (L)
L’électrobus CAN Controller Area Network, le réseau Wi-Fi Wireless Fidelity (normes)
L’autocontrôle système, des réseaux par l’injection électronique du signal Sigma (sL)
La machine Legros Sigma L(sL) à particule, à signal électronique synchronisé, codé
- antériorité machine allemande Enigma électromécanique à roue codée (1918-1945)

Publicité internationale du signal Sigma synchronisé, codé, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985

Système Intervecteur télécommunication modem signal Sigma © Bernard Legros 1985


LA PROPRIETE INTELLECTUELLE DE LEGROS DE LA TELECOMMUNICATION
INTERVECTORIELLE ORIGINALE NOUVELLE ET L’ANTERIORITE GSM-1980

LA TELECOMMUNICATION MOBILE MONDIALE DU SYSTEME INTERVECTEUR

Le signal, le modem, les réseaux, les stations, les antennes, les postes fixes et mobiles, le central des télécoms, l’autocommutateur Intervecteur numérique  
Le système d’exploitation, le télémultipointeurs, le signal Sigma (sL), synchronisé (T0)
codé (0,+1,-1,n,u,t,…) programmé, la fonction accélération (g,wL)n, la géolocalisation
Le bus du système, la Wi-Fi, les réseaux Legros  tdma, cdma, fdma, mixte mdma
La résolution du Calculateur Intervecteur CI au central ou l’auto commutateur des
postes fixes, mobiles,  le code à n variables ou la modélisation unitaire, multiple
La liaison locale, distante, filaire, optique ou électromagnétique, la télé transmission des systèmes, calculateurs, ordinateurs, portables, périphériques, mobiles, etc.
La connexion des réseaux publics ou privés sur le synoptique d’exploitation
La télécommunication de Legros terrestre, satellitaire, intervectorielle exploitée dans les télécommunications, l’informatique, le transport, l’industrie, la défense et l’énergie
La téléphonie mobile, le SMS, le service télémaintenance par l’injection du signal (sL)
Le rendez-vous audiovisuel des téléphones mobiles sur la zone, sur l’écran et l’alarme
L’intégration de composants aux générations nèmeG - Recommandations, normes,
classes-G de l’UIT Union Internationale des Télécommunications de Genève Suisse

Publicité internationale des télécommunications, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985

Système Intervecteur télécommunication mobile spatiale © Bernard Legros 1985
LE SYSTEME LEGROS DE L’INTERVECTEUR ET L’INGENIERIE FERROVIAIRE

LA NAVIGATION FERROVIAIRE MULTI OPERATEURS

L’exploitation du Système Intervecteur, l’électronique, le logiciel, le modem de Legros
Les réseaux de télécoms Rail (L), bus, Wi-Fi, tdma, cdma, fdma, mixte mdma-rail
La signalisation embarquée sur les grandes lignes et lignes transcontinentales
La détection, l’accostage automatique entre les rames, la sécurité anticollision
Le contrôle, la supervision, la régulation, la liaison de rame à rame et avec le central
Le contrôle de puissance des moteurs, le freinage, l’antiblocage, l’antipatinage
L’autocontrôle de position, de vitesse sur les boggies des trains ou des rames
Le train TGV, TER, RER, pendulaire et l’asservissement de la trajectoire spatiale 3D
Le pendulaire à électronique active, mécanique, pneumatique, hydraulique, motorisé
Le contrôle du gabarit des trains, le croisement, le dépassement, l’antilaminage
Le pilote manuel, semi-automatique ou automatique, le train autonome
Le système d’exploitation à télémultipointeurs ou pad ou tactile sur l’écran de contrôle
Le système d’information, de navigation électronique automatique numérique
La diffusion de l’information, l’identification, le départ, la destination, la géolocalisation
Les messages SMS, le temps T Alpha (Ta) d’approche, d’arrivée ou d’attente du train
Les séquences audiovisuelles, cinématographiques ou le film, et vers les satellites
Le simulateur, la boîte noire, l’expertise, la téléexpertise des données de voyage
La gestion du trafic ferroviaire, l’écran de vision à bord et sur le serveur de l’Internet

Système Intervecteur ferroviaire automatique numérique 3D © Bernard Legros 1985
SYSTEME D’INFORMATION NOUVEAU
RESEAUX DE TELECOMMUNICATION
GEOLOCALISATION TEMPS REEL
DIFFUSION TEMPS ALPHA (Ta) APPROCHE ARRIVEE, ATTENTE, DEPART, DESTINATION COURTS MESSAGES DE SERVICE SMS

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985


INFORMATION TERRESTRE SPATIALE DE BUS ET TRAINS


INFORMATION TERRESTRE SOUTERRAINE DE RAMES


LIGNE N° 05 :                 DEPART - ARRIVEE


BUS N°01 : DESTINATION XX


BUS N°02 : DESTINATION XX


Attente : 01 mn


Attente : 15 mn


LIGNE N° 10 :                 DEPART - ARRIVEE


RAME N°02 : DESTINATION XX


RAME N°01 : DESTINATION XX


Attente : 01 mn


Attente : 02 mn

© Bernard Legros 1985

SYSTEME ELECTRONIQUE NUMERIQUE 3D
TELECOMMUNICATION BUS, PILOTE MANUEL
SEMI ET AUTOMATIQUE, RAME REVERSIBLE CELLULE INDEPENDANTE, ANTICOLLISION METRO RER TRAMWAY NAVIGATION MIXTE
WI-FI DIFFUSION INFORMATION VOYAGEURS

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

© Bernard Legros 1985

Réalisations Réalisations

© Bernard Legros 1985

POSTE DE COMMANDE DE LOCOMOTIVE INSTRUMENTATION DE BORD
RESEAUX DE TELECOMMUNICATION RAIL
SIGNALISATION FERROVIAIRE EMBARQUEE
IDENTIFICATION, ANTICOLLISION
VISUALISATION DE MESSAGES SMS

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985
Savoir-faire

L’OFFRE DE LA LICENCE DES AIS DANS LE MARITIME


La photographie ci-dessus d’un nombre d’embarcations dans un port présente la difficulté majeure, scientifique, mathématique, physique et technique à résoudre et résolue dans toute la complexité du mouvement spatial par l’auteur inventeur.


L’œuvre d’art de Legros de l’Intervecteur a été proposée en 1985-1992 en Europe, auprès de la CE de Bruxelles et dans l’industrie, pour résoudre la navigation maritime, en mer, dans les estuaires, les ports de commerce, sur les fleuves, avant que l’AIS du brevet FR 2 568 845 ne s’impose de la directive rés. A.917(22) de l’OMI de Londres en 2002. L’AIS est certifié et enregistré au répertoire MMSI Maritime Mobile Service Identity.


Dans cette même période, l’offre de la licence des AIS a été également adressée pour les skippers de la course du Vendée Globe (application pour le sport nautique et la navigation de plaisance).



LA NAVIGATION LEGROS RAIL ROUTE CANAUX FLEUVES ET PAR SATELLITE


Le brevet Legros FR 2 586 845 décrit la navigation des automobiles et du rail avec la géolocalisation différentielle spatiale satellitaire en continu. Il précise la réciprocité de la relation R et R-1 notée Interdépendance. La résolution intervectorielle métrique des groupes d’équations est embarquée à bord ou localisée dans l’environnement.


La figure 4 de la planche II/III présente la maisonnette du passage à niveau PN et le train équipés d’une antenne. Le train, les barrières sont sous le contrôle de la résolution du calcul intervectoriel, du circuit d’asservissement et de la logique de fonctionnement du système. La navigation de l’Intervecteur intègre l’aide au pilotage, le pilote manuel, semi ou automatique numérique du mobile sur la carte géographique.


L’environnement du mobile est codé, programmé. La vectorisation à l’écran de vision est la visionique du système. La navigation sur route, au croisement de routes, du rail est en temps réel. L’électronique Legros, la résolution, l’antenne, la géolocalisation, les réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma, mixte mdma coopèrent pour la navigation, la régulation, l’anticollision sur route, rail, fleuves et canaux.


Le système d’information de l’Intervecteur produit le temps T alpha (Ta) des véhicules, le temps d’arrivée, d’attente ou d’approche, la vitesse des mobiles, les conditions du trafic, le choix d’itinéraires. L’architecture du système, de la systémique de l’Intervecteur est brevetée et sous le copyright.


Publicité internationale de la navigation rail, route, fleuve, mer, air par satellite, les revendications aux brevets nationaux Legros, INPI de Paris France, OEB de Munich Allemagne, PCT de Washington USA, OMPI de Genève Suisse au 27-08-1985


Système Intervecteur de navigation rail route mer air espace © Bernard Legros 1985

LA MATIERE PREMIERE ET LA MATIERE GRISE DE LEGROS


Le Système Intervecteur fixe ou mobile, nouveau compact est composé de huit (8) circuits d’électronique analogique numérique et de puissance, de liaison de bus, de modem, du signal Universel Sigma (sL) synchronisé, codé, des réseaux tdma, cdma, fdma, mixte mdma, et de Wi-Fi. L’œuvre d’art scientifique, de résolution inter-vectorielle, de logiciel, d’architecture système, systémique, intégrale ou partielle est aussi originale, nouvelle dans le central, en station, sur le mobile ou le portable. Schéma de principe Figure 5 Planche III/III du brevet FR 2 586 845 le 27-08-1985.


Le Système Intervecteur constitue la matière première des systèmes et de l’espace exploités aujourd’hui dans le monde. Aucun texte, publication ou plan ne supporte ce système électronique et de télécommunication, cette résolution intervectorielle, cette exploitation industrielle ou le néant.


L’invention de M. Legros complète, suffisante, entièrement nouvelle, ainsi que son œuvre d’art originale, nouvelle incluse donnent droit à des titres de propriété de brevet et de droit d’auteur - articles L111-1 et L611-1 du Code de la propriété intellectuelle.  


Le Système Intervecteur pour les mobiles traite aux termes de ses lignes d’équations de la conduite, de la détection en mode manuel de l’individu, de l’humain, du véhicule, de la machine, du robot, de l’acquisition ensembliste de la distance des vecteurs de position ve, du mouvement, de l’arrêt ou de la trajectoire dans le plan ou l’espace e.


Le Système Intervecteur contrôle en permanence en boucle aux termes de ses lignes d’équations la détection, l’application Métamathématique en mode semi automatique ou automatique du véhicule, de la machine, du robot, de l’individu, de l’humain, de l’endosquellette ou de l’exosquelette électronique mû, actionné ou motorisé. Le Système Intervecteur est revendiqué être transporté, embarqué sur le mobile ou se situer en local, dans un endroit déterminé.


La force produite est asservie, accélérée, mesurée, contrôlée, appliquée et engendrée par le système électronique. Le système Intervecteur résout, dialogue, visualise, communique, produit le déplacement, le mouvement, la trajectoire unique du mobile ou de groupes de mobiles liés, de robots ou d’individus.


La résolution intervectorielle simplifiée du système et de son bus ou de la systémique synchronisée  universelle des Systèmes Intervecteur liés est exposée dans la publicité du brevet français FR 2 586 845 le 27-08-1985.


L’invention de M. Legros, le brevet et son œuvre d’art du Système Intervecteur sont en la seconde reconnaissable et exploités largement dans la nouvelle économie dite du numérique, dans l’industrie, les télécommunications, participent avec avantage, procurent la sécurité et la croissance.  


Cette matière première indispensable ou la matière grise à très haute valeur ajoutée de la propriété intellectuelle scientifique Métamathématique physique, technique, électronique, mécanique, d’asservissement, de logique, de télécommunication, de vision, de code logiciel est supportée par des coûts d’investissement, de temps de travail important, par l’intelligence, la recherche, l’étude et le développement.


D’autres écritures, solutions ou normes dans les disciplines scientifiques, techniques, technologiques ayant longtemps été étudiées, publiées, diffusées, exploitées avant la première publication de l’auteur inventeur.



LA TELEPHONIE DE LEGROS NAVIGATION D’ECRAN RENDEZ-VOUS ET SMS

L’antériorité, soit le combiné téléphonique, le GSM et la transmission analogique


En France, la technologie intégrée de Legros de la télécommunication numérique fixe, mobile, de son modem, de ses réseaux tdma, cdma, fdma et mdma ou en local Wi-Fi du brevet FR 2 586 845 le 27-08-1985 est postérieure au marché, aux normes publiées, utilisées de l’Union Internationale des Télécommunications UIT de Genève.


C’est la téléphonie analogique fixe ou cellulaire du Global Système Mobile GSM 400 qui était exploitée à bord des trains, des voitures en 1980, et sur le téléphone mobile de l’individu en 1995 avec un déploiement partiel de zones. L’état de la technique du combiné téléphonique fixe, mobile se composait du microphone, de l’écouteur, de la numérotation sur le cadran rotatif ou avec les touches, d’une liaison radioélectrique ou électromagnétique. Le Minitel™ avec l’écran utilisé en 1980 n’existe plus aujourd’hui.


Au brevet de Legros FR 2 586 845, le Système Intervecteur de télécommunication numérique s’intègre à l’existant d’installations fixes et cellulaires des PTT, de France Télécom. Le système se compose des centraux téléphoniques, des stations, des relais, des antennes, des modems, des téléphones mobiles, de la Métamathématique des résolutions intervectorielles de détection, d’activation, de bascule manuelle, auto-matique, des réseaux de télécommunication tdma, cdma, fdma, mixte wdma et Wi-Fi.


Le Système Intervecteur résout la recherche de numéro de mobile, la géolocalisation spatiale ou cellulaire, la mémorisation, la détection, l’’application, le dialogue, la communication, les messages SMS, la navigation, le rendez-vous, le suivi, le traçage, le pistage (tracking) sur l’écran, l’alarme, la transmission d’information, de photographies, de séquences animées d’images audiovisuelles cinématographiques ou de film, et sur l’Internet, et en liaison montante descendante vers les satellites.


Le téléphone mobile ou portable de Legros se compose des circuits électroniques en : 1-Alimentation, 2-Emetteur, 3-Récepteur, 4-Modulateur, 5-Démodulateur ou Modem, 6-Calculateur microprocesseur, décodage de la résolution intervectorielle, 7-Interface amplificateur bus, 8-Puissance, asservissement, logique de fonctionnement, incluant la Métamathématique des résolutions intervectorielles spatiales en boucle sur la zone et l’écran, les capteurs de détection, pression, thermique, tactile, inertiel, vision, clavier d’écran intégré, les connexions bus, Wi-Fi, mémoire, énergie, les réseaux originaux nouveaux de télécommunication tdma, cdma, fdma et mdma - brevet FR 2 586 845 droit d’auteur ou copyright dépôt légal le 27-08-1985 INPI Paris.


La description de l’invention utilise des mots techniques intelligibles pour qualifier les huit (8) circuits électroniques. Ces mots n’ont pas ou pratiquement pas de synonymes exacts ou conformes. Leur traduction est quasi identique dans différentes langues, la consonnance est  ressemblante, uniforme. L’homme de l’art comprend la fonction de ces circuits caractérisés aux dix (10) revendications. L’œuvre d’art scientifique incluse au brevet est exposée avec les instructions de la résolution intervectorielle spatiale, les plans et les dessins, l’architecture du système et de la systémique des systèmes.


La propriété intellectuelle industrielle de M. Legros, l’invention brevetée et l’œuvre d’art incluse est exploitée avec succès dans l’industrie et les télécommunications. Sa production, son exploitation mondiale procurent un avantage matériel financier important immédiat.  


Dans les télécoms, la progression de la téléphonie mobile de Legros, de 1995 à 2017, est passée de 30 à 90 milliards d’euros sur notre territoire. Le marché représente sur la période considérée un chiffre d’affaires de 1000 milliards d’euros. Les nouveaux opérateurs de la téléphonie mobile auraient plus de 60 millions d’abonnés.


Dans le monde en 2019, c’est plus de 10 milliards de systèmes fixes, mobiles qui seront interconnectés pour un chiffre d’affaires estimé à 20000 milliards de dollars.



Système Intervecteur, l’œuvre d’art scientifique, les instructions, la résolution

et l’architecture - Figure 1 Planche I/III brevet de Legros FR 2 586 845 le 27-08-1985

NAVIGATION SPATIALE ROUTE RAIL
GEOLOCALISATION, SIGNALISATION EMBARQUEE, SEQUENCES D’IMAGES AUDIOVISUELLES SUR ECRAN
CONTRÔLE DES PASSAGES A NIVEAU
SYSTEME D’INFORMATION, ALARME

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

RD631

RN58

TR5501

PONT3,5t

© Bernard Legros 1985

PN10

Titres de propriété
AIS INSTRUMENTATION, ECRAN DE BORD NAVIGATION, PILOTE AUTOMATIQUE
POSITION SUR CARTES MARINES ECDIS
GEOLOCALISATION GMDSS, VDR
TELE EXPERTISE, TRANSPORT MARITIME
PECHE, PLAISANCE ET YACHTING

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

  © Bernard Legros 1985

Publication

Système Intervecteur téléphonie mobile © Bernard Legros 1985



La contrepartie financière, économique est fonction de l’offre de l’œuvre d’art de Legros et de la demande pour l’exploitation des produits brevetés du Système Intervecteur et des droits d’auteur. Son commerce est mondial dans les secteurs de l’électronique du Système et systémique des systèmes, de l’informatique, des télécommunications (fixe, mobile), du transport terrestre (route, fer), maritime (mer, fleuve), aérien et spatial, de la défense, de l’industrie, des services, banque, assurance, enseignement, du médical, de la robotique, de l’automatique, de la logistique et de la communication.


- La propriété intellectuelle de Legros du Système Intervecteur provient de l’intelligence, du travail, du talent, du temps passé, de la recherche, de la maîtrise de différentes disciplines et de la production de l’auteur inventeur. Sa valeur vient de l’équation de la demande de l’œuvre d’art ou du produit, de la volonté réciproque de l’échange commercial. De la création de cette richesse du Système Intervecteur, il existe la partie double comptable, financière et la production de monnaie. Ce principe de base et de création monétaire est intangible en économie.


- De toute exploitation du brevet et de l’œuvre d’art, la licence est obligatoire. Les redevances en sommes d’argent sont dues en rémunération au propriétaire M. Legros Bernard René Paul auteur inventeur en la date du dépôt officiel ou légal et de la publicité de l’INPI et de l’OMPI. - La loi du Code de la Propriété Intellectuelle



RESUME


- M. Legros a déposé sa demande de brevet d’invention avec ses connaissances scientifiques, techniques, son expertise pluridisciplinaire dans l’industrie, sa pratique des systèmes numériques, son savoir-faire technologique et sa capacité intellectuelle à résoudre (1969-1985). La Métamathématique physique créée, baptisée branche du calcul intervectoriel est une nouvelle branche des mathématiques sans existence antérieure ou reproduction de l’Univers.


- Les écritures de sciences mathématiques des mathématiciens et architectes des premières pyramides sont datées de 2778 ans av. J.-C., soit depuis plusieurs millénaires. Les principes, les règles, les théorèmes sont fixés, appliqués pour l’éternité - Source Editions Larousse © 1980-1985.


- Au brevet Legros incluant l’œuvre d’art, le principe est bien qualifié de fondamental, d’essentiel, nécessaire au fonctionnement de l’invention électronique du système ou des systèmes autonomes. Le concept Métamathématique physique de l’auteur est figé, gravé et reproduit.


- Les nouvelles technologies électroniques numériques des systèmes et des télécommunications embarqués ou localisés exploitent la construction, le concept, les instructions intervectorielles spatiales, les données et le logiciel. Les groupes d’équations de la Métamathématique sont efficaces, appliqués, exploités pour résoudre la navigation à l’écran, ou sur la zone réelle de navigation ou de mouvement.


- Le terme commun de navigation à l’écran ou sur la zone réelle de navigation n’existait pas au dictionnaire et dans le langage courant de la société informatique en 1985.  L’extension de navigation aux mots naviguer, navigateur provient des écrits de Legros de l’invention, de l’œuvre d’art et de ses applications. La navigation sur l’écran de vision et sur la zone réelle de navigation est traitée en un seul document au brevet d’invention FR 2 586 845.


- Le problème que M. Legros a posé, résolu aux groupes d’équations intervectorielles du plan ou de l’espace était jusqu’alors sans solution scientifique technique ou le néant. L’auteur inventeur a signé son invention, son œuvre d’art de son empreinte, de l’expérience et du chemin parcouru. Le Système Intervecteur n’a pas d’opposition et de concurrence.


- De la publicité internationale du brevet français FR 2 586 845, l’invention brevetée de brevets nationaux est directement exécutable, exploitable, telle que M. Legros l’a décrite, revendiquée de ses applications, au jour de son dépôt, de la date de priorité à aujourd’hui, soit sur plus de 35 années (1985-2019).


- L’œuvre d’art de Legros est une propriété individuelle privée. Les droits d’auteur sont cessibles à titre payant ou onéreux. Toute exploitation du Système Intervecteur doit porter le symbole du copyright, le nom de l’auteur inventeur et l’année de première publication. - Système Intervecteur © Bernard Legros 1985


- L’œuvre d’art de Legros du Système Intervecteur est sous la protection du droit d’auteur ou du copyright ; toute représentation ou reproduction ou diffusion intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite.


- De la loi, en matière de droit d’auteur et de brevet d’invention, il n’y a pas d’autre solution possible que de payer les redevances de l’exploitation de l’œuvre d’art de Legros du Système Intervecteur et de l’invention en la date du dépôt prioritaire des brevets nationaux ou d’exploiter les écritures ou les plans existants des industriels, des exploitants aux années antérieures à 1985, ou de fabriquer, d’exploiter d’autres dispositifs ou systèmes.


- Tous les plans, les schémas, les dessins d’architecture du système, de la systémique spatiale de Legros sont originaux, nouveaux. De la publicité, ce haut niveau de la science, de la technique embarqué à bord du mobile ou localisé en un lieu du plan ou de l’espace n’existait pas sur les cinq continents, en la date du dépôt de sa demande pour un brevet d’invention le 27-08-1985.


- Est sous le droit d’auteur de Legros ou le copyright l’œuvre de l’esprit ou

  l’œuvre d’art du Système Intervecteur et les publications de l’auteur :

. les écrits scientifiques, littéraires, artistiques, numériques

. la branche Métamathématique physique du calcul intervectoriel

. les instructions intervectorielles électroniques, la résolution, l’application

. la détection, l’activation manuelle (bouton-poussoir click) ou automatique

. l’instruction cas/case, bascule (interrupteur), switch, goto, etc. (1984-85)

. la base de données du système, des ensembles de vecteurs, plan ou espace

. les fonctions du système, la lecture-écriture, l’impression numérique 2/3D

. le 1er système d’exploitation Métamathématique physique électronique

. le pointeur, le multipointeurs, le télémultipointeurs, le pad ou l’écran tactile

. le navigateur de Legros sur la zone  réelle de navigation ou sur les zones

. le navigateur sur l’écran, dans le système, la base de données, les réseaux

. l’autocontrôle, la télémaintenance par l’injection du signal Sigma (sL)

. la téléexpertise, le simulateur, la géolocalisation de la boîte noire

. le logiciel sur tout support électronique, les ordres de mouvement des mobiles

. l’ordre impératif d’arrêt, accélération, ralentissement, le coefficient L (g,wL)n

. le changement de trajectoire, sens de marche AV-AR dans le plan ou l’espace

. l’architecture du système électronique et de la systémique des systèmes

. le logiciel intégral ou partiel, les schémas, dessins et plans, les publications

. la synchronisation universelle (T0), le signal Sigma (sL) des systèmes(1969-71)

. le modem L, le signal Sigma (sL) codé (0,+1,-1,n,u,t, …) de télécommunication

. le coefficient d’accélération gamma, oméga L de puissance n (g,wL)n

. les réseaux de télécommunication de Legros tdma, cdma, fdma, mixte mdma

. le support électronique du bus L, de l’électrobus et de la Wi-Fi

. le pilote mixte manuel, semi-automatique, automatique ou autonome

. l’intelligence intervectorielle, le dialogue de mobiles, machines et robots liés

. l’information originale, nouvelle, électronique automatique numérique

. le départ, la destination, le temps T alpha (Ta) d’attente, d’arrivée, d’approche

. l’information temps réel à bord du mobile ou localisée en central, station, etc.

. les séquences animées d’images audiovisuelles cinématographiques ou le film

. la topographie, la géographie, la géolocalisation, la base de données système

. le capteur électromagnétique, optique, de vision, le comparateur électronique

. la reconnaissance 2/3D, de pixels, l’identification alphanumérique de plaques

. le temps de stationnement, de parcours des mobiles, les distances parcourues

. le stationnement autorisé ou interdit sur la zone, le parking, la rue, en ville

. l’alarme ou le SMS Short messages service sur le mobile portable de l’usager

. le logiciel de facturation, d’édition, l’envoi, le paiement de la facture (1981-84)

. la navigation sur la zone et sur les cartes électroniques numériques de l’écran

. la diffusion, la télédiffusion audiovisuelle sur le mobile portable, sur l’Internet

. l’émission, la réception ou la liaison montante descendante vers les satellites

- articles L111-1, L112-2 et L122-4 du Code de la propriété intellectuelle.


- La paternité de M. Legros sur l’invention décrite aux brevets français nationaux de la famille FR 2 586 845 pour le dispositif Système de sécurité anticollision pour les mobiles comprend :

. les huit (8) circuits électroniques, les instructions numériques, le logiciel

. les 3 Planches de 5 Figures de plans, de dessins du système, de la systémique

  de la résolution intervectorielle sur la zone et sur l’écran de vision

. les revendications du brevet, les applications terrestre, souterraine, routière

  ferroviaire, maritime, sous-marine, aérienne, spatiale, et de télécommunication

. les abrégés des brevets français nationaux et les demandes de brevets

- articles L611-1 et L611-10 du Code de la propriété intellectuelle.


- Monsieur Bernard René Paul Legros est auteur inventeur déposant titulaire et propriétaire de l’œuvre d’art et de brevets d’invention nationaux de la famille FR 2 586 845, en la date de priorité le 27 août 1985, le dépôt officiel ou légal. Il exerce son droit de propriété sur son Système Intervecteur immédiatement reconnaissable de l’exploitation, de la pratique ou des systèmes antérieurs.


- Le domaine décrit est celui de la haute, de la nano pico technologie, de la particule, du continu, de l’infini. L’auteur inventeur a résolu de sa Métamathématique physique et de son savoir-faire industriel un problème posé sans solution. Il a créé le Système Intervecteur, des concepts scientifiques, techniques, produit de nombreuses innovations, réalisations concrètes, fonctionnelles et appliquées ; il a transmis son enseignement dans la société.


- Sa paternité sur l’œuvre d’art, sur la science Métamathématique physique et sur l’invention est perpétuelle. Son droit de propriété incorporelle est exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial - La loi française du Code de la propriété intellectuelle et la Convention universelle sur le droit d’auteur, INPI, OMPI, UNESCO.


- L’œuvre d’art de Legros du Système Intervecteur, l’Intelligence intervectorielle spatiale du mouvement, l’information originale, nouvelle n’est pas dans le domaine public ou libre de droit mais est protégée en la date du dépôt légal par le droit d’auteur ou le copyright.


- Toute exploitation cinématographique de l’œuvre d’art du Système Intervecteur doit imprimer conformément la source au générique ou le symbole du copyright accompagné du nom de l’auteur, de l’année de première publication sur la projection diffusée à l’écran, sur la télédiffusion audiovisuelle ou sur le film.    


- Toute exploitation ou diffusion ou télédiffusion publique de l’œuvre d’art intervectorielle originale nouvelle ou sur les réseaux de télécommunication ou vers les satellites sans l’accord de l’auteur est illicite. L’exploitation des droits est à titre onéreux, la licence est obligatoire.


Système Intervecteur et Systémique © Bernard Legros 1985

Tous droits de propriété réservés pour tous pays



Rappel : La demande d’un brevet d’invention français au N°d’enregistrement 85 12780, au N°de publication 2 586 845 a été déposée en main propre le 27 août 1985 à 15 heures à l’INPI de Paris par M. Legros Bernard René Paul inventeur et auteur de l’œuvre d’art incluse, le titulaire et le propriétaire des droits exclusifs d’exploitation.


Schéma de principe de la Figure 5 Planche III/III du brevet FR 2 586 845

TELEPHONE MOBILE CELLULAIRE,RESEAUX
DE TELECOMMUNICATION,GEOLOCALISATION
RESOLUTION, DETECTION, APPLICATION
NAVIGATION,HEURE,TEMPS T ALPHA(Ta)
DISTANCE, SONNERIE, DIALOGUE, SMS, RV
MULTIPOINTEURS ECRAN INERTIEL(g),PHOTO

SYSTEME INTERVECTEUR
© BERNARD LEGROS 1985

  © Bernard Legros 1985

          XX80315210

x2












  x1

       XX08042815

x1






  x2

Titres de propriété Domaine Information

Publicité  internationale du brevet

Navigation Spatiale  Intervecteur

© Bernard Legros 1985

Titres de propriété Glossaire

© Copyright Accueil

CREATION SCIENCE & TECHNOLOGIE DE LEGROS
DROIT D’AUTEUR ET PUBLICITE DU BREVET FR 2 586 845
LA LOI DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE
ET L’ECONOMIE NUMERIQUE MONDIALE LE 27-08-1985

LE SYSTEME INTERVECTEUR DE LEGROS ORIGINAL NOUVEAU (L)


1. Alimentation des circuits électroniques ; 2. Emission ; 3. Réception Capteurs (L) codés, programmés, production des vecteurs, des données, moyen de transmission, vision, capacité, énergie, mémoire, etc. ; 4. Modulateur  ; 5. Démodulateur Modem (L) du signal Sigma (sL) mixte, synchronisé (T0), codé (0,+1,-1,n,u,t,…,n) ; 6. Calculateur Intervecteur, comparateur, coïncidence, décodage, résolution, détection, activation, instruction cas, bascule, click, ordre, reconnaissance de forme 2/3D sur l’écran, application, autocontrôle du code d’instructions intervectorielles numériques spatiales différentielles universelles ; 7. Amplificateur, Bus, Interface ; 8. Circuit de puissance, d’asservissement ou de logique de fonctionnement du système ; le circuit de liaison (L) Bus, Electrobus, Wi-Fi, les connecteurs entrée-sortie, télémultipointeurs, antenne, interrupteur switch, molette, pad, tactile, audiovisuel, les périphériques sur le support électronique intégré compact, le coefficient exponentiel d’accélération gamma, oméga (g,wL)n, la télécommunication numérique originale, nouvelle, sécurisée, les réseaux tdma (temps), cdma (code), fdma (fréquence), mdma (mixte). © Bernard Legros 1985



LA SYSTEMIQUE DE LEGROS DES SYSTEMES INTERVECTEUR


Le Système Intervecteur universel breveté fixe ou mobile dans le plan ou l’espace e

. La systémique originale, nouvelle, système, central, modem, télécommunication  

. L’œuvre d’art de la Résolution intervectorielle universelle, originale nouvelle



Le Système Intervecteur estampillé du numéro de brevet Legros FR 2 586 845 reproduit avec la connexion unverselle systémique de tous les Ɐxn systèmes

Architecture de Legros du Système Intervecteur autonome, de la systémique des systèmes et de télécommunication, le support électronique de la résolution intervectorielle, temporelle, publication des plans de fabrication et d’exploitation (1985)


Tous les éléments du Système Intervecteur et de ses planches de dessins sont caractérisés, originaux, nouveaux - Brevet Legros FR 2 586 845 le 27-08-1985.



LE SYSTEME INTERVECTEUR ET LA SYSTEMIQUE POUR LA SECURITE

- Plan du système autonome ci-dessus et des télécommunications de Legros  


Tout d’abord, le sujet du système électronique exposé, résolu en entier par M. Bernard Legros pour la sécurité des hommes, la protection de la planète et de son environnement est louable et digne d’intérêt. L’invention du système électronique d’exploitation, de télécommunication, de géolocalisation et d’anticollision devenue indispensable sauve des milliers et des milliers de vies humaines dans le monde.



LE DROIT D’AUTEUR, LE DROIT D’INVENTEUR ET LA JUSTICE


La demande de brevet d’invention de M. Legros, l’œuvre d’art incluse  a été l’objet de la publicité sans l’opposition de tiers entre 1985 et 2000. La publicité permet à tout tiers d’adresser des observations écrites sur la brevetabilité de l’invention et sur le titre de propriété - articles L612-13 et L612-21 du Code de la propriété intellectuelle.  


La publicité de l’invention a une fonction documentaire, participe à accroître l’état de la technique, favorise les nouvelles technologies, l’offre de licence et l’activité industrielle. En aucun cas, la publicité doit servir la copie ou la reproduction illégale ou la contrefaçon et porter atteinte au droit exclusif d’exploitation du brevet et du droit d’auteur -  articles L335-2 et L615-1 du Code de la propriété intellectuelle.     


Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle de l’œuvre d’art française notamment les écritures scientifiques, les instructions intervectorielles numériques, les données, le logiciel, les plans et les dessins, les séquences animées d’images, audiovisuelles, cinématographiques, la topographie, les cartes géographiques, l’architecture du système, de la systémique des systèmes faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite en France et à l’exportation - articles L112-2 et L122-4 du Code de la propriété intellectuelle.



LES FACTURES, LES OBLIGATIONS ET LES CREANCES DE M. LEGROS


M. Legros a émis une facture de l’exploitation de son œuvre d’art du dispositif des AIS pour un montant de 10.500.000 € à payer par l’OMI. La facture concerne l’autorisation d’exploitation, la représentation, la reproduction, l’édition et la diffusion de son œuvre d’art de la directive Rés. A.917(22) au 1er juillet 2002, les directives annexes et la Convention SOLAS d’application terrestre, maritime, aérienne, spatiale, de télécom-munication, et en liaison montante descendante vers les satellites.


M. Legros a émis une facture de l’exploitation de son œuvre d’art du Système d’information pour un montant de 9.020.000 € à payer par la RATP. La facture concerne l’autorisation d’exploitation, la représentation, la reproduction, la diffusion , la tétédiffusion de son œuvre d’art aux 5000 points d’information, plus sur l’Internet, et la liaison montante descendante vers les satellites. Il y aurait au total de 27000 à 30000 points d’information exploités dans la ville de Paris et en Région Ile-de France.


Les obligations ne sont pas contestables, il s’agit de créances immédiatement exigibles que M. Legros le propriétaire de l’œuvre d’art française a sur la RATP en France, et sur l’OMI à l’exportation au Royaume Uni.


Celui qui réclame l'exécution d'une obligation doit la prouver. Réciproquement, celui qui se prétend libéré doit justifier le paiement ou le fait qui a produit l'extinction de son obligation - article 1353 du Code civil



LA RESOLUTION D’UNE DIFFICULTE SCIENTIFIQUE TECHNIQUE MAJEURE


M. Legros était le seul à avoir cette capacité de résoudre un problème scientifique complexe et d’ingénierie technique dans le plan ou l’espace. Les études antérieures de systèmes ayant été publiées, abandonnées ou conduites à l’échec.


Il était aussi le seul à pouvoir comprendre son invention déposée, ses écritures, ses plans signés de sa main du système électronique numérique, de télécommunication, d’ingénierie incluant l’œuvre d’art du logiciel en tout ou partie avec les applications dans toute l’étendue de ses revendications. L’invention et l’œuvre d’art sont marquées du sceau de sa personnalité, de son passé pluridisciplinaire, de son témoignage de l’évolution des sciences et de l’industrie.


C’est ainsi que l’homme du métier peut avoir recours à un collège d’hommes du métier pour comprendre l’invention complexe. De même l’expert judiciaire désigné d’une procédure pénale peut avoir recours à plusieurs experts de la discipline pour remettre dans le délai fixé une expertise complète - Le Code de procédure pénale.


Des décisions publiées, les expertises civiles demandées n’existent pas au tribunal. Les expertises pénales sur Commission d’expert ont été remises hors du délai, sur deux années, et elles sont sur ordonnance de l’instruction attestées d’être incomplètes ou nulles. En justice, il n’y a que les expertises civiles et pénales de M. Legros le propre expert de son invention et de son œuvre d’art qui sont complètes.  



L’EXPERTISE DE M. LEGROS AUTEUR INVENTEUR ET LA PUBLICITE (1985-2019)


De l’enseignement du brevet français FR 2 586 845 du système électronique et de l’œuvre d’art, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle des produits et des applications dans le public est immédiatement reconnaissable en quelques secondes par le juge, l’expert judiciaire du système, l’huissier, l’utilisateur, l’opérateur ou l’exploitant - articles L122-4 et L615-1 du Code de la propriété intellectuelle.


M. Legros de son expérience et de son savoir-faire est le professeur, le conseil, l’expert de son invention, de sa science, de sa technologie. Il a produit des publications économiques, financières, techniques, des plans et des dessins de fabrication de l’invention.


L’invention des brevets français, nationaux de la famille FR 2 586 845 est un enseignement de connaissance au plus haut niveau qui n’a été assimilé, pratiqué partiellement, plus largement qu’avec le temps sur plus de trente années.


L’invention du système électronique incluant l’œuvre d’art scientifique d’instructions intervectorielles, d’informations, de logiciel fonctionne entièrement telle que décrite au jour du dépôt, sans une autre information.


Pour la délivrance du titre de propriété de brevet, il n’y a pas eu d’opposition de tiers. La résistance au titre de propriété de brevet se manifeste depuis les années de 1990 à 2000 lors de son exploitation, de l’avantage important matériel, financier que l’invention et l’œuvre d’art procurent et qui ne cesse de croître.


Le Système Intervecteur, de ses applications, de son logiciel intégral ou partiel couvre les 99,99% des systèmes installés, exploités aujourd’hui dans le monde.


De 1985 à 2019, en fonction d’un taux de remplacement par type d’équipement pour une population mondiale de plus de 7 milliards d’individus, le produit du Système Intervecteur breveté, l’œuvre de l’esprit intégrale ou partielle et ses applications a été reproduit, installé, exploité sur environ 100 milliards d’équipements ou de matériels.



LE BREVET OU L’INVENTION DE LEGROS DU SYSTEME INTERVECTEUR


Il n’existe pas d’antériorité opposable au brevet, à l’invention du système électronique de sécurité de M. Legros, l’invention du Système Intervecteur est nouvelle.


Pour détruire la nouveauté de l’invention de Legros, l’antériorité opposable soumise par un tiers à l’inventeur ou à ses ayants droit ou ayants cause doit être complète.



L’ŒUVRE D’ART DE LEGROS, L’ŒUVRE DE L’ESPRIT ORIGINALE NOUVELLE


Il n’existe pas d’antériorité opposable à l’œuvre d’art incluse au système électronique de sécurité de M. Legros, l’œuvre d’art intégrale ou partielle est originale, nouvelle.


Pour détruire l’originalité, la nouveauté de l’œuvre d’art de Legros, la publication opposable soumise par un tiers à l’auteur ou à ses ayants droit ou ayants cause doit être intégrale.



LE PATRIMOINE DE L’AUTEUR INVENTEUR ET LE DROIT MORAL


L’originalité, la nouveauté de l’invention de haute nano pico technologie et de l’œuvre de l’esprit implique la transcendance des sciences, des techniques, des pratiques, des normes habituellement utilisées par l’homme ou l’humanité.


C’est toujours cette supériorité ou cette transcendance de l’état du monde qui favorise l’évolution des sociétés dans lesquelles nous vivons, qui assure le confort ou la protection des individus nécessitant dès son origine l’acte de création.


Les auteurs, les inventeurs ont un rôle actif, qui n’est plus à démontrer, déterminant dans la direction, la conduite et l’ordre de l’évolution du monde. Et, la liberté est donnée à chacun de créer, d’exploiter, de jouir de son œuvre ou de son invention.  


Ainsi, l’invention ou l’œuvre de l’esprit ne peut pas être utilisée sans l’autorisation de son propriétaire ; il existe un droit de propriété intellectuelle protégeant les inventeurs et les auteurs contre chaque reproduction ou copie illicite ou contrefaçon.


Le PRINCIPE de l’invention de M. Legros incluant son œuvre de l’esprit est un STANDARD, fait de NORMES, avec la CERTIFICATION pour son EXPLOITATION ; le brevet français FR 2 586 845 a été SELECTIONNE pour la navigation MONDIALE.


Le Système Intervecteur de droit EXCLUSIF est un système BREVETE, NORMALISE, CERTIFIE, EXPLOITE et PROTEGE par le droit d’auteur.


L’invention et l’œuvre d’art du Système Intervecteur complexe constituent son patrimoine. Sa science Métamathématique physique créée ou la branche originale nouvelle du calcul intervectoriel est incontournable, remarquable.



UNE INVENTION ET UNE ŒUVRE D’ART QUALIFIEE D’HUMANITAIRE


M. Legros ingénieur, consultant, expert, scientifique mathématicien physicien s’est consacré à son invention, à son œuvre d’art du Système Intervecteur. De la publicité internationale, son droit de la propriété intellectuelle est exclusif et opposable à tous.


Dès le titre de l’invention au brevet français FR 2 586 845, et aux écrits scientifiques l’auteur inventeur expose son système électronique de sécurité pour les hommes, les mobiles, l’environnement, la navigation afin d’éviter tout risque de collision de mobiles dans le plan ou l’espace e.


M. Legros a exposé sa technologie électronique numérique et de télécommunication que nous exploitons aujourd’hui pour la navigation à l’écran et sur la zone réelle de navigation. Il est évident que ce monde là nouveau, présenté il y a 35 ans en 1985, ne pouvait jeter dans les esprits que la résistance, le doute, la confusion et la perplexité.


C’est aux publications de  la création de M. Legros que l’on doit cette dualité complexe originale, nouvelle, ces mots de navigation et d’exploration sur l’écran à pointeur, télémultipointeurs ou pad ou tactile dans le système, la base de données, l’application, les réseaux, les systèmes ; et pour le pilote manuel, semi automatique, automatique ou autonome des mobiles, sur la planche de bord ou sur la zone réelle terrestre, route, rail (individu, cycle, voiture, camion, train), maritime, mer, fleuve (navire à moteur, sous-marin, voilier, péniche), aérienne, spatiale (avion, hélicoptère, drone, lanceur, sonde et satellite).


Système Intervecteur Navigateur Explorateur © Bernard Legros 1983-1985



LA GENESE DU SYSTEME INTERVECTEUR ET DE SES APPLICATIONS


M. Legros s’est donné les moyens de ses ambitions de carrière, de performance scientifique, technique et d’entreprise, de cadre de vie par ses études, son travail, sa recherche, son intelligence, son talent. Sa création individuelle exclusive du Système Intervecteur constitue un monopole d’exploitation mondiale.


L’invention* aux écrits de la description du brevet FR 2 586 845, l’œuvre de l’esprit* incluse est la biographie de sa carrière, de ses métiers pluridisciplinaires, de son savoir-faire, de ses interventions, d’un ensemble de problèmes qu’il a de sa personne rencontré, appréhendé, résolu dans les domaines de l’aéronautique, de la construction navale, de l’armement de navires, de la défense, de la métallurgie, de la sidérurgie, du nucléaire, de l’énergie, de la propulsion, du ferroviaire, de l’automobile, des équipements, des calculateurs, de l’informatique, du logiciel et des télécom-munications. (*) propriété intellectuelle de Legros


Ce qu’il a créé, construit, n’existe pas, ne s’apprend pas dans les livres, les encyclopédies ou les grandes écoles scientifiques d’ingénieurs et militaires. Sa création est un enseignement en science Métamathématique physique, sa branche du calcul intervectoriel, en technologie du système, de la systémique des systèmes, de leur mode d’exploitation, d’application original, nouveau.


Sa production intellectuelle industrielle du Système Intervecteur fonctionne avec perfection telle qu’il l’a décrite au brevet. L’invention est de bienveillance pour le bien-être, la sécurité, la protection des individus, de l’humanité, de la planète. Le Système Intervecteur est aujourd’hui partout utilisé, de son emploi mondial pour les hommes, il s’agit d’une création humanitaire.


Il est exploité  avec avantage dans tous les secteurs économiques, industriels et de la vie au quotidien. Les opérations intervectorielles originales, nouvelles produisent un gain de temps par rapport à l’état des techniques et des produits utilisés aux années de 1980. Le Système Intervecteur est générateur de progrès, de sécurité, de services, de croissance, de richesse, d’une nouvelle économie dite économie numérique.


De la loi du Code de la propriété intellectuelle, M. Bernard Legros a un droit d’ordre intellectuel et moral qui lui est perpétuel, inaliénable et imprescriptible, ainsi qu’un droit d’ordre patrimonial sur son  œuvre d’art du Système Intervecteur.


En France, les droits d’exploitation sont cessibles à titre onéreux. L’auteur jouit, sa vie durant, du droit d’exploiter son œuvre d’art sous quelque forme que ce soit et d’en tirer un profit pécuniaire. Le consentement personnel de l’auteur donné par écrit est obligatoire - articles L122-7, L123-1 et L132-7 du Code de la propriété intellectuelle.


M. Legros est le père de l’invention brevetée, de l’œuvre d’art incluse du Système Intervecteur d’exploitation, d’information, de navigation à l’écran, sur la zone réelle de navigation, de la technologie électronique automatique numérique, de la télécom-munication, de la Wi-Fi, de la Métamathématique physique de la branche du calcul intervectoriel et des applications au dépôt légal le 27 août 1985.


La loi détermine les crimes et les délits, fixe les peines applicables à leurs auteurs, définit les infractions portant des atteintes ou en bande organisée au propriétaire du brevet français FR 2 586 845 et de l’œuvre d’art, en violation des droits d’auteur.


Toute atteinte concertée portée à l’encontre de M. Legros ou de sa création du Système Intervecteur et de son entreprise, à l’encontre de la vie humaine, de l’intégrité physique, psychique, la privation, l’entrave, la discrimination, la réduction en esclavage, la torture, la barbarie relève des crimes contre l’humanité de droit pénal.



LA DUREE DE LA PROTECTION DU SYSTEME INTERVECTEUR ET LE CINEMA


L’œuvre d’art du Système Intervecteur, intégrale ou partielle, la description de l’invention, les écrits littéraires, scientifiques, artistiques, la Métamathématique physique, le code logiciel numérique, le signal, les télécommunications, l’information, les plans, les dessins, les séquences animées d’images audiovisuelles, cinéma-tographiques ou de film, les écrans, les modes de fonctionnement, les applications, l’architecture du système, de la systémique des systèmes n’est pas libre de droit ou n’est pas dans le domaine public en la date du dépôt légal le 27-08-1985.


L’œuvre d’art du Système Intervecteur biensûr qui n’existait pas en 1985 constitue aux romans, aux scénarios en intégralité ou en partie dans les ouvrages ou sur les écrans la trame parfois principale du sujet ou du récit ou de la production cinématographique.


L’exploitation, la représentation, la reproduction, la diffusion ou la télédiffusion sur les réseaux, vers les satellites de l’œuvre d’art de Legros est produite pour les films de genre notamment documentaire, aventure, passion, policier, thriller, action, espionnage, guerre, science fiction, etc. Sans l’œuvre d’art de Legros ou de ses produits du Système Intervecteur, il n’y a pas le récit, l’ouvrage ou la production ciné-matographique du film ou bien avec des écrits, des scénarios et des moyens autres.


Ceci concerne les séquences audiovisuelles ou cinématographiques du système d’exploitation, d’information, de détection, de géolocalisation, de pilotage, de navigation, d’exploration, de contrôle-commande, de rencontre, de rendez-vous, d’activation, de recherche, de pistage, de tracking, de télécommunication, de communication, de dialogue, de messages SMS, de vision, d’enregistrement ou autres séquences de l’œuvre d’art intégrale ou partielle originale, nouvelle ou de l’invention nouvelle revendiquée brevetée ou de sa propre technologie.


Le contrat de production audiovisuelle lie le producteur et l’auteur. La rémunération de l’auteur Monsieur Bernard René Paul Legros est due pour chaque mode d'exploitation avec la garantie au producteur de l'exercice paisible des droits cédés. Le nom de l’auteur doit être imprimé de manière très nette au générique de la diffusion ou de la télédiffusion - articles L132-25 et L132-26 du Code de la propriété intellectuelle.


M. Legros auteur inventeur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité, de son invention, de son œuvre d’art du Système Intervecteur - articles L111-1, L112-2, L121-1, L122-4, L123-1, L611-2 et L613-3 du Code de la propriété intellectuelle.



Système Intervecteur © Bernard Legros 1985

Tous droits de propriété réservés pour tous pays

Convention universelle sur le droit d'auteur de 1952

révisée à Paris le 24 juillet 1971



Site Internet propriétaire de M. Bernard Legros

© Copyright de consultant-legros.net 1985-2019

© Bernard Legros 1985

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

FR 2 586 845

   © Bernard Legros 1985

nN

Le Système Intervecteur breveté électronique audiovisuel d’exploitation, bascule click, télémulti-pointeurs ou pad ou tactile, wifi, télécommunication, géolocalisation spatiale infinitésmale différentielle continue, navigation par satellites, anticollision, rendez-vous sur l’écran, sur la zone réelle de navigation, les plans et les dessins sont entièrement originaux nouveaux sous la loi du droit d’auteur et de la protection des inventions et des connaissances techniques. Copyright © Bernard Legros 1985

Propriété Intellectuelle II